Partagez | .
 

 J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Legba - Creatures of the night
avatar
— Messages : 727
— Réveillé(e) le : 14/12/2015

MessageSujet: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Sam 23 Jan - 17:37

Cryopod n°7 || segment n°2B & Cryopod n°3 || segment n°2C


Aussi soudain que peut-être un réveil, tu n'en avez jamais vécu des comme celui-ci. Tu te sens engourdi, comme coincé dans un état comateux, avec la bouche pâteuse et tu dois déployer une énergie phénoménale pour simplement ouvrir les paupières. Une voix féminine délivre alors un message, sur un ton calme et posée mais artificiel.

«
Invité, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil.
»

Le message se termine et tu entends un bruit de succion. La porte s'ouvre.

Citation :
Vous venez tous les deux de passer un temps indéterminé à l'intérieur d'un cryopod, dans un état de sommeil cryogénique - et ça laisse des traces. Lorsque la porte s'ouvre, vous êtes tous toujours dans un état de refroidissement extrême. Vous allez passer un sale moment à la sortie, votre cerveau - affolé - n'a pas encore retrouvé les pleins pouvoir sur votre corps.

Vous allez être déboussolés, vous pouvez paniquer, vomir, vous évanouir, trembler etc... Les effets du sommeil cryogéniques peuvent mettre un quart d'heure comme deux, trois jours pour s'estomper.

Une fois sortis des cryopods, et un tant soit peu remis de votre réveil, chacun d'entre vous pourra voir qu'il y a un couloir d'ouvert, un couloir qui mène à une pièce centrale.
Mais.... Où peut bien se trouver la sortie ?

hrp : Une fois votre réponse écrite, vous êtes libres de commencer le RP dans les autres zones. Vous pouvez aussi poursuivre ce sujet-ci pour davantage d'immersion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org
Gamma
avatar
— Messages : 18
— Feat. : Kimon by Elena
— Réveillé(e) le : 22/01/2016
— Couleur : #B22222

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Sam 23 Jan - 23:19

Jour 1.
Tranche horaire non connue - Informations métrologiques non disponibles - État général : très mauvais, mémoire trouble.

It's time to wake up,
Duh.

Froid. Douleur et froid. Mais surtout ... Surtout quoi ? Une furieuse absence, une voix qui résonne. Qu'est-ce qu'elle a dit ? Il ne sait pas. Toujours ce froid. Et une absence. Absence de sens, absence de lui. Foutu merdier. Que... Pourquoi ? Il n'en sait rien. Ses pensées sont engourdies, brumeuses. Il cligne des yeux et la luminosité l'agresse. Foutu merdier. Le froid toujours. Et cette douleur qui prouve que chacun de ses muscles est en tain de se réveiller. Qu'il est en train de se réveiller. Jamais eu un réveil aussi dur... Enfin, il n'en sait rien. Il ne sait pas. Pourquoi … ? « Logan McNair » Un nom. Ah oui. Son nom. Ça il se souvient. Son crane lui fait mal, le sang pulse dans ses veines, comme enragé de circuler à nouveau. Il tente de nouveau d’ouvrir les yeux. Cela va mieux. La lumière est en fait plus douce qu'il ne le pensait. Quoique, a-t-il vraiment réussi à penser depuis le début. Il n'est que sensations. Sensation du froid sur sa peau, de son cœur qui tambourine dans sa poitrine, de la lumière qui agresse sa rétine. Sensation des muscles lourds et engourdis. Qui ne répondent pas. Il essaye vainement de bouger ses doigts. Rien. Nouvelle tentative. Toujours aussi infructueuse. Puis enfin, une sorte de déclic. Il reprend le contrôle sur son corps, ses membres répondent. Suffisamment pour qu'il tente de se lever. Mauvaise idée. Un étourdissement le prend, il s'appuie sur le truc dont il vient de sortir. « Un cryopod ». C'est le nom que la voix a donné, mais ça, il n'en a rien à battre. Le dos contre ce truc, il se prend la tête entre les mains pour tenter de reprendre ses esprits. Et de retrouver un monde stable. Qui ne tourne pas. Bordel. Le sol ne s’arrête pas. Qu'est-ce qui a pu se passer pour qu'il en arrive là. Jamais il n'a pris une cuite aussi violente. Alors il s'assoit et laisse retomber sa tête en arrière, ses yeux se ferment. Il calme sa respiration. Depuis quand est-elle aussi emballée ? Il n'avait pas encore fait attention à ça. Donc il inspire et expire longuement, et ça va un peu mieux. Il prend conscience de ce qui l'entoure, des bruits, des odeurs. Et il s’empêche de trop réfléchir, parce que s'il le fait là, maintenant, tout de suite, il se prendrait une putain de migraine. Inspire. Expire. Ses mains sur ses genoux sont prises d'un tremblement soudain qu'il ne comprend pas. Qu'il n'assimile pas non plus. Parce que son esprit se connecte et se déconnecte. Dans sa tête encore brumeuse, des images et des sons qui lui paraissaient bien loin. Trop loin. Et alors qu'il ne voulait pas réfléchir, il se rappela de CryoLab. Et de comment il était arrivé dans cet endroit. Il ne voulait pas. La panique le gagnait. Ce qui était bidon puisque tout était calme autour de lui. Aucun danger immédiat. Mais les questions qu'il ne voulait pas se poser était en train de s'afficher devant ses yeux toujours clos. Et son instinct qui lui gueulait que y avait un putain de truc pas normal. Et ses mains qui ne se calmaient pas. Putain. Bordel. Il resserre ses bras autour de lui, fermement, veine tentative pour se calmer, pour apaiser ses mains. Le silence le berce enfin après quelques minutes et il se calme.
Il rouvre les yeux, il faut qu'il bouge. Malgré l'engourdissement de ses articulations et le chaos dans sa tête. Alors il se relève et étire son dos, fait rouler ses épaules. Et ça craque. Trop rouillé pour fonctionner correctement. Il reprend appuie sur le cryopod, au cas où, mais cette fois le sol de danse plus. Ou pas trop. Ce qui lui permet de se diriger vers le compartiment censé contenir ses affaires. Des fringues, des babioles. D'abord ses fringues, pour retrouver un peu de familiarité dans cet environnement. Il se dessape maladroitement et remet ses vêtements. Ce n'est pas mieux, mais au moins c'est lui. L'effort était peut-être trop soudain ou alors une nouvelle vague de faiblesse le prenait, il n'en savait rien. Ce qu'il savait très bien c'est qu'il se retrouvait une fois de plus au sol. L'étourdissement se dissipa assez vite. Quoique, il n'avait aucune conscience du temps. Il prit dans la poche de sa veste un paquet de clope et un briquet. Son briquet. Parfaitement ce dont il avait besoin là maintenant. Et alors qu'il était toujours affalé contre un mur, une jambe étalée au sol et l'autre repliée contre lui, il alluma sa cigarette, la porta à ses lèvres et en inspira une bouffée en fermant les yeux. Foutu merdier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 104
— Feat. : Ciri // The witcher
— Réveillé(e) le : 22/01/2016
— Couleur : Tomato

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Dim 24 Jan - 2:29

△ There's a secret in the dark △
△ Heating light behind the faces △

Sa conscience regagnait progressivement son corps, et avec elle : Les premières sensations. D’abord, Freya ne sentit rien, et restait paisible. Les yeux clos, l’esprit ailleurs, vide. Comme si elle sortait d’un long rêve, et qu’une partie d’elle en était encore prisonnière. Puis le froid mordit son corps comme un loup enragé, et la femme retrouva ses esprits. Une partie, tout du moins. Elle voulut ouvrir les yeux, mais ses paupières étaient lourdes. Elle voulut bouger ses membres, se dégager de peu importe où elle était, mais ses doigts restaient immobiles. Alors elle attendit, terrifiée, pleine d'appréhension, dans le silence.

Le silence ?

Non. Elle tendit les oreilles, peut être trop tard, et ne comprit que « … seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil. ». Pour elle, elle devait être transportée dans un mauvais film de science-fiction. Pod ? CryoLab ? Ces mots faisaient écho dans son esprit, mais Freya peinait encore à comprendre pourquoi. Et l’heure n’était pas à la réflexion, mais à l’action, ô combien limitée elle était pour l’instant. Elle devait sortir de là.

Sa respiration saccadée, ses nerfs endoloris, elle attendit que le bruit mécanique cesse avant de tenter quelques gestes. Elle se força à ouvrir un œil, qui n’entrevît qu’une large porte qui s’éloignait doucement, avant de se refermer, gêné par le froid. Quand le silence tomba, et qu’elle n'entendait plus que le bourdonnement de ses oreilles, Freya se laissa aller en avant et se prépara à la chute.

Bien sûr que les abrutis qui l’avaient enfermé ici n’avaient pas prévu – disons – un matelas d’atterrissage. À la place, sa joue rencontra un carrelage gelé, mais déjà bien plus chaud que le truc dont elle venait de sortir. En proie à la panique, la femme cherchait à bouger, à se relever et à partir, vite, mais son corps n’était sujet qu’aux tremblements. Elle se sentait attaquée par les sons autour d’elle, trop bruyants, trop désagréables : Sa respiration saccadée, les mots inintelligibles qu’elle lâchait dans sa panique…

Après de longues minutes, qui lui semblèrent être des heures, elle aperçut du coin de l’œil ses doigts bouger, quand elle leur ordonnait de le faire. Dans un soupir, elle lâcha les premiers mots compréhensibles depuis son réveil :

Putain de bordel de…!

Ses poings se crispèrent finalement, et, alors qu'elle aurait dû s'en ravir, elle sentit son humeur suivre, et son cœur se mettre à battre de plus en plus fort, son sang bouillonner. Une colère qui lui faisait du bien, qui la réveillait, et lui disait : Regardes, tu vis encore. Elle prit appui sur son bras, et mit toute sa force dans son mouvement, prête à se lever... Avant de rencontrer une nouvelle fois le sol, lamentablement.

Gah !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 269
— Feat. : Devola - NieR
— Réveillé(e) le : 14/01/2016

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Mar 26 Jan - 3:09

REBELOTE LA MARMOTTE.
Rebelote pour Nora, elle était de nouveau demandée pour faire une ronde dans ce qu'elle appelait "L'estomac de fer"... Avec toutes ces vagues de marmottes qui atterrissent dans le camp, il fallait faire des rondes plus fréquentes, au cas où il y aurait un ou deux survivants d'oublié. Et laisser quelqu'un sans soin et dans cet endroit n'était pas vraiment conseillé.
Comment on fait les premiers avant nous ? Nora se demandait, songeuse avec une légère moue sur son visage pendant que ses mains préparaient machinalement ce qu'il fallait dans son sac de toile usé. Les anciens avaient dû en baver pour construire les premières installations, savoir les premières choses... Elle noua le sac en lâchant un soupir.

Petites gourdes, des biscuits secs, deux fruits zébrées qui ressemblaient étrangement à des bananes et deux couvertures légères. Faute de mieux. Elle nota tout ça dans sa tête et compta deux ou trois fois, ayant peur d'oublier quelque chose lorsqu'elle vit Eirin s'approcher. Ainsi c'était donc la muraille féminine qui l'accompagnerait. Eirin était comme ça, plus qu'imposante. Et même si Nora ne le dirait pas de peur de la vexer, elle se sentait plus rassurée avec elle qu'avec un homme à ses côtés. A cette pensée et la voyant être "à sa hauteur", elle lui lança un sourire, tout en lui tendant les couvertures :

«Nous sommes prêtes à partir, tu peux prendre ça, s'il-te-plait ?»

Elle tourna les talons après avoir pris soin d'accrocher son sac après avoir fait une queue de cheval à ses cheveux, les emprisonnant pour quelques temps, voulant éviter les effusions de vomis sur sa chevelure rougeâtre, au cas où.

-

En passant par l'entrée de terre creusée et tassée par les pas des "habitants", elle regarda autour d'elle afin de vérifier qu'il n'y avait pas de choses suspectes... En arrivant rapidement dans le hall, la demoiselle suivait  Eirin du regard, vérifiant si la jeune femme se sentait bien, enfin... pas trop perdue. C'était aussi une première fois pour elle. Il fallait que tout se passe bien...

L'éternel «Il y a quelqu'un ?» de Nora résonnait contre toutes les parois de fer de cet endroit.

«Gah !» accompagné d'un bruit sourd se faisait entendre pendant que la rouquine posait sa fameuse question. Elle s'arrête, pointant son index sur sa bouche vers Eirin et parle plus doucement, mais tout autant pressée :

«Tu as entendu..?»
Logan, Freya, Eirin & Nora – Libre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 166
— Feat. : Magnolia Arch - Bravely Second
— Réveillé(e) le : 17/01/2016
— Couleur : crimson

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Mer 27 Jan - 2:02

ft. Eirin Narshe

ft. Nora, Freya, Logan

Into the Iron Maze



En me promenant un peu dans Wooden Cove pour me familiariser à nouveau avec cette ville, j'avais été interpellée pour me proposer de faire un tour dans la Voûte, là où les derniers vestiges de l'humanité dormaient, comme ce fut mon cas jusqu'à il y a quelques jours. L'idée me paraissait intéressante, non seulement pour rendre service puisque je n'avais rien à faire à l'heure actuelle, mais aussi pour pouvoir contempler correctement, avec un esprit vif et frais, ces capsules et ce qui les entourait. J'avais envie de savoir ce qui était arrivé à la compagnie CryoLab et à ses employés. Ils n'avaient pas pu disparaître comme ça, par magie quand même … J'avais donc accepté l'offre avec plaisir, et passais dans mon humble demeure, pour prendre quelques ressources primaires. Un peu d'eau, une partie de la nourriture dont je disposais ( une chance que malgré ma taille, je savais me contenter de peu. Papa, maman, coucou et merci ). Ce serait bête qu'ils meurent à peine sortis de cryogénisation tout de même. Je pris également ma couverture attitrée, en cas de besoin. Les surgelés – techniquement « marmottes », mais je préfère mon appellation – pouvaient faire un choc hypothermique. Si cela devait se produire, eh bien, à défaut de pouvoir proposer un bain chaud au pauvre hère, il y aura au moins la couverture pour les réchauffer un peu.


Mes préparations finies, je me dirigeais vers l'entrée de la Voûte. On m'avait dit que quelqu'un s'y trouvait déjà, mais je ne m'attendais pas à voir la jolie bouille de Nora et ses cheveux roux. Je lui souris de loin en approchant, mon sac posé sur mon épaule, tout en lui faisant un coucou de la main. Une fois proche d'elle, elle me rendit mon sourire et me demanda de l'aider à transporter quelques affaires. J’acquiesçais de la tête, et pris les couvertures qu'elle me tendait pour les glisser sous mon bras gauche, là où je ne tenais pas mon sac. Je penchais un peu la tête sur le côté, pensive, sur la raison pour laquelle Nora s'attachait les cheveux. Dans mes souvenirs, certes brumeux et obscurs, il n'y avait aucune raison environnementale valable qui justifierait ce geste. Peut-être que c'était juste une simple envie ? Qui sait. Dans tous les cas, si elle ne me prévenait pas, alors c'est qu'il n'y avait pas à se poser de question.


Je suivais Nora, qui faisait encore une fois office de guide touristique. Heh, au final, elle le méritait son diplôme … Elle se retourna vers moi, sans doute pour vérifier que je suivais et que tout allait bien. Je lui fis un clin d’œil agrémenté d'un petit sourire et d'un pouce levé afin de la rassurer. Il n'y avait que nos bruits de pas qui résonnaient en bruitages métalliques pour perturber le calme apaisant de cet endroit. J'aimais bien être ici, parcourir ces longs couloirs … Il s'y dégageait une ambiance de plénitude d'après moi. Ma partenaire perturba également le silence qu'il régnait entre ces murs glacés. Plus cliché comme question lorsqu'on recherche des personnes, tu meurs. Cela me fit sourire narquoisement.


« Hey les surgelés, on a de quoi faire fondre la glace et de quoi vous remplir la panse. Allez, y'a deux jolies filles qui viennent pour vous, vous pourriez répondre quand même ! »


J'avais à mon tour haussé la voix, après avoir tapoté l'épaule de Nora, geste lourd de sous-entendus amusés. Cela dit, je n'eus pas plus de succès qu'elle. Pas de réponse, si ce n'est le silence lui-même. Puis, finalement, une manifestation. Un bruit métallique, plutôt sourd, accompagné d'une interjection simple mais suffisamment éloquente pour se douter de ce qu'il se passait. Nora se retourna vers moi et me mima le geste du silence, avant de reprendre d'une voix plus faible. Avait-elle peur ? Si c'est le cas, pour ne pas l'affoler davantage, je lui répondis au même volume.


« Reste derrière moi, au cas-où. Je passe devant. »


Je me dirigeais d'un pas décidé, tout en veillant à ne pas faire trop de bruit en marchant, vers le boyau de fer d'où venait la source sonore étrangère. Quelque chose se dessinait petit à petit. Un crypopod ouvert, et une silhouette au sol. Je devais sans doute boucher la vue de Nora, donc je me retournais vers elle.


« Y'a quelqu'un là-bas. Ca doit être elle qu'on a entendu plus tôt. »


Je me dirigeais d'un pas décidé, tout en veillant à ne pas faire trop de bruit en marchant, vers le boyau de fer d'où venait la source sonore étrangère. Quelque chose se dessinait petit à petit. Un crypopod ouvert, et une silhouette au sol. Je devais sans doute boucher la vue de Nora, donc je me retournais vers elle.


« Y'a quelqu'un là-bas. Ca doit être elle qu'on a entendu plus tôt. »


Je préparais deux couvertures et m'avançais vers l'inconnue au sol d'un pas rapide. Avec ma taille, faire de grandes enjambées est plus aisé.


« Hey ! Ne force pas trop, ça ne sert à rien pour le moment. Tiens, ça te réchauffera un peu. »


Je lui mis la paire de couvertures sur le dos, regardant Nora dans les yeux.


« Si elle s'est réveillée, il pourrait y en avoir d'autres. Je te laisse t'occuper d'elle, je vais essayer de voir s'il y en a pas d'autres qui pourraient avoir besoin d'aide. Et accessoirement de ne pas me perdre, mais ça, ça devrait aller. »


Je lui fis un grand sourire et lui tapota l'épaule gentiment, avant de m'adresser à la jeune femme à terre.


« T'en fais pas, tu es entre de bonnes mains. Courage, je suis sûre que ça va aller mieux rapidement ! »


Sur ces mots, je tournais les talons, repartant de là d'où nous venions. Il y avait plusieurs veines dans la construction. Je pris un embranchement sur le chemin du retour qui m'emmena au segment 3B il semblerait, mais personne n'était présent. De retour au hall, c'est en tournant la tête à droite que je vis le 2B. Un regard à droite dans le long couloir dédié au 1B m'indiqua qu'il n'y avait personne là-bas non plus. C'est en me rapprochant du couloir du 2B qu'une odeur relativement désagréable pour moi se fit sentir. Une cigarette. Il devait donc y avoir quelqu'un ici, en tout logique. Et effectivement, c'était le cas. Un homme cette fois, adossé contre un mur, fumant tranquillement comme si de rien n'était. Je lui fis un petit signe de main avant de m'approcher en souriant.


« Héhé, c'est la belle vie ? Je suis venue pour t'aider à sortir de là. Tiens, des couvertures déjà, ça devrait te réchauffer un peu. J'ai de l'eau aussi, si tu veux, et quelques fruits. »


M'agenouillant à côté de lui, je lui passais le saint artefact, seule source de chaleur, autour de ses épaules. Finalement, je m'assis, dans la même posture que lui, c'était quand même plus confortable.


« Je m'appelle Eirin. Je ne suis pas de CryoLab, mais j'étais une femme surgelée, comme tu l'étais. Tu te rappelles du pourquoi et du comment tu en es arrivé ici ? Ta mémoire tient le coup ? »


On m'avait raconté que certaines personnes avaient l'esprit complètement en bouillie, juste après leur réveil. Parfois, ils ne se souvenaient même pas de leur propre nom. J'avais été épargnée par cet aspect fort déplaisant de la décryogénisation, mais peut-être que lui n'y avait pas échappé ?

_________________


Merci Kiba, Evy et Freya pour les avatars :3



05/03/2016, Evy, Never Forget gnark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 18
— Feat. : Kimon by Elena
— Réveillé(e) le : 22/01/2016
— Couleur : #B22222

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Mer 27 Jan - 23:58

Jour 1.
Tranche horaire non connue - Informations métrologiques non disponibles - État général : très mauvais, mémoire trouble.

It's time to wake up,
Duh.


Un bruit sourd au loin. Des sons qui rebondissaient contre les parois métallique des murs. L’écho de voix sembla-t-il reconnaître alors que la fumée qu'il expirait s’élevait devant son visage. Il ne percuta pas sur le coup, ne prit pas conscience de ce que cela voulait dire. Il n'était pas seul entre ces murs. Les paupières toujours closes, l'information n'était pas traitée par son cerveau. Il s'en foutait pour le moment, toujours en quête de paix intérieur et de  prise de contrôle de son corps. Les sons étaient des murmures lointains pour lui et, pendant un temps, ils se calmèrent puis cessèrent. Avant de reprendre. C'étaient des pas qui se rapprochaient et à ce moment là, son instinct le fit totalement reprendre pieds, bien loin de la brume du son cerveau. Il ouvrit les yeux, aperçu des mouvements et fronça les sourcils. Une jeune femme, chevelure trop claire et ton enjoué. Elle lui tira une grimace alors qu'elle commençait à parler. Trop de bruit d'un coup, trop de mots alignés. Il leva un doigts vers elle en fermant les yeux, tentative vite avortée de tout faire stopper. Alors il rabaissa mollement sa main et la laissa faire lorsqu'elle lui passait une couverture autour des épaules. Un peu de chaleur, une odeur différente. Un peu de douceur bienvenue. Et il prit le temps d'assimiler ce qu'elle lui avait dit mais ne répondit pas dans un premier temps, incapable de faire confiance à sa voix pour aligner deux mots. Oui, il prenait du bon temps. Tant qu'il le pouvait encore car la suite était des plus incertaines.
Elle vint s’asseoir près de lui, geste qu'il apprécia. Plus agréable d'échanger avec quelqu'un à sa hauteur. Dans un geste totalement inconscient qui renvoyait aux habitudes d'une autre époque, il éteignit machinalement sa clope. Parce qu'on n'imposait pas aux gens autour de soi la pénibilité de respirer la fumée d'une cigarette. Un visage flou se dessinait dans sa mémoire à cet instant mais disparu bien vite. Qu'importe. Eirin, c'était le nom que la jeune femme lui présenta, évoqua CryoLab ainsi que sommeil dont il venait de sortir. Puis se fut à son tour de parler et sa voix lui paru plus rauque que d'habitude. Son ton avait aussi cette pointe de mordant de celui qui était sur la défensive. De celui qui n'avait pas toutes les cartes en main et qui le savait.

« Logan, enchanté. J'me rappelle de CryoLab. Des gens qui nous ont emmené ici aussi et de ce qui se passait dehors. »

Il allait enchaîner. Il voulait continuer. Mais les informations qu'ils cherchaient se dissipaient dans son esprit. Surpris, il releva la tête et fixa Eirin. Son expression afficha son trouble intérieur. Il cherchait à rattraper des fragments de souvenirs mais aucuns ne se laissaient prendre. Fumée entre ses doigts, ombre tapie dans l'ombre. Il savait que des choses lui échappaient, mais le savoir ne changeait rien. Cela ne revenait pas. Merde. Putain. De. Merde. Il se prit la tête entre les mains. Pourquoi ne pouvait-il pas se souvenir. POURQUOI. C'étaient à lui, c'était dans sa putain de tête. Alors pourquoi ça ne revenait pas, merde !
Pressé, comme s'il courrait après ce qui lui manquait, il reprit.

« J'suis Logan. J'ai 24 piges. Citoyen  américain, j'ai fait des études en ferronnerie... Coursier, c'est ça . C'est ce que je faisais quand ça a pété... » Une pause.  « ...Mais j'me souviens pas de ma vie. Genre merde. Je peux pas te dire les noms de mes parents ni même te dire si j'ai de la famille.... Putain ! Dis moi que c'est normal ?! »

Ne pas paniquer. Il inspira profondément. Ne pas paniquer. Sa mémoires lui jouait de mauvais tours mais ça allait passer. N'est-ce pas ?  Ses doigts étaient emmêlé dans sa tignasse. Ne pas tout maîtriser était flippant. Surtout lorsqu'on se réveillait dans un endroit comme celui-ci.

« Je veux bien de l'eau s'te plaît. » Penser à autre chose, s'obliger à s'occuper les mains. Il redressa la tête, planta ses yeux des les prunelles presque rougeâtre de la jeune femme et plongea ses mains dans les poches de sa veste.« T'en sais plus sur le reste ? Genre ce qu'il s'est passé et tout ? » Ne pas laisser la panique prendre le contrôle. Ses poings étaient serrés, caché dans le cuir de son blouson. Il s'agrippait comme un désespéré à son briquet au fond de sa poche. Bouée de sauvetage bidon parmi les vagues de son esprit. Oublier qu'il avait oublié pour se concentrer sur Eirin et sur le présent. Sur le reste. Et tout irait bien.Mon cul.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 104
— Feat. : Ciri // The witcher
— Réveillé(e) le : 22/01/2016
— Couleur : Tomato

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Jeu 28 Jan - 18:52

△ There's a secret in the dark △
△ Heating light behind the faces △

Freya ne se laissa pas décourager par son premier échec, et essaya de se redresser une nouvelle fois. Le résultat fut le même que précédemment, seulement, sa chute ne s’était pas accompagnée d’une quelconque insulte, ou d'une interjection, simplement un long, très long soupir. S’aidant de ses bras, qui avaient retrouvé la plupart de leurs capacités, elle se traîna sur un petit mètre avant de s’arrêter quand elle entendit des pas se diriger dans sa direction. N’ayant pas attendu les appels de plus tôt, trop occupée à se plaindre et à s’écraser au sol, elle fut saisi de panique… Et de sa rage habituelle. Son esprit lui disait : Calmes toi, tu dois halluciner. Son cœur lui disait : CRYOLAAAAB !!!!

Oh, si des scientifiques avec leurs stupides blouses blanches et leurs stupides visages intelligents se pointaient, elle allait leur dire sa façon de penser. Elle s’apprêtait à pousser une nouvelle fois sur ses bras pour se redresser, histoire d'accueillir dignement ceux qui se dirigeaient vers elle, avec son poing et sa colère, mais s’arrêta quand elle entendit :

Y'a quelqu'un là-bas. Ca doit être elle qu'on a entendu plus tôt.

Elle releva les yeux, auparavant fixés au sol, pour apercevoir la jeune femme qui parlait. Elle semblait étonnement grande, pour Freya, si bien qu’elle préféra se dire que c’était une illusion d’optique, voilà tout, parce qu’elle était collée au sol. Cependant, plus la géante s’approchait d’elle, plus Freya se disait que c’était une sacré illusion d’optique, quand même. Quand l’inconnue n’était plus qu’à un mètre d’elle, elle conclut sa réflexion par « Je vais me faire piétiner et mourir. »

Mais ce n’était pas ce qui la poussa à tenter de se lever une nouvelle fois, à la hâte. Cette personne avait le stupide visage intelligent qu’elle dénigrait plus tôt, et son cœur continuait : CRYOLAAAAB !!!! Mais alors elle entendit :

Hey ! Ne force pas trop, ça ne sert à rien pour le moment. Tiens, ça te réchauffera un peu.

Elle arrêta ses gesticulations inutiles, tandis qu’on la recouvrait d’une large couverture. Entièrement. La voilà aveugle, avec des avants bras forts douloureux après tous ces efforts, sous un large tissu. Elle poussa un nouveau soupir, agacée par le tournant comique que la situation prenait... Et étrangement paisible. Comme si… On ne voulait pas lui faire de mal. T’en fais pas. Courage. Ça va aller mieux. Était-ce une sorte de piège ? Se moquait-on de sa personne ?

Elle sentit sa panique la quitter, et prit une grande inspiration. Profitant une dernière seconde de la chaleur de la couverture, elle s’en dégagea ensuite, doucement, et… Se leva petit à petit, sans se hâter. Une fois debout, elle constata que ses jambes tremblaient encore, mais elle ne chuta pas. Elle n’osait plus se pencher pour ramasser la couverture, maintenant. Elle avait le sentiment qu’au moindre pas ou mouvement, et cela peut importe sa direction, elle reviendrait dans les bras rigides de son nouvel ami, le sol.

Je… J’ai bien envie de fumer, là.

Elle croisa les yeux de l’autre jeune femme avec qui la géante l’avait laissé, et se mit à rire de l’absurdité de la situation, avec son rire franc, bruyant et communicatif. Passant une main sur son front, comme pour commander à sa tête de se remettre en ordre, elle dit à la fille :

La dernière fois que je me suis sentie perdue comme ça, c'était devant ma feuille de bac.

Ses yeux s’assombrirent un moment, et son visage paraissait encore plus lugubre avec la large cicatrice qui le barrait. Maintenant que la joie de s'être levée par elle même était passée, elle devait prendre la situation en main.

Eh bien. Tu es de Cryolab ? Parce que j’ai deux mots à dire à ton patron. Il se passe quoi, ici ?

Au moins, elle ne lui avait pas sauté dessus pour l'étrangler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 166
— Feat. : Magnolia Arch - Bravely Second
— Réveillé(e) le : 17/01/2016
— Couleur : crimson

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Ven 29 Jan - 20:21

ft. Eirin Narshe

ft. Nora, Freya, Logan

The Hard Truth



Finalement, les apparences n'étaient pas ce qu'elles étaient. En parlant, je m'étais rendue compte – trop tard – que le bruit était dérangeant pour l'homme auprès duquel j'étais. Il devait ressentir l'effet gueule de bois carabinée, à mon humble avis. Le pauvre. Je n'avais pratiquement aucun souvenir de mon propre réveil, personnellement. Je devais être bien trop shootée à la cryogénite, ou quel que soit son nom, pour que ce que j'ai pu voir ou entendre ne soit gravé au fer rouge dans ma tête. Je me rappelais sporadiquement de quelques éléments, mais c'est tout. L'inconnu, au moment où je m'assis, éteignit sa cigarette, geste fort appréciable et relativement étonnant. S'il avait le cerveau en purée saucisse, je ne pense pas qu'il eut été capable de penser au fait que je pouvais être non-fumeuse. Peut-être qu'il avait simplement du mal à récupérer certaines fonctions liées aux sens, comme il m'était arrivé ? Possible. J'attendis alors patiemment, une fois installée, qu'il se mette à parler, quand il se sentirait prêt, et que sa tête ne le ferait plus trop souffrir.


Quelques instants ont suffi pour entendre une voix rauque, déshydratée et de fumeur. Son ton était relativement méfiant, ce qui pouvait être facilement compréhensible. Qui pouvait lui confirmer que je n'étais pas une scientifique malade mentale qui est là pour récupérer son corps et lui faire subir toute une batterie de tests plus immondes les uns que les autres ? Il n'y avait que nous deux pour l'instant. Il s'appelait donc Logan, et il avait l'air de se souvenir de la raison pour laquelle il était ici. Je l'observais, guettais s'il avait besoin de quelque chose. Il s'était arrêté en plein milieu, mais cela se voyait qu'il voulait parler davantage. Alors, quel était le problème ? Il releva d'un coup la tête pour me fixer, perdu, comme affolé. Il finit même par se prendre la tête entre les mains. Je fis ce qu'il me semblait le plus approprié, à savoir poser doucement ma main sur son dos et le caresser doucement pour l'apaiser.


« Doucement. Prends ton temps pour rassembler tes idées, ça va venir. »


Mon ton se voulait doux et calme. L'effet ne semblait pas être celui escompté, car Logan reprit de plus belle, comme s'il avait pris le TGV. Il cherchait à se souvenir, faisant l'inventaire de sa vie. Il devait sacrément avoir la trouille d'oublier tout ça … C'était plutôt impressionnant. Je continuais de faire ce que je faisais pour essayer de le calmer, l'écoutant en gardant un air tranquille apposé sur mes traits. Voir un visage crispé, indécis, perdu ne l'aiderait clairement pas, bien au contraire. Complètement perturbé, il me demanda si c'était normal, tout ce bordel dans ses idées. J'acquiesçais doucement de la tête.


« Oui, c'est quelque chose qui peut arriver lorsque tu te fais décongeler. Ne t'inquiète pas, ça va revenir. Lentement, mais sûrement, ou bien si tu as de la chance, d'ici quelques jours tu devrais avoir récupéré tous tes souvenirs. »


Mieux valait taire la rumeur que j'avais entendue sur une certaine Azraël. Il semblerait que cette-dernière soit amnésique, et qu'elle n'ait pas retrouvé la mémoire. Et puis, ne l'ayant pas vérifiée, cela ne servait à rien de mettre ça sur le tapis, si ce n'est à perdre complètement le pauvre Logan. Il me réclama de l'eau, que je me mis à chercher dans mon sac, avant de lui placer la gourde entre ses mains, avec un sourire amical. Il avait également envie d'en savoir plus sur l'état de la situation, chose normale et logique. J'hésitais entre édulcorer un peu les choses afin de ne pas trop le stresser, ou de lui dire la vérité telle quelle. La première option me semblait la meilleure sur le court terme, mais au final, il se rendrait bien vite compte de la gravité des choses … Non, j'allais lui parler franchement.


« Je peux te faire un petit topo, mais il vaudrait mieux que tu t'accroches un peu. Je ne vais pas bouger de toute façon, je reste là. Je vais me contenter des faits. Nous fûmes cryogénisés par CryoLab, car les terroristes, dont j'ai totalement oublié le nom complètement naze, ont réussi à mettre à exécution leur menace. Il y a eu une catastrophe nucléaire sur toute la surface de la Terre, effaçant entièrement les traces de la civilisation telle que tu la connaissais. Nous sommes toujours à Wooden Cove, et il y a d'autres survivants en haut. Par contre, si tu t'attends à un décor typiquement post-apocalyptique, tu peux tout de suite oublier. »


Je marquais une petite pause, lui laissant le temps d'assimiler ces informations déjà. Je n'étais pas sûre que ses capacités de réflexions étaient suffisamment revenues pour tout lui sortir d'un coup.


« Nous avons dormi dans ces capsules pendant longtemps. Très, très longtemps. Combien exactement, impossible à dire, mais puisque la Nature a considérablement repoussé et créé un nouvel écosystème, on peut affirmer qu'il s'est écoulé un très grand nombre d'années. Concernant le Neo Wooden Cove, la ville est plutôt sûre. Ceux qu'on appelle les Alphas, alias les chasseurs, ceux qu'on envoie explorer, chasser, pêcher et toutes ces choses sont là pour nous défendre. Il y a aussi les Bêtas, comme moi, qui nous occupons des recherches pour faire avancer à nouveau les différents domaines vitaux, comme la médecine. Enfin, il y a les Gammas, le cœur des survivants. Ils se chargent des tâches ménagères, des cultures, des constructions ... »


J'observais avec une attention toute particulière Logan. Plus vite il aurait accepté les faits, plus rapidement il pourra se faire à l'idée. S'il devait craquer, je serais là pour l'épauler.


« Ca va, tu tiens le coup ? Tu veux peut-être te lever et marcher un peu ? Ou bien tu préfères rester encore un peu assis ? Si tu veux d'autres précisions, j'essaierai de te répondre dans mes capacités, moi-même je me suis réveillée il y a peu, alors il y a certaines choses dont j'ignore la réponse, mais si je peux t'aider, je le ferai avec plaisir. »


Un nouveau sourire doux et chaleureux. L'important, c'est qu'il ne se sente pas seul. Qu'il ne se sente pas abandonné. Mes pensées allèrent vers Nora et la jeune femme dont elle s'occupait. J'espère pour elles que tout se passe bien …

_________________


Merci Kiba, Evy et Freya pour les avatars :3



05/03/2016, Evy, Never Forget gnark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 269
— Feat. : Devola - NieR
— Réveillé(e) le : 14/01/2016

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Mer 3 Fév - 20:42

Feat. Logan, Freya, Eirin & Nora.

Rebelote la marmotte.

Nora regardait partir la grande perche et suivait du regard ses cheveux ondulants avec le mouvement. Elle revint vers Freya qui s'était levée après un rire assez franc et une demande de cigarettes. La rouquine ne savait pas vraiment si le froid lui avait fait tourner les neurones ou bien si elle était vraiment dérangée. Malgré que des demandes aussi primaires soient normales, le rire, lui, n'était pas normal, Nora s'approchait dans l'idée de vérifier son état, lui demandait si tout allait bien lorsqu'elle fut arrêtée par une autre phrase de cette femme pour le moins étrange.

«Eh bien. Tu es de Cryolab ? Parce que j’ai deux mots à dire à ton patron. Il se passe quoi, ici ?»

Nora se crispa et secoua la tête. L'ex-marmotte était visiblement remontée contre la société qui les avait mises au congélateur, mais surtout : Elle crouait qu'elle en faisait partie. Et la jeune femme eu l'envie de mettre un point à tout ça avant de se faire étrangler sur place, à la vue du regard meurtrier de sa récente interlocutrice...

«Ce... Euh...»

Bravo Nora, décidément, tu as une éloquence folle ! Tu es née pour savoir t'expliquer ! Elle secoua la tête à nouveau, histoire de chasser ses pensées machinalement. Et commençait à paniquer, n'osant pas compter le nombre de secondes que la jeune rousse avait laissé l'inconnue énervée sans réponse.

Elle prit une inspiration et prit la parole, peu sûre d'elle mais voulant expliquer l'essentiel :

«Je ne suis pas de Cryolab, je suis sortie de cet endroit de la même manière que toi, il y a quelques temps.»

Voilà, l'essentiel. Ce n'était pas grand chose mais juste assez pour dire "Moi, amie." à la pseudo brute en face d'elle. Nora la fixa de son regard illuminé par le peu de lueur qu'offrait la pièce, sa maigre réponse apportée ne valait pas celles qu'elle pourrait donner par la suite, elle soupira.
La rouquine remarqua alors la couverture à terre. Ne pas être autant sur la défensive et apporter les soins nécessaires. La demoiselle roula des yeux à cette pensée, évidemment qu'elle n'allait pas laisser quelqu'un ici, sans rien. Elle s'approcha et ramassa la couverture pour le poser doucement, sans le moindre geste brusque, sur les épaules de l'inconnue encore fraîche de son sommeil.

«Chaque chose en son temps, d'accord ? Si on allait se poser, pour que tu puisses boire et manger ?» répondit-elle, essayant de sourire le plus sincèrement qu'elle pouvait. Nora eut en même temps une pensée pour Eirin, ne sachant pas ce qu'il se tramait de son côté.


_________________

« Somewhere I Belong. »
When this began I had nothing to say and I'd get lost in the nothingness inside of me. I was confused. And I'd let it all out to find that I'm not the only person with these things in mind. Inside of me.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 18
— Feat. : Kimon by Elena
— Réveillé(e) le : 22/01/2016
— Couleur : #B22222

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Sam 6 Fév - 21:15

Jour 1.
Tranche horaire non connue - Informations métrologiques non disponibles - État général : très mauvais, mémoire trouble.

It's time to wake up,
Duh.

Une douce chaleur qui apaise alors qu'il commençait à  maîtriser sa panique. La présence de la jeune femme à ses côtés le rassurait. Il n'était pas seul, il sentait sa main et les gestes rassurants qu'elle prodiguait. Il expira longuement par la bouche pour calmer sa respiration. La voix calme d'Eirin y jouait aussi pour beaucoup. Il se concentra sur elle, sur les sensations extérieurs et ses paroles plutôt que sur ce qui se passait dans sa tête. C'était normal lui avait-elle dit. Et dans la tempête qui faisait rage dans son esprit, les mots produisirent un fragile apaisement. C'était normal. Elle avait dit que c'était normal. Que tout reviendrait rapidement. Normal. Le souffle de panique s'était tu, mais il savait que la moindre petite complication la ferait repartir de plus belle. Que si il se concentrait dessus, cela deviendrait une crise qu'il ne pourrait aucunement gérer. Il la sentait, tapie dans un coin de sa tête. Il allait l'oublier. Par choix. Il allait l’ignorer... Enfin, faire comme si. Comme si elle ne menaçait pas de reprendre plus vive encore. Ignore là.
L'eau arriva à point nommé. La demoiselle lui plaça une gourde entre les mains et ce ne fut que lorsqu'il porta le goulot contre ses lèvres qu'il se rendit compte de la soif qui lui brûlait la gorge. Ses premières gorgées se firent en silence. Le liquide commença à l'hydrater et sa soif fut apaisée. Alors il referma la gourde, la posa précautionneusement au sol et laissa retomber ses mains contre ses genoux. Et la voix toujours posée d'Eirin repris. Il sentit qu'elle tentait de le préparer à quelque chose d'horrible, qu'elle voulait le rassurer pour ne pas qu'il retombe dans un état d'affolement. Et qu'elle n'allait pas le ménager ou lui édulcorer la vérité. Tant mieux dans un sens. Sauf que rien ne pouvait le préparer à ce qu'il allait entendre. Il apprit la situation, mais ne l'assimila pas dans un premier temps. Il se rappelait des terroriste et de Cryolab. Comment croire que tout cela s'était terminer avec la disparition de leur civilisation ? Eirin parlait même de survivants... Ils étaient des survivants. Des putains de survivants à une catastrophe. Une catastrophe qui avait eu lieu il y a longtemps. Tellement longtemps il semblerait que la Nature avait repris ses droits. Que leur vie n'existait plus. Que plus rien n'existait. Et il n'avait fait que dormir pendant tout ce temps. C'était une blague n'est ce pas? Une putain de blague. La jeune femme allait partir dans un grand éclat de rire et lui taper dans le dos en lui disant « Mais non, je plaisante ! ». Mais rien de tout ça. Elle continua, évoqua la vie de 'maintenant', des différents groupes et de leurs taches dans la petite société qu'ils semblaient tenter de recréer...
Logan avait fermé une nouvelle fois les yeux sans s'en rendre compte. Sa tête basculée en arrière alors qu'il recevait toutes les informations, il avait retenu un certain temps sa respiration sembla-t-il puisque lorsqu'Eirin lui demanda si tout allait bien, il redressa la tête et inspira fortement. Il n'était pas paniqué, alors qu'il aurait dû. Il sentait qu'il aurait dû crier, demander plus, s'affoler ou quelque chose pour montrer qu'il réagissait. Mais non. Rien du tout. Comme s'il ne réalisait tout simplement pas que c'était la réalité. Sa nouvelle réalité. Le choc de l'assimilation viendrait plus tard. Sûrement violemment. Pour l'instant, il lui rendit son sourire. Un peu difficilement.

« Merci beaucoup. » pour tout, pour lui avoir dit, pour être là, pour ne pas le laisser. « Je pense que ça devrait aller. J'dois pouvoir me lever. »

Ce qu'il fit, lentement mais il se leva et fit quelques pas. Le temps qu'ils avaient passé assis avait permis à son corps de se reprendre. Il s'étira et tendit une main à la jeune femme pour qu'elle puisse se relever aussi. Peut être lui avait-il tenu cette main un peu plus longtemps qu'il aurait dû, pour se rassurer qu'elle était bien là. Qu'il n'était pas seul. Comme elle avait promis. C'était ce petit geste qui montra qu'il n'était pas aussi sûr de lui après ce qu'il venait d'apprendre. Mais il la lâcha et se retourna pour se diriger vers l'endroit par où elle était arrivée.

« Je.. » Il prit conscience de ce qu'il s'était passé avant qu'Eirin ne soit dans cette salle. « Il y avait plusieurs voix je croix. Tu n'était pas seule ? »

Invitation à s'en aller, à voir autre chose que cette pièce. A rejoindre un peu le monde.

« Merci encore. »

Un sourire sincère qui atteignit ses yeux quand il regarda la jeune femme.

[/i][/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 104
— Feat. : Ciri // The witcher
— Réveillé(e) le : 22/01/2016
— Couleur : Tomato

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Dim 7 Fév - 20:48

△ There's a secret in the dark △
△ Heating light behind the faces △

Plus la réponse de l’inconnue tardait à arriver, plus le regard de Freya devenait meurtrier. Les bras croisés, décidée à connaître le fin mot de l’histoire, elle cracha :

Tu aurais mieux fait de préparer tes mensonges.

Chanceuse était la jeune fille : Frey attendait de retrouver toutes ses capacités physiques avant de tenter quoi que ce soit. Si sa conjecture était vraie, si l’étrangère appartenait bel et bien à CryoLab, alors nulle doute que du renfort pouvait arriver à la moindre action suspecte de sa part. Avec cela, le canif qu’elle portait normalement sur elle était introuvable. Elle chercha ses affaires du regard, et aperçut un box où son nom était inscrit en grosse lettre.

Hésitant à se précipiter dessus pour retrouver son arme, son instinct lui disait pourtant de ne rien en faire. Considérant la situation, la mise en scène de CryoLab était tout de même sacrément détaillée. Tellement, qu’on pourrait presque penser qu’il ne s’agissait pas là d’une mise en scène. Elle regarda autour d’elle, constatant que d’autres cryopods comme le sien étaient alignés dans la salle, certains vides, d’autres nons. Et la jeune fille devant elle ? Pourquoi envoyer quelqu’un d’aussi jeune, et de toute évidence inexpérimentée en combat, accueillir une de leurs (très remontrées) expériences ?

Dans le doute, elle n’agit pas. Quand Nora arriva sur elle, la future gamma eut un mouvement de recul, qui manqua de peu de la précipiter au sol une nouvelle fois. S’apprêtant à frapper la moindre source de danger qui se présentait à elle, elle adoucit quand elle comprit l’intention de l’inconnue, qui lui remit sa couverture sur les épaules, comme si elle avait compris la détresse de Freya.

Chaque chose en son temps, d'accord ? Si on allait se poser, pour que tu puisses boire et manger ?
Non.

La réponse de la femme était sans appel. Il se tramait clairement quelque chose, ici, et ne pas savoir de quoi il s’agissait la rendait folle. Voir le danger, mais ne pas pouvoir le combattre ; Elle était comme un animal blessé, prête à mordre la main de ceux qui s’essayeraient à l’aider.

Où est ma famille ? Qu'est-ce qu'il s'est passé, bordel ? demanda-t-elle, le regard confus, et la voix tremblante.

Avec elle, la peur et la colère n’était pas si éloignée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 269
— Feat. : Devola - NieR
— Réveillé(e) le : 14/01/2016

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Dim 7 Fév - 22:39

Feat. Logan, Freya, Eirin & Nora.

Rebelote la marmotte.

Au moins, comme ça, la réponse était claire, nette et concise. La nouvelle Éveillée qu'elle avait devant elle ne serait pas aussi conciliante que les autres.
Elle soupira, se résignant à ne pas donner quoi que ce soit à la femme se tenant droite comme un piquet, à moins qu'elle ne le lui demande. Encore une fois, Nora se préparait à expliquer globalement la situation de Wooden Cove. Et rebelote...

«Je m'appelle Nora, Nora Vercher. Je viens du bloc 2B, le cryopod n°6. Si tu veux, tu peux vérifier.»

Quitte à tout dire, autant commencer par les présentations. Le ton de Nora se voulait le moins mielleux, mais tout aussi "accueillant". Elle ne voulait pas que des anciennes marmottes ai un réveil comme le sien qui était quelque peu... dérangé. Malgré ses efforts, sa voix n'était pas si guillerette et son regard émeraude ne fixait autre chose que le visage de l'inconnue en face d'elle.

«Tu te trouves dans un endroit appelée la Voûte, où tu as été plongée dans un long sommeil, par la société que tu as nommé plus tôt.... Cryolab. Nous sommes comme toi, à une différence près : Eirin que tu as croisé plus tôt et moi, sommes réveillées avant vous. Nous ne savons pas comment les réveils fonctionnent, à quelle fréquence des personnes comme nous sortent...»

Déjà, la parties des réveils était faites... Nora croisa les bras et porta son regard sur la boite que la nouvelle regardait tout à l'heure...

«Freya... Fawkes ? C'est toi..? La boite qui est à ton nom contient les affaires que tu as laissée avant de te mettre en combinaison. Si tu veux te changer, je peux me retourner.» dit-elle, relevant les yeux vers la femme au cheveux clair et avisant la combinaison en question.

Dans la pénombre de la pièce, elle scruta les autres cryopods. Elle ne se sentait pas vraiment à l'aise avec l'inconnue, ne savait pas par quel bout la prendre... Nora savait que Fawkes n'était pas écrit sur d'autres cryopods, mais fallait-elle qu'elle le révèle comme une brute ? La rouquine semblait en pleine réunion mentale pendant un instant avant qu'un soupir ne se fasse entendre de sa bouche et elle lâcha doucement :

«Tu es sûre que tu ne veux rien boire ni manger..? Il va falloir te préparer à tout ça... La ville n'est plus la même, et je voudrais éviter d'avoir une princesse sur les bras, lorsque tu perdras connaissance après avoir vu le changement et tout ce qui en découle...» expliqua-t-elle, le ton se voulant cette fois plus ferme.

Nora savait que ce n'était pas bon qu'elle ne prenne pas un minimum de sucre et qu'elle ne s’hydrate avant de gagner la surface pour la première fois et il était hors de question pour la jeune rousse de se laisser impressionner au détriment du bon fonctionnement d'un réveil. Après tout, on ne l'avait pas dépêcher pour rien.


_________________

« Somewhere I Belong. »
When this began I had nothing to say and I'd get lost in the nothingness inside of me. I was confused. And I'd let it all out to find that I'm not the only person with these things in mind. Inside of me.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 166
— Feat. : Magnolia Arch - Bravely Second
— Réveillé(e) le : 17/01/2016
— Couleur : crimson

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   Lun 8 Fév - 17:30

ft. Eirin Narshe

ft. Nora, Freya, Logan

We're back



Il semblerait que ma présence et ma voix finirent par apaiser la petite crise de panique de Logan. Sa respiration ralentissait et devenait plus régulière. C'était rassurant, en un sens. Cela montrait que mes efforts pour assister le jeune homme le plus délicatement possible payaient. Oui, ce qui lui arrivait était normal. C'est arrivé à d'autres, ça arrivera encore à davantage de surgelés. Rétrospectivement, j'étais bien contente de ne pas avoir été dans ce cas, à paniquer parce qu'une bonne partie de mes souvenirs s'étaient évaporés. Perdre son identité devait être extrêmement traumatisant. Je n'imaginais pas ce que pouvait ressentir Azraël … Logan semblait déjà regagner quelques souvenirs, à la différence de la jeune femme, c'était forcément encourageant. Je ne doutais pas que d'ici demain, sa mémoire serait reformée.


Il était temps de répondre aux interrogations de Logan. Tout en parlant, je veillais le plus possible sur son état psychologique à l'aide de mes maigres compétences. Il semblerait que le contact physique soit efficace avec lui, alors autant continuer le plus possible. Guettant chacune de ses réactions du regard, je lui expliquais donc où nous en étions. Lorsque j'abordais le thème des survivants, je pus constater qu'il se passait quelque chose dans sa tête. Je le sentais se raidir un peu. Le choc frontal devait être violent dans son esprit … Mais c'est ce que nous sommes. Des survivants, potentiellement les derniers vestiges d'un temps passé, d'une civilisation perdue. Cette catastrophe nous avait fait régresser, nous étions pratiquement éteints. Plus vite il accepterait cette idée, et mieux il irait rapidement. Je terminais mes explications, et attendis une réaction de la part de l'éveillé avec appréhension. Qu'allait-il faire ? Rester calme serait l'idéal, mais une nouvelle crise de panique n'était pas à exclure. Toutes ces lourdes informations à assimiler d'un coup avaient de quoi rendre dingue. Finalement, Logan restait stable, tentant même un sourire. Certes, ce n'était pas trop ça, mais c'était déjà un bon début. J'acquiesçais de la tête à ses remerciements, l'observant se relever, prête à l'épauler si besoin. Mais c'était un grand garçon, il n'eut pas besoin de moi pour se tenir sur ses deux jambes. Je saisis sa main tendue avec un sourire, et me relevais avec son aide. Il ne lâcha pas tout de suite ma main, mais cela ne me dérangeait pas. S'il avait besoin d'un contact prolongé pour se rassurer, aucun problème, d'autant plus que je suis tactile de nature. Le brun me demanda si j'étais venue seule. Il nous avait donc entendues, Nora et moi.


« En effet, je n'étais pas seule. Régulièrement, les gens du camp se relayent pour vérifier si quelqu'un s'est réveillé. Nous partons toujours en petit groupe de deux personnes au minimum. Mon binôme est auprès d'une femme qui a dû sortir de sa cryogénisation à peu près en même temps que toi. On va les rejoindre, et ensuite on sortira d'ici, d'accord ? »


Je lui fis un grand sourire chaleureux avant de lui tapoter le dos gentiment, en guise de réponse à ses remerciements. C'était normal de s'entraider, surtout dans une société comme celle dans laquelle nous vivons à présent.


« Si tu ne te sens pas bien, ou si tu perds un peu l'équilibre, n'hésite pas à t'appuyer sur moi. Tu as bien pensé à prendre toutes tes affaires dans la boîte à côté de ton cryopod, avant qu'on n'y aille ? Tu peux les mettre dans mon sac si besoin, il y a de la place. »


J'attendis qu'il fasse le nécessaire si besoin, m'étirant un peu avant de retourner près de lui, prête en cas de besoin à le soutenir. Je marchais volontairement à petits pas, tranquillement, afin que l'éventuel engourdissement des jambes de Logan se dissipe de lui-même, avec un peu de pratique. Nous avions le temps, dans tous les cas. Cela me permettrait également de faire la discussion un peu, pour occuper l'esprit de l'ex-surgelé.


« Tout à l'heure, on a trouvé une femme dénommée Freya. Elle avait l'air un peu remontée, alors ne sois pas étonné si elle pique une scène. Ca arrive parfois, apparemment. Les éveillés nous prennent pour des agents de CryoLab, et du coup on doit faire tampon. C'est déjà assez difficile d'encaisser le choc, alors je les comprends un peu quelque part, ces gens. »


Je ris doucement, essayant d'instaurer la bonne humeur via l'humour.


« Personnellement, mon réveil reste flou. Il paraît que j'avais tellement la tête dans l'cul que je comatais sur place jusqu'à ce qu'on me dépose sur un matelas, où j'ai dormi un boooon moment. Je serais incapable de te dire qui m'a accueilli pour mon réveil, par exemple. Par contre, je me suis assez vite souvenu de tout ce qu'il s'était passé. Donc il n'y a pas de raison pour que ça ne t'arrive pas non plus ! D'ici demain, tout devrait t'être revenu, s'il reste encore des zones d'ombres dans tes souvenirs. »


Nous arrivions finalement là où se trouvaient Nora et Freya : le bloc 2C. Les deux femmes étaient toujours là. Je toussais un peu pour m'annoncer, avant de me rapprocher, toujours proche de l'éveillé dont j'avais la charge.


« Nora, je suis revenue. Il n'y avait qu'une seule autre personne de décongelé. Logan, voici Nora, mon binôme. Et à côté, Freya, peut-être que vous vous connaissiez déjà ? »


Ce seraient de fortuites retrouvailles si ces deux-là se fréquentaient dans leur ancienne vie. Mais c'était toujours appréciable, de retrouver des visages connus. Des repères, il allait leur en falloir pour supporter tout ça … Anciens comme nouveaux.

_________________


Merci Kiba, Evy et Freya pour les avatars :3



05/03/2016, Evy, Never Forget gnark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair   

Revenir en haut Aller en bas
 

J +94 - Réveil de Freya Fawkes & Logan McNair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « La Voûte 5 :: 1A ─ 2C-