Partagez | .
 

  J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Legba - Creatures of the night
avatar
— Messages : 727
— Réveillé(e) le : 14/12/2015

MessageSujet: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Mer 27 Jan - 21:23

Cryopod n°8 || segment n°2B & Cryopod n°3 || segment n°2B


Aussi soudain que peut-être un réveil, tu n'en avez jamais vécu des comme celui-ci. Tu te sens engourdi, comme coincé dans un état comateux, avec la bouche pâteuse et tu dois déployer une énergie phénoménale pour simplement ouvrir les paupières. Une voix féminine délivre alors un message, sur un ton calme et posée mais artificiel.

«
Invité, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil.
»

Le message se termine et tu entends un bruit de succion. La porte s'ouvre.

Citation :
Vous venez tous les deux de passer un temps indéterminé à l'intérieur d'un cryopod, dans un état de sommeil cryogénique - et ça laisse des traces. Lorsque la porte s'ouvre, vous êtes tous toujours dans un état de refroidissement extrême. Vous allez passer un sale moment à la sortie, votre cerveau - affolé - n'a pas encore retrouvé les pleins pouvoir sur votre corps.

Vous allez être déboussolés, vous pouvez paniquer, vomir, vous évanouir, trembler etc... Les effets du sommeil cryogéniques peuvent mettre un quart d'heure comme deux, trois jours pour s'estomper.

Une fois sortis des cryopods, et un tant soit peu remis de votre réveil, chacun d'entre vous pourra voir qu'il y a un couloir d'ouvert, un couloir qui mène à une pièce centrale.
Mais.... Où peut bien se trouver la sortie ?

hrp : Votre réveil est considéré comme un flashback puisqu'il a eut lieu y a un petit moment. Vous pouvez n'y poster qu'un message chacun ou bien le faire durer, c'est au choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org
Bêta
avatar
— Messages : 192
— Feat. : Aerith Gainsborough - FF VII
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Jeu 28 Jan - 20:00

L'éveil d'une fleur
Rose & Roman
Digging like you can bury something that cannot die ▬ Local  Natives

Le rêve éternel s'estompait. Un état second, les paupières closes et pourtant le regard le plus clair possible semblaient perdurer à jamais dans son esprit. Tout s’immobilisait et mouvait, le froid et le chaud s’entrechoquaient et la vie et la mort entraient en conflit. Ce repos, ce temps littéralement stoppé arrivait à son terme. Le monde s’écroulait peu à peu, le château de cartes se brisait en une rafale de vent et les souvenirs repassant en boucle cessaient enfin. Sa lobotomie s'avérait n'être qu'un pur mensonge créé par son inconscient.

Un choc secoua tout son corps et ses yeux tremblaient, refusant de faire tout de suite face à la réalité.

La fleur s’éveillait enfin. Rose Garett était sortie de son cocon.

Elle ne le réalisa pas tout de suite – au contraire, la Marmotte demeurait immobile sur le sol après s’être séparée de sa combinaison. Seul son buste bougeait sur le rythme de sa respiration ; signe qu’elle était officiellement vivante. Le silence résonnait comme un bruit insupportable dans le cerveau de Rose. Sa bouche finit enfin par s’ouvrir, une inspiration étouffante s’extrayant de sa gorge. Ses pupilles se libérèrent enfin du noir complet qui l’empêchait de s’éveiller. Son corps refusait encore de bouger de lui-même. Il tremblait uniquement, et d’une façon plutôt particulière. Rose tentait de parler, d’au moins appeler quelqu’un, n’importe qui. Seulement, ses lèvres ne formaient qu’une envie d’épeler un mot, un « A », ou un cri.

Les images de sa famille avaient disparus. Rose ne les atteignaient plus ; elle ne voyait que du vide, du flou, et plus rien ne paraissait réel. Elle ne comprenait pas la situation. Était-ce le véritable effet de la mort ? Vivre dans cette peur extrême, nu comme un vers, à chercher sans arrêt un appui pour nous relever ?

Sous ses efforts indéniables, la Marmotte hésita un instant et se demanda si ce qu'elle apercevait était le fruit de son imagination ou de la mort elle-même : une légère silhouette obscure, dénuée de symétrie. Impossible de deviner qui en était le propriétaire, mais une première pensée traversa enfin son esprit tout entier.

Elle n'était pas seule.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 116
— Feat. : Kise Ryouta - Kuroko's basquet
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Ven 29 Jan - 9:35


 
Bienvenue en Terres Inconnues

 
Une libellule s'est posée sur la lune.
Dans les bois, au profond des nids,
Les oiseaux se sont endormis;


La mélodie, douce et calme, résonne aux oreilles de Roman. Lentement, il reprend conscience. Un frisson parcours son corps, il a froid. Un courrant d'air chatouille son visage et il fronce les sourcils. Ce simple geste, anodin et inconscient, semble pourtant lui demander beaucoup d'effort. Au plus profond de son esprit, les souvenirs affluent. Une main douce et chaude, abimée par le temps, un rire clair et enfantin, un grognement agacé... Sa mère qui chante, son plus jeune frère qui rit et le second qui râle... Un merveilleux souvenir de famille.

N'aie pas peur du vent qui gronde,
Ni des chiens errant dans l'ombre.
Mille étoiles vont briller,
Mille étoiles pour te bercer.


La berceuse résonne encore au fond de son esprit. Mais la voix claire et chaude de sa mère s'éloigne, les rires s'éteignent et le grognement disparait... Non ! Roman ne veut pas. Il tente de se replonger dans son esprit... En vain. Une lumière d'abord difffuse apparait. Il tente de la chasser mais elle revient sans cesse. Finalement, il ouvre un oeil, puis l'autre. Il frissonne de nouveau et sent enfin le sol froid sous son corps... Roman s'analyse rapidement avant de refermer les yeux.
Roman tente de déterminer ce qui lui est arrivé et surtout pourquoi il a aussi froid, en vain. Un violent mal de crâne le prend et il gémit. Il avait l'impression qu'une fanfare de tambour jouait encore et encore le même refrain dans sa tête tandis qu'une dizaine d'éléphant abattaient leurs énormes pattes près de lui, aggravant encore sa migraine.

Tous les coquillages qui jouaient sur la plage
Sont partis se cacher dans l'eau,
Retrouver leurs petits berceaux.


Un haut le coeur le travers et il tente vainement de le contenir. Un bile acre traverse sa gorge et se répend au sol, lui brulant le gosier au passage. Roman s'éloigne de l'immonde flaque lorsqu'il est certain que la crise est passé. Il continue à chanter la berceuse, murmurant doucement. Il est recouvert d'une étrange combinaison qu'il ne reconnaît pas. Qu'est-elle ? D'où vient elle ? Pourquoi la porte-t-il ? Et pourquoi ne parvient-il pas à bouger son corps comme il le voudrait ?!

Des heures semblèrent passer pour lui alors que seulement quelques minutes s'était écoulé. Il reproduisait, encore et encore, le même geste du bout des doigts. Enfin, ses efforts portèrent leurs fruits et il réussit à bouger la main. Puis le bras, les jambes, les pieds... Mais il reste allongé au sol, les yeux fermés, tentant de rassembler ses souvenirs. C'est difforme. Il voit des ombres, il entend une voix mais ne comprends pas ce qu'elle lui dit... Un questionnaire... Un questionnaire ? Oui, il se souvient avoir remplit un questionnaire. Pour une société... Crolyba ? Crybola ? Cry... Cryo... CryoLab ! Oui, c'est ça, CryoLab ! Mais pourquoi ? C'est encore confus. Roman cesse d'y penser, sa migraine augmentant encore.

Lentement, les tremblement qui secouent son corps se calme, son souffle s'appaisent et la peur qui jusque là avait étreint son coeur se dissipa. Il reprenait enfin le controle de son corps. Il s'assit avec une lenteur extrème et jeta un coup d'oeil autour de lui. Une forme nu se trouvait juste en face de lui, allongé sur le sol, secoué de violents tremblements.

Roman se leva doucement, s'appuyant d'une main contre l'étrange boîte qu'il venait de quitter pour combattre les vertiges, et regarda autour de lui. Il découvrit alors, allongé sur le sol en face de lui, une jeune femme au trait fin, les yeux ouverts mais le regard vide, le souffle agité. Il se souvint de la voix, confuse, qu'il avait entendu lors de l'ouverture de la boîte. Une Cryo... Cryopod ! Elle indiquait aux réveillés que leur affaires se trouvait dans un compartiment sur le Cryopod. Il l'ouvrit et récupéra son long manteau avant de se diriger vers sa voisine. La jeune femme était allongée sur le ventre et il décida aussitôt de la retourner sur le dos pour lui permettre de respirer plus facilement. Il n'en fut pas certain mais il pouvait penser que la jeune femme avait peur. Ou du moins, elle ne se sentait pas l'âme courageuse. Ce qu'il pouvait comprendre.

Il recouvrit le corps délicat de son manteau, faute d'autre chose, et déposa sans réfléchir sa main sur le front pâle de la marmotte, caressant délicatement ses cheveux, doux et fins. Comme le faisait autrefois мама. Le geste sembla calmer un peu la jeune femme et il fredonna de nouveau, achevant avec nostalgie la berceuse de son enfance, qui évoquait en lui une myriade de souvenirs familiaux, tous aussi heureux les uns que les autres.

Tourne la grande ourse, tourne la petite ourse.
Il n'y a pas de nuit sans matin,
Le soleil reviendra demain.

 

 
© Kiba, pour WC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 192
— Feat. : Aerith Gainsborough - FF VII
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Ven 29 Jan - 20:37

L'éveil d'une fleur
Rose & Roman
Digging like you can bury something that cannot die ▬ Local  Natives

Son corps avait réussi à se séparer de sa combinaison ; depuis cette action, il refusait catégoriquement de répondre aux attentes et aux besoins de son possesseur.

Rose remarquait uniquement les détails abstraits de la situation extérieure ; l'ombre se déplaçait, se rapprochait, s'éloignait, s'étirait et se contractait autour de sa position dans la pièce. Dans un premier temps, la Marmotte croyait à une visualisation chaotique de la mort – un destin fatal, un point de non retour semblait s'installer à jamais dans son âme. Que se passait-il ? Pourquoi n'arrivait-elle pas à agir de son propre chef ?  Une statue. Elle demeurait statique durant de longues minutes. D'interminables secondes.

Soudain, torturée par sa perturbation cérébrale, la jeune femme réussit, après de nombreux efforts, à sortir quelques sons de sa bouche.

Les premiers ne voulaient rien dire de particulier. Des bruitages quelconques, résonnant dans la taule. Le second ressemblait à une phonétique plus formée. Le troisième, suivant après un quart d'heure, formulait ses premiers mots.

– « pe...tit... frère... »

Sa conscience s'apaisa légèrement. Cependant, les tremblements de son corps perduraient. Sa panique s'intensifiait alors que son regard commençait à visualiser clairement où elle se situait. Son cerveau comprit que Rose ne se trouvait pas dans une mort continue.

Elle était visiblement en vie.

Cela ne l'aida aucunement à se stabiliser. Sa respiration se saccada et le seul réflexe de Rose fut agripper sa main gauche sur la première chose venue. Ses doigts fins palpaient une matière chaude et molle – un bras. Elle réussit à pivoter son cou pour analyser ce qui se trouvait à proximité. Un jeune homme, assis à son chevet, la fixait d'un air qui lui semblait contrarié. Sous sa difficulté à respirer, elle tenta de lui adresser la parole.

– « Q-Qui êtes v-vous ? »



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 116
— Feat. : Kise Ryouta - Kuroko's basquet
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Ven 29 Jan - 21:49


Bienvenue en Terres Inconnues



Roman resta assit près de la jeune femme durant plus d'une heure, ne bougeant pas de sa position initiale. De temps en temps des vertiges l'obligeait à fermer les yeux et à respirer lentement entre ses dents pour ne pas vomir de nouveau. La fatigue recouvrait son corps. Il trouvait cela paradoxale quand il savait qu'il avait dormi durant un certains temps. Cependant, il ne saurait dire combien de temps. Une semaine ? Deux mois ? Trois ans ? Plus encore ? Il n'en savait rien.

Mais ce qu'il savait présentement, c'est que la jeune femme près de lui avait besoin de soutient, qu'elle paniquait, qu'elle avait froid et qu'il était là, les jambes engourdit par sa position trop longtemps maintenu, une main posé sur son front et un fredonnement continu sortant de sa gorge.

Soudain, le silence, lourd et pesant, fut brisé par un semblant de gémissement, à la fois rauque et plaintif. Roman sursauta et regarda autour de lui, à l'affut d'un moindre signe de présence, ami ou ennemi... Mais rien. Seul le silence, de nouveau. Et puis, un peu plus fort et plus clair, une voix. Enfin, Roman baissa les yeux et  le vit. La jeune femme reprenait lentement conscience, tentant de parler, de s'exprimer.

- Pe...tit... frère...

Bien évidemment. Lui aussi avait premièrement pensé à sa famille. Sa mère et ses douces berceuses, Alec, son plus jeune frère avec ses rires et son innocence enfantine, Fredrick son cadet de 8 ans et ses grognements perpétuel, cachant un attachement évident que tout adolescent cherche à éviter de montrer... Des milliers de merveilleux souvenirs, des chansons, les visites aux zoo et à l'aquarium...
Roman sourit à la jeune femme, se retrouvant un peu en elle.

Elle sembla se calmer un peu, bien que les tremblements parcourant son corps persiste encore. Roman resserra le manteau contre le corps frêle de la jeune femme et essuya la sueur recouvrant son front d'un coup de main rapide et doux.

Le temps s'écoula encore, lent et calme, silencieux. Roman, qui s'était de nouveau perdu dans ses pensées, sursauta de nouveau lorsqu'il sentit une main agripper sa combinaison. Il baissa le regard et rencontra des yeux d'un vert peu commun. Dans une respiration sifflante, la voix de la jeune femme s'éleva.

- Q-Qui êtes v-vous ?


Roman continua de la fixer, étrangement obnubilé par les yeux de la jeune femme. Il lui rappelait son frère, Alec. Un élan de culpabilité le frappa soudainement et il déglutit, ravalant ses larmes. D'abord, il ne comprit pas cet apparition soudaine de perles salées dans ses yeux. Et puis, il sentit la fatigue d'un dur réveil, la faiblesse d'esprit et de corps qui allait avec. D'une voix tremblant, encore rauque de son précédant réveil et encore froide, il lui répondit.

- Roman. Roman Kleczinski. Je... j'était dans la cryopods en face de la votre. I-Il me semble que nous nous sommes réveillés en même temps, mais j'ai mis moins de temps à reprendre conscience que vous. Hum... Je me suis approché pour voir comment vous alliez mais...

Roman se gratta l'arrière du crâne de façon embarrassé. Comment lui dire qu'elle était nue et qu'il l'avait vu ainsi...

- ... eh bien, vous étiez nue. Et vous aviez l'air d'avoir froid. Alors j'ai prit l'initiative de vous recouvrir de mon manteau.

Il baissa les yeux, fuyant son regard. Leur première approche lui semblait un peu bancale.


© Kiba, pour WC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 192
— Feat. : Aerith Gainsborough - FF VII
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Dim 31 Jan - 16:14

L'éveil d'une fleur
Rose & Roman
Digging like you can bury something that cannot die ▬ Local  Natives

Un étrange sentiment parcourut le corps tremblotant de Rose. Constater qu'elle n'était pas seule et que cet homme avait pris la peine, malgré la difficulté de l'éveil, de s'occuper d'elle en la rassurait un tant soit peu dans sa crise cérébrale et psychologique. Cependant, elle ne se rappelait d'aucun détail de sa sortie du cryopod. Au vu de son état sur le sol, elle avait retiré sa combinaison elle-même et, dans un léger souvenir d'un contact froid et soudain contre son flanc, elle avait sûrement dû perdre connaissance après une montée puissante d'adrénaline. Le vêtement sûrement accroché à la peau, la Marmotte ressentit quelques douleurs à certaines zones du dos – elle s'était effectivement dévêtit dans un comportement violent au premier contact de la réalité.

Son esprit se brouillait moins, parvenant à deviner la couleur de cheveux de son interlocuteur – blond. Le peu de lumière présente ici offrait un reflet doré à ses mèches, ce qui dénua étrangement Rose de toute méfiance.

– « E-Enchanté, Roman... d-désolée, j'ai encore... un peu de mal... à me c-calmer... »

La Marmotte empoigna une petite partie du drap dans chacune de ses paumes afin de les serrer fortement et de tenter de calmer son esprit. Les tremblements daignaient à perdurer, et son crâne intervertissait entre un calme plat et un tambour frappant son cerveau. Elle ne réalisait pas non plus le temps écoulé après ce sommeil provisoire, et songeait sans arrêt à sa famille.

– « O-Où sont nos familles ? »

Rose prit la dure initiative de se redresser – sa tête tourna de plus belle. Une légère onomatopée se fit entendre de ses lèvres, et elle prit à nouveau appui sur l'homme éveillé depuis la même période qu'elle.

– « A-Apportez-moi mes affaires... s'il vous plait. »

En mauvaise posture ou non, Rose voulait comprendre enfin ce qui se tramait. Où était-elle ? Où se trouvaient son petit frère et son père ? Elle lista ce qu'elle avait compris jusqu'à maintenant dans un coin de sa tête : Elle s'était réveillée du procédé de cryogénisation, son état mettait du temps à se stabiliser et un homme qui venait également de sortir du cryopod s'était occupé d'elle après s'être rétabli plus rapidement. Ces points étaient désormais clairs. Voilà une bonne chose de faite.

– « Vous pourriez m'expliquer... c-ce qui se passe ? Ce que vous c-comprenez de la situation... ? »

Son buste faisait des bonds, des sursauts venaient remplacer les tremblements. Rose attendait simplement que son corps se calme, ce qui n'était pas de tout repos – il réagissait trop négativement à son goût. Elle qui n'était jamais malade... ce fut un comble.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 116
— Feat. : Kise Ryouta - Kuroko's basquet
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Mer 10 Fév - 22:14


Bienvenue en Terres Inconnues



- E-Enchanté, Roman... d-désolée, j'ai encore... un peu de mal... à me c-calmer...

La jeune femme attrapa le manteau, le resserrant contre elle dans une tentative de se protéger du froid. Si Roman devait émettre une hypothèse quant à l'endroit ou ils se trouvaient, prenant en compte la fraicheur du lieu et l'absence de lumières naturelle, il opterait soit pour un entrepôt top secret, soit pour un aménagement en sous-sol. Il se reconcentra sur la jeune femme et lui répondit de sa voix toujours un peu rauque et qui lui grattait désagréablement la gorge. Il n'aurait pas refusé un petit verre d'eau, si on lui en proposait un.

- Ne t'inquiète pas. Prend ton temps, ne te brusques pas. Tu n'as rien à craindre. Tu n'es pas toute seule.

Il tentait de la rassurer aussi bien qu'il le pouvait, alors que même lui ne se souvenait pas de tout et qu'il n'était pas trop à l'aise dans cet endroit rempli de Cryopods encore en sommeil. Il se sentait étrangement observé mais tentait de garder son calme, rien que pour soutenir la jeune femme.

– O-Où sont nos familles ?

Aïe. Une question à laquelle Roman redoutait de répondre. Il ne voulait pas être celui qui lui annoncerait qu'elle risquait de ne jamais revoir sa famille... Ca faisait bien trop mal. Autant à apprendre soi-même qu'à quelqu'un d'autre...

- Hum... Je ne pense pas... qu'ils soient là. Tu sais... Je pense que nous avons passés pas mal de temps dans ces Cryopods... Beaucoup de temps. Et même s'il y à une possibilité... je ne veux pas me faire de mauvais films.

Pendant que Roman parlait, la jeune femme tentait de se redresser. Mais son geste du être trop précipité, ou son corps pas encore prêts, car Roman sentit aussitôt un poids s'appuyer contre lui. Il remercia alors le ciel et la terre pour s'être préalablement assis car s'il avait seulement été accroupit, les vertiges et les nausées seraient arrivés à grands pas et ils seraient, lui et la jeune femme, tomber au sol.

- Eh là, doucement ! N'y va pas trop fort, prend ton temps.

Roman la regarda un court instant, tandis qu'elle reprenait son souffle et chassait le vertige.

- A-Apportez-moi mes affaires... s'il vous plait.

Avec tout ça, Roman avait complètement oublié que la Marmotte était seulement en sous vêtement, presque nue. Il l'aida à prendre appui contre le cryopod avant de se lever et d'ouvrir le compartiment réservé aux affaires personnelles. Il les sortit toutes et les posa prêts d'elle en un tas assez ordonné.
Alors qu'il se rasseyait à ses côtés, la jeune femme lui posa une question. Une question à laquelle il aimerait bien pouvoir répondre clairement.

- Vous pourriez m'expliquer... c-ce qui se passe ? Ce que vous c-comprenez de la situation... ?

Il y répondit tout de même aussi clairement que possible.

- Je ne sais pas grand chose à vrai dire. Je suppose que nous sommes soit dans une sorte de hangar secret, sinon il y aurait au moins des fenêtres ou des hublots, ou bien dans un sous-sol. En tout cas, il n'y à aucune lumière naturelle qui perce ici.

Un vague souvenirs s'imposa à lui et il décida de la partager avec la jeune femme.

- Je me souviens vaguement avoir rempli un formulaire un jour, avec des questions un peu bizarre à la fin. Des questions en rapport avec le nucléaire et la survie... Et j'ai le vague nom d'une société en tête : CryoLab. Ces boites sont des cryopods et nous venons d'en sortir... Combien de temps y avont-nous passer ? Pourquoi et comment y sommes-nous arriver..? Ces questions restent malheureusement sans réponse...

Il la regarda avec un rare sourire d'encouragement sur les lèvres. Ils étaient ensemble dans la même galère. Mais au moins ils étaient ensemble !


© Kiba, pour WC

_________________

"La mer, les pluies, le besoin, le désir, la lutte contre la mort, voilà ce qui nous réunit tous"
- Albet Camus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Ven 12 Fév - 15:30



réveil de roman & rose
jour 38

Elle avait compté les jours depuis leurs réveils, sans faillir, un par un, résiliée à vivre dans cette enfer de verdure jusqu'à sa mort. Plus d'un mois s'était écoulé déjà, et pourtant elle se souvenait de son propre réveil comme s'il avait eu lieu hier. La vie s'organisait au milieu du chaos, à quatre. C'était souvent très compliqué avec Katy, compliqué aussi parce qu'il n'y avait que Kiba pour assurer un apport de protéines régulier.

Et depuis que les deux jeunes filles s'étaient éveillées, ils s'appliquaient à descendre au moins une fois par jour dans le ventre froid de la Voûte. La journée touchait à sa fin et il était temps de faire cette ronde. Evy avait donné quelques trucs à faire à Katy et Jane en attendant qu'ils reviennent.

Elle patienta à l'entrée, surveillant le chemin pour y voir apparaître Kiba.
Elle n'était pas encore tout à fait rassurée à l'idée d'entrer la dedans seule, même si elle ne l'admettrait pas.

(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Bêta
avatar
— Messages : 192
— Feat. : Aerith Gainsborough - FF VII
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Ven 12 Fév - 20:13

L'éveil d'une fleur
Rose & Roman
Digging like you can bury something that cannot die ▬ Local  Natives

Le temps passé dans ces prisons figées, sa famille disparue, le nom de Cryolab résonnant dans son cerveau... toutes ces informations n'arrangeaient pas le cas de Rose. Malgré la tentative de Roman d'expliquer ce qui se tramait dans ce paysage obscur, elle ne réussissait pas encore à totalement différencier le rêve de la réalité. Après une grimace, elle s'aida de toutes les forces qu'elle pouvait donner à son corps pour enfiler sa robe.

Sa longue robe rose. C'était bel et bien sa favorite, celle qu'elle n'hésitait jamais à porter avec des bottes et sa chevelure nattée. Elle se rappelait de son quotidien où le soleil se reflétait sur la douce couleur du vêtement qui ne lui apportait que de bons souvenirs. Le choix d'avoir gardé ses affaires près de son Cryopod n'était désormais plus anodin. Ces pensées permirent à Rose de repenser à la situation.

Elle se rassit aussitôt vêtue. Ses mèches brunes éparpillées le long de ses épaules, ce fut encore avec difficulté qu'elle assemblait des mots ensemble.

– « J-Je vois... »

La Marmotte releva ses émeraudes sur l'homme qui s'était éveillé au même moment qu'elle, et arrivait désormais à remarquer quelques traits de son visage. Après ses cheveux blonds, elle remarqua la couleur de ses yeux. Ils étaient bien plus sombres que les siens, et pourtant tout aussi profonds et remplis de questions.

– « J-Je... je m'appelle Rose. »

Rose lui offrit son premier sourire – si l'on considérait que cet éveil était une nouvelle vie où tout recommençait à zéro. Un sourire étincelant, peut-être crispé dû à son état, mais sincère. Sa vue recommençait à se remplir de brumes.

La pièce sombre se transformait en un écran entièrement noir.

Le corps de Rose lâcha et claqua sur le sol. Elle perdit une seconde fois connaissance.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 116
— Feat. : Kise Ryouta - Kuroko's basquet
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Dim 14 Fév - 13:07


Bienvenue en Terres Inconnues



Roman profita du fait que la jeune fille s'habille pour en faire de même. Alors qu'il se relevait, cependant, un vertige le prit de nouveau et il s'agrippa précipitamment au cryopod près de lui, le serrant entre ses mains comme si sa vie en dépendait. Le sol semblait danser sous ses pieds et son cœur faisait des sauts périlleux dans sa poitrine. Il ferma fortement les yeux, soufflant doucement entre ses dents serrés.

Inspire... Expire... Inspire... Expire...

Roman n'aurait jamais pensé se sentir ainsi un jour, après un réveil. Mais s'il prenait en compte le fait qu'il avait passé un temps indéterminé dans ce congélateur - sûrement plus de deux ans - il semblait normal que le corps réagisse ainsi.

Quand il sembla un peu calmé, et qu'il fut sur de tenir sur ses jambes, Roman desserra son emprise du cryopod de la jeune femme et avança lentement vers le sien. Il jeta un coup d’œil dans le compartiment qu'il avait ouvert un peu plus tôt pour récupérer son long manteau et y trouva son jean noir, sa chemise à carreaux composée de bandes noirs, rouges et blanches entrecroisées et son tee-shirt blanc. Il enfila le tout avant de trouver, au fond du compartiment, un bracelet en argent. Il le prit entre ses doigts, le regarda un instant et se souvint. Une gourmette. Celle que sa mère lui avait offerte lors de ses dix-huit ans. Il l'accrocha à son poignet droit tandis que la jeune femme, qui portait une très jolie robe rose maintenant, se présentait.

- J-Je... je m'appelle Rose.

Elle semblait encore avoir un peu de mal à parler et Roman se retourna vers elle, récupérant finalement sa sacoche en cuir contenant quelques bricoles ainsi que son portable et une photo de famille qui lui était très précieuse. Il la posa cependant contre le mur près de la jeune femme, se disant qu'il ne la récupérerait que lorsqu'ils pourraient sortir d'ici. Pour l'instant, la jeune femme n'était pas en état de marcher.

Comme si elle lisait dans ses pensées, Rose s’effondra dans un bruit sourd. Roman s'agenouilla aussitôt près d'elle, mettant au second plan les vertiges accompagnant chaque geste trop brusques ou trop rapide qu'il faisait. Il la secoua un peu, doucement, pas sûr de savoir quoi faire.

- Mademoiselle ?! Reveillez-vous. Rose !

Roman parlait de plus en plus fort, espérant la faire réagir. Ses mots, paniqués, fort, se répercutait contre les murs froids, résonnant dans la pièce comme s'il s'était trouvé en montagne. Bon sang, que devait-il faire ?

Un second vertige, plus violent encore que les précédent, le jeta au sol. Il vomit de nouveau, incapable de contenir la bile qui remontait sa trachée en brûlant sa gorge.

© Kiba, pour WC

_________________

"La mer, les pluies, le besoin, le désir, la lutte contre la mort, voilà ce qui nous réunit tous"
- Albet Camus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Dim 14 Fév - 22:12

WHO ARE YOU ?
 


38ème jour, et cela semblait être une éternité pour Kiba. Les journées étaient longues, éprouvantes, et il dormait mal. Il s'était plus ou moins habitué à être constamment sur le qui-vive, à devoir crapahuter aux alentours du camp en priant pour ne pas tomber sur une horreur qu'il ne saurait pas gérer tout seul. Les bestioles qu'il avait dû fuir avaient été nombreuses et, parfois, il se sentait à deux doigts d'abandonner tellement ça le fatiguait. Mais à chaque fois qu'il revenait au camp, qu'il voyait Katy, Jane et Evy, il retrouvait courage. Parce qu'il n'était pas seul.

Ce soir là, Kiba était relativement fatigué. Il n'avait pas réussi à obtenir grand chose de dame nature et la nourriture avait légèrement manqué. Les cheveux en bataille et le visage sale, Kiba rejoignit Evy à l'entrée de la Voûte, lui offrant un maigre sourire alors qu'ils entraient dans le couloir. Ils descendaient tranquillement l'allée quand, à ses oreilles parvint un bruit. Faible, mais un bruit quand même. Il jeta un bref coup d'oeil à Evy, et c'est d'un commun accord qu'ils s'élancèrent dans le couloir d'où semblait provenir le bruit. Il entendit quelqu'un vomir et malgré la lumière tamisée, il ne put voir qu'une ombre difforme au loin.

Le duo arriva d'un pas rapide et, en voyant une fille au sol et un garçon qui venait de vider ses tripes, Kiba jugea préférable de laisser Evy vérifier l'état de la demoiselle. Le japonais se pencha en direction du blond, lui parlant vivement pour ne pas qu'il sombre.

« Hé, regarde moi. Regarde moi, on va s'occuper de vous deux ok ? Alors essaie de rester éveiller ! » lui dit-il en tapotant sa joue.

Prenant une serviette malheureusement pas très propre du faible stock qu'ils avaient, Kiba lui essuya la bouche, puis offrit son épaule pour l'aider à se relever. Il le décala sur le côté, allant l'asseoir contre un mur. Un genou au sol devant le blond, il lui posa des questions, voulant éviter un autre malaise.

« Concentre-toi sur ma voix. Si tu peux parler, essaie de me répondre, si tu ne peux pas, fais moi juste des signes. Est-ce que tu sais comment tu t'appelles et pourquoi tu es là ? Depuis combien de temps vous êtes réveillés ? Est-ce que tu as vu quelqu'un d'autre passer ? »


copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 116
— Feat. : Kise Ryouta - Kuroko's basquet
— Réveillé(e) le : 26/01/2016

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   Mar 16 Fév - 13:13


Bienvenue en Terres Inconnues



Roman reposait au sol contre le sol froid. Il tentait vainement de se relever. Mais apparemment, vider ses tripes sur le sol lui avait prit les derniers restes d'énergie qu'il avait auparavant. A moins que l'adrénaline d'un réveil dans un monde inconnu soit la cause de la rapidité de son réveil et du semblant d'énergie qu'il avait réussi à réunir pour s'occuper de la jeune femme.

Allait-elle bien ? Etait-elle seulement évanouie ou...? Roman ne voulait pas penser à cela. Il devait se relever. Il devait l'aider. Il devait trouver un moyen de sortir de là, de... De quoi ? Il n'était qu'un pauvre cuisiner, serveur à ses heures perdu. Que pensait-il faire dans un monde inconnu ?

Tandis qu'il essayait désespérément de se relever en occultant les sombres pensées qui tentait de l'effrayer plus qu'il n'était déjà, il entendit un bruit. Un bruit de pas, de plus en plus proche. Qui était-ce ? Ou plutôt... qu'était-ce ? Roman ne pouvait savoir, un scénario cauchemardesque se jouait en ce moment même dans sa tête et il savait que, quoi que ce soit qui arrive vers eux, il n'aurait aucun moyen de se défendre. De les défendre. Il n'était pas seul.

Plus les pas se rapprochaient, plus Roman fermait les yeux. Sa respiration s'accéléra. Il avait peur. Et c'était très bien. Il est normal d'être effrayé, disait мама. Parfois, le courage est la capacité de faire face à ses craintes. Oui. мама avait toujours de bon conseils à donner à ses fils. Et Roman n'en avait pas été dispenser. Penser à elle ainsi lui donna du courage. Aussi, quand une forme sombre s'approcha de lui, il retint sa respiration. Faire le mort, attendre le moment propice, frapper fort.

Mais alors, il aperçu un visage tout ce qu'il y a de plus normal. Et la pression redescendit aussitôt. Et avec elle, le peu d'adrénaline que son corps avait réussi à stocker avec la peur. Ils n'étaient pas seuls. Rose et lui n'étaient pas seuls. Il y avait d'autre personnes ici ! Roman en avait les larmes aux yeux. Lui qui était si froid ne pouvait s'empêcher de ressentir un profond soulagement face à une présence humain autre que celle de Rose. Oui, il était soulagé.

Une main lui tapota la joue et il revint à la dure réalité.

- Hé, regarde moi. Regarde moi, on va s'occuper de vous deux ok ? Alors essaie de rester éveiller !

Une serviette lui fut passé sur le visage, essuyant les restes immonde de la bile qui avait quitté son estomac quelques minutes plus tôt. Roman ne s'était même pas rendu compte que son corps devenait lourd. Ses sens s’appesantissait et chacun de ses membres semblait peser une tonne. Aussi, lorsque l'homme aux cheveux noir le souleva, il se demanda comment il y était parvenu et encore plus comment lui parvint à se tenir debout, accrocher de toute ses faibles forces à l'épaule du jeune homme. Il se laissa guider vers la paroi contre laquelle le garçon l'installa avant de s'agenouiller en face de lui.

- Concentre-toi sur ma voix. Si tu peux parler, essaie de me répondre, si tu ne peux pas, fais moi juste des signes. Est-ce que tu sais comment tu t'appelles et pourquoi tu es là ? Depuis combien de temps vous êtes réveillés ? Est-ce que tu as vu quelqu'un d'autre passer ?

Oula, oula ! Trop de questions en même temps, trop de bruit, trop de tout. Une violente migraine attaqua Roman et il plongea aussitôt sa tête dans ses mains.

- Doucement... plaida-t-il dans un murmure. Doucement s'il vous plaît... Moins vite...

Sa tête tambourinait une nouvelle fois, plus douloureuse à chaque bruit qui résonnait dans la pièce, à chaque mouvement qu'il faisait.

© Kiba, pour WC

_________________

"La mer, les pluies, le besoin, le désir, la lutte contre la mort, voilà ce qui nous réunit tous"
- Albet Camus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+38 -Réveil de Rose S. Garett & Roman Kleczinski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Oscar et la dame Rose
» Le réveil du chat
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « La Voûte 5 :: 1A ─ 2C-