Partagez | .
 

 jour 95 ; verbatim — kiba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: jour 95 ; verbatim — kiba   Dim 7 Fév - 13:03



verbatim
Laborieusement l'on avait transporté les « victimes » de l'accident du centre de recherches jusqu'au centre de soins. Difficilement on les avait installé sur des lits de fortune, offert une intimité précaire faite de pièces de tissus tendues. La nuit était passée, l'odeur s'était appauvrit, se cantonnant maintenant quelques relents ténus mais quand même présents. Ses cheveux empesteraient encore pendant au moins une semaine, elle en était persuadée.

Le silence comprimait l'air, le rendant solide et difficile à respirer.
Evy s'était blottie contre le mur, repliée en position fœtale, le visage dans les genoux. Bouger était un calvaire, sa tête tambourinait et la pièce se mettait à tourner tout autour d'elle tentait de se redresser. Toute cette fumée l'avait rendue malade.

Elle essayait de se souvenir du dernier mot qui avait franchit ses lèvres, sans succès. Le seul souvenir clair qui lui restait était remplis de fumerolles en d'un dragon aux yeux rubis.
Un souvenir monstrueux mais onirique.
Le premier trip de sa vie. Éreintée, elle eut un petit rire nerveux. Contre son gré. L'expérience de cette mort imminente, coincée dans un corps désaxé, enfermée dans un esprit siphonné, faisait désormais, sans exagération, partie des pires moments de sa vie.
Et dire qu'elle avait presque réussi à se débarrasser de toutes ces peurs nocturnes qui l'assaillaient depuis la mort de Will. Elle ne put que sourire face à l'ironie.
Un sourire dépité et un soupir fatigué.
(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Dim 7 Fév - 16:15

solitudine- cri du coeur -

Kiba

Heavensclaw

Après une bonne journée passée en extérieure, la nuit avait été longue sur le chemin du retour. Parfois, Kiba s'éloignait seul du campement pour partir en éclaireur, le temps de trouver quelqu'un qui soit capable de le faire sans se perdre. L'expérience manquait aux nouveaux éveillés, même si certains étaient particulièrement vifs et rapides dans leur apprentissage de ce nouveau monde ─ il pensait notamment à Yun et Clyv, dont l'agilité était un grand atout. Accompagné de Skoll, il n'était arrivé qu'au petit matin, alors que le campement recommençait à s'agiter. Et lorsqu'on vint vers lui pour lui dire qu'il y avait eu un problème au centre de recherches, et que le nom d'Evy était parvenu à ses oreilles, il avait laissé Skoll et était parti comme une fusée en direction du centre de soins.

Il n'avait adressé la parole à personne sauf pour demander où Evy se trouvait. Son ton avait été cinglant, agressif, comme s'il était prêt à exploser dans une rage qu'on ne lui soupçonnerait pas. Pourtant, c'était facile de deviner ; Evy et lui avaient été ensemble depuis le début de cette merde, s'étaient épaulés dans toutes les situations, avaient aidé chacune des personnes ici présentes. L'idée que le duo s'effrite était comme si l’édifice perdait l'un de ses deux piliers.
Sa démarche se calmant lorsqu'il arriva près de la chambre où se trouvait Evy, il s'arrêta lorsqu'il se trouva à l'embrasure de la porte, posant sa main dessus. Il la chercha du regard et, lorsqu'il la vie contre un mur, recroquevillée contre elle même, il sentit une horrible douleur peser sur son thorax. La voir ainsi lui faisait regretter d'être parti et d'avoir assigné les autres alpha en mission extérieur. S'ils avaient été là, peut-être auraient-ils pu faire quelque chose.

Lentement, il s'avança vers elle, puis s'accroupit à son niveau, passant doucement ses bras derrières ses épaules pour l'attirer contre lui.

« Je suis désolé de pas avoir été là. »

Lui comme elle savaient que ce type d'incident pouvait survenir à n'importe quel instant, mais les avoir évités jusqu'à présent grâce à leurs précautions et leur travail d'équipe rendait cet évènement encore plus terrifiant. Leur dernier gros échec en date s'était soldé par une mort, et plus jamais ils ne voulaient voir ça. Pourtant, cela serait probablement inévitable à un certain point...
Lui relevant la tête pour qu'ils puissent se regarder, il décala quelques mèches de cheveux rebelles qui témoignaient de la nuit agitée qu'elle avait passé. Le regard de Kiba devint un peu douloureux, malgré le sourire rassurant qu'il voulait lui montrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Lun 8 Fév - 11:59



verbatim
Quelques minutes s'égrainèrent lentement et, somnolente, les sens engourdis, elle ne vit pas venir le visiteur. Un léger sursaut agita son corps en réponse au contact physique, même pas assez vif pour la tirer de sa léthargie nauséeuse. Elle se laissa docilement engager dans ce qui semblait être un étreinte réconfortante.
Nul besoin de relever les yeux pour reconnaître la voix et le ton navrée qui l'accompagnait.
Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il vienne, il y avait bien d'autre chose plus importante à faire au dehors que devenir au chevet de quelqu'un qui pouvait vous vomir dessus. D'ailleurs, son estomac protesta.

Elle restait muette face à la gentillesse qu'on lui offrait, serrant ses lèvres dans une tentative de sourire. Ouvrir la bouche maintenant aurait été vraiment peu agréable pour celui qui avait son nez juste en face d'elle.
Elle colla finalement sa main sur sa bouche, essayant de s'imaginer quel effort il devait faire pour être si près avec cette odeur qu'elle savait toujours présente.

« De quoi j'ai l'air ? »
dit-elle en souriant faiblement.

Sa main retomba mollement sur ses genoux d'où elle saisi de deux doigts l'index et le majeur de son ami. C'était fatigant, émotionnellement, de garder un semblant de contenance. Et à vrai dire, elle n'avait qu'une envie : pleurer. Pleurer toutes les larmes de son corps.

Pleurer jusqu'à ce qu'elle soit si fatiguée qu'elle s'endorme qu'enfin demain vienne. Pleurer de joie aussi, parce que quelqu'un se souciait d'elle et que c'était bien plus qu'elle n'en demandait.
Juste pleurer comme une gamine après un horrible cauchemar.
(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Lun 8 Fév - 17:26

solitudine- cri du coeur -

Kiba

Heavensclaw

Kiba aurait pu être amusé de la voir placer sa main devant sa bouche, signe qu'elle pensait qu'elle n'avait pas super bonne haleine. Qui pouvait se vanter de sentir la rose à longueur de temps ici ? Il avait reniflé bien pire, mais il se garda bien de le lui dire. Lorsqu'elle lui attrapa les doigts, Kiba poussa un soupir. Il n'avait pas vu Evy dans cet état depuis... la mort de Will.
Posant sa tête contre son épaule alors qu'il s'asseyait pour la garder contre lui, Kiba déposa juste un baiser sur son front et regarda pensivement la salle. Il se doutait qu'Evy était du genre à taire ses émotions et à ne pas les mettre en avant, à un niveau beaucoup plus poussé que lui. Peut-être qu'elle stressait à chaque mission en extérieur, que le fait d'être "la première éveillée" pesait sur ses épaules. Lui se démerdait avec ce fardeau, mais elle ?

« Tu as l'air de quelqu'un qui a besoin de vider son sac. » lui répondit-il finalement.

Il aurait voulu s'assurer que personne ne se trouvait dans les environs, mais il ne voulait pas non plus se lever et quitter Evy là où elle était, préférant la garder contre lui pour qu'elle puisse se reposer. C'était peut-être prétentieux de sa part, mais Kiba préférait être le pilier. Il préférait être celui sur lequel elle pouvait se reposer, la personne qui les aide à tenir debout. Il avait, de toute manière, toujours fonctionné ainsi. En dépit des apparences, il se souciait vraiment des autres, en particulier d'Evy pour laquelle il avait un attachement sincère.
Le japonais, tranquillement, caressa son bras pour l'apaiser. Comment pouvaient-ils tous s'en sortir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mar 9 Fév - 13:49



verbatim
Mais pleurer était trop facile... Ou peut-être trop compliqué. Et elle n'avait pas tant l'impression que c'était la bonne attitude à avoir. Ni la bonne solution. Milles-et-uns arguments contre pour se battre contre les débordements. Elle ne savait jamais comment gérer les gens en larmes, alors pour infligerait-elle ça à quelqu'un qu'elle aime ? Elle les garderait pour autre chose ces larmes, à défaut des les utiliser pour elle-même.
Elle déglutit avec peine, fermant les yeux un instant pour trouver le calme derrière l'orage. La présence de Kiba était rassurante, chaude et enveloppante. Un point d'ancrage, comme un phare de le brouillard.

« Hm.. »

Elle prit une grande inspiration avant de fermer à nouveau les yeux. Elle avait tellement sommeil. Elle était si fatiguée tout à coup. L'angoisse qui l'avait tenu éveillé toute la nuit s'évanouissait peu à peu, laissant derrière elle la place au sommeil.

« Parfois on l'air... Mais pas la chanson. » Elle redressa le menton, esquissa un petit sourire, s'appuyant contre le mur derrière. Quelques secondes de flottements, puis elle tourna la tête du côté de Kiba. « Cette blague était nulle hein. »
Je n'ai jamais eu beaucoup d'humour après tout, pensa-t-elle avant de se blottir un peu plus. Elle regretta bien vite cette tentative maladroite d'humour...
« Excuse moi, c'était déplacé. »

Et la jeune femme cherchait les mots pour lui dire à quel point elle était soulagée qu'il soit là et à quel point elle lui en était reconnaissante. Ses lèvres s'entrouvraient dans de vaines tentatives de palabres, aucun son ne sortait. Aucun mot qui lui semblait approprié. Elle le fixait, les yeux rougit par la fatigue, rendu muette par un soudain manque de vocabulaire.
(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mar 9 Fév - 15:14

solitudine- cri du coeur -

Kiba

Heavensclaw

« Parfois on a l'air... mais pas la chanson. » De l'humour ? Ce n'était pas le fort d'Evy. Kiba la regard avec un brin de curiosité, se demandant si elle allait aussi bien qu'elle en avait l'air. Elle-même semblait réaliser que c'était étrange et probablement un peu surprenant, aussi s'excusa-t-elle. Mais Kiba, loin d'être offusqué par sa tentative, était plutôt inquiet de son état psychologique.
Elle ne prononçait plus aucun mot. Semblait perdue, bouleversée. Pendant un instant, Kiba se demanda ce qu'il devait faire. La forcer à dormir ? Elle tomberait de fatigue lorsqu'elle n'en pourrait plus. Il lui faudrait peut-être un peu de temps pour se dégager de l'esprit ces visions d'horreur qu'elle avait eues. Ne la quittant pas du regard, il baissa encore le ton de sa voix.

« Hé, c'est bon. Pourquoi tu t'excuses ? Tu n'as rien fait de mal. »

Et ta blague n'en est pas une. C'était, malheureusement, une vérité. Elle n'était pas la seule ainsi. Lui-même parfois ne savait pas comment s'y prendre pour s'exprimer, les codes et les règles ayant été violemment bouleversés. Un peu incertain, Kiba ne savait pas si ses paroles la réconfortaient, ni même s'il prononçait les bons mots. Il voulait qu'elle aille mieux, mais ce n'était pas possible que d'un coup il trouve un moyen de l'apaiser. Alors, sait-on jamais, il préféra lui demander.

« Est-ce que je peux t'apporter quelque chose ? Si tu veux que je reste ici avec toi aujourd'hui, y'a aucun problème. »

Bien qu'ayant un fort sens des responsabilités, Evy avait une importance toute singulière et il ne pouvait se résigner à la laisser seule dans cet état. Les autres pouvaient se débrouiller pour une journée, il n'était pas un élément si essentiel et, de toute manière, ils devaient être capables de se gérer. Peut-être que dans les jours à venir, il disparaitrait, et Evy aussi. Nul ne pouvait le prédire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mer 10 Fév - 10:18



verbatim
Son estomac grommelait encore. Elle fit un demi-sourire désolé, passant ses doigts sur des lèvres trop sèches. Non c'est vrai qu'il n'y avait pas de mal à faire des blagues terriblement peu drôles, mais elle s'en voulait un peu quand même. Elle s'en voulait d'être si handicapée socialement qu'il faille qu'elle détourne l'attention de cette manière. Ou de n'importe quelle autre manière.
Et pas qu'avec Kiba. Avec les marmottes effrayés, avec les ados triste et les adultes mélancoliques. Avec les gens qui croisaient son chemin chaque jour depuis le réveil, les yeux pleins de questions. Être la seconde moitié du duo originelle amenait des responsabilités qu'elle n'aurait jamais cru avoir.
Elle poussa un petit soupir, tripotant la manche de son t-shirt.

« Non, j'ai eu de l'eau et j'ai beaucoup de mal à ingurgiter quoi que ce soit d'autre. »


Un euphémisme parmi d'autre. Pour ne pas finir déshydratée, elle avait du se battre contre les protestations véhéments de son estomac fragilisé. En repensant, cette nuit avait été un véritable calvaire, entre l'odeur de la fumée qui imprégnait la pièce, le mal de crâne, la toux, la nausée et le dragon...

« hm... Peut-être pas toute la journée... » Elle cala sa tête dans le creux du cou de son ami. « Juste... jusqu'à ce que je m'endorme. Après ça ira. »
Elle fit la grimace en essayant de se placer de façon un tout petit plus confortablement. Un peu moins tordue, les jambes au sol, elle posa sa main sur le torse de Kiba avant de fermer les yeux.

« Il faisait tellement chaud à l'intérieur... »

(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mer 10 Fév - 14:12

solitudine- cri du coeur -

Kiba

Heavensclaw

Pas toute la journée, qu'elle disait. Il espérait un peu qu'elle aille mieux avant la fin de la journée, qu'elle puisse se lever et manger sans avoir l'impression d'agresser son corps. Lui, il pouvait rester en sa compagnie, ça ne le dérangeait pas. Il ne répondit pas, l'accueillant simplement contre lui en silence.
Et alors qu'elle était à peine installée, elle parla de chaleur. Très certainement faisait-elle allusion à l'incident dans les labos. Il resserra un peu son étreinte autour d'elle.

« J'ai entendu dire qu'une plante avait détruit le laboratoire ainsi que les pièces voisines. »

Kiba n'avait eu que des échos, pas les détails. Il réalisa à cet instant qu'il n'avait même pas pris des nouvelles des autres résidents, et se sentit un peu coupable d'avoir préféré Evy à eux. Il avait envie de dire qu'elle était en sécurité, que tout irait bien maintenant, mais il n'avait concrètement que très peu d'informations sur ce qu'il s'était passé. S'il avait été là, les choses se seraient-elles passées différemment ? Il ne pouvait pas non plus blâmer les autres alpha de ne pas avoir été dans les environs, chacun avait son travail à faire et la zone à protéger était relativement large alors qu'ils n'étaient qu'un petit nombre...
Kiba ferma les yeux à son tour, sa joue posée contre la tête reposée d'Evy. Au moins, elle était saine et sauve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mer 10 Fév - 23:14



verbatim
Petit à petit, son esprit s'apaisait, elle retrouvait un équilibre – encore précaire, mais ne l'avait-il pas toujours été. Marcher sur un fil rouge émotionnel, ne garder qu'un piètre essentiel, laissait tout le reste au dehors, en bas, dans le noir.
Elle laissait lentement ses jambes retomber sur le sol, détendant des muscles trop crispés depuis trop longtemps. Avoir quelqu'un à côté que l'on puisse serrer contre soi, si rassurant et agréable. Elle humecta ses lèvres, mordillant la peau sèche qui craquelait.
Elle finit par saigner. Le picotement était désagréable.

« Une plante... Elle est sorti de nulle part. »

Elle redressa la tête pour se retrouver à nouveau face à face avec Kiba. Il y avait une sorte de trémolo dans sa voix, elle déglutit avec difficulté.

« Elle s'est répandue comme un parasite et ça... Ça puait, c'était immonde. La sève gouttait par terre. »

Plus elle parlait, plus elle se redressait, faisait des gestes avec ses mains. Sa lèvres continuait de saigner, le sang s'accumulait tout doucement en une goutte qui finit par rouler le long de son menton.
Elle parlait lentement, mais son regard était celui de quelqu'un d’effrayé.

« Et y avait Eirin qui.. Avait cette hache. Et puis... Wade a mis le feu. »

Et elle se tut.
Wade a mit le feu et après ?
Après elle n’était plus sur de rien. Les souvenirs étaient compliqués à séparer des hallucinations.

« On a tous halluciné. »

Et j'ai cru que j'allais mourir là, se dit-elle. Pas bouffée par je ne sais quelle bête immonde, pas d'une maladie inconnue et atroce, pas parce qu'elle se serait perdue dehors.
Elle a cru qu'elle allait mourir là, dans un labo, à cause d'une bête expérience qui avait mal tournée.
À cause d'une banale erreur humaine.
(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Jeu 11 Fév - 17:52

solitudine- cri du coeur -

Kiba

Heavensclaw

Evy releva la tête et Kiba fit de même, son regard se posant sur le sien. Il l'écouta, mais son regard descendit rapidement sur la goutte de sang qui avait perlé. Il ne fit rien, car malgré tout, sa concentration était portée sur ce qu'elle lui racontait. Des coups de haches pour couper les branches, mais la sève avait coulé de partout et tout avait pris feu.
Un scénario assez horrible selon Kiba qui avait une tendance à détester se sentir prisonnier. A leur place, peut-être aurait-il pété un plomb aussi. Peut-être aurait-il mis le feu, comme Wade. Alors le blâmer pour ça... Non, dans cette situation, face à l'inconnu, nul n'avait eu de solution miracle. Mais ils s'en étaient sortis, c'était le plus important.
Même si ça avait été traumatisant, personne ne pouvait dire "moi, j'aurais pas fait ça". Kiba suivait du regard la goutte qui coulait, et lorsque Evy se tut, ses yeux rencontrèrent les siens.

« Je ne te demanderai pas ce que tu as vu. C'est fini, maintenant. La plante est stoppée, sa progression a été arrêtée. Il n'y a aucun mort, Evy. »

Il posa sa main sur sa joue, essuyant au passage la goutte de sang. Voir Evy dans cet état lui rappelait certains souvenirs, notamment la mort de Will. Mais aussi d'autres choses. Leur relation avait toujours été, depuis leur réveil, un peu étrange. Il n'y avait pas de mots pour la qualifier. Le japonais pencha la tête, posant son front contre le sien.

« Quoique tu aies vu, c'était le fruit de ton imagination. Et tu es toujours là, devant moi. Cette nuit tu dormiras et demain, tu iras mieux, les autres aussi. Il faudra juste comprendre ce qu'il s'est passé pour que ça ne se reproduise plus... »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Ven 12 Fév - 14:47



verbatim


En y repensant, la situation lui paraissait tellement délirante. Elle s'empêchait de comparer sa vie actuelle et la précédente. Les souvenirs embrumés de sa vie d'avant avait la saveur d'un rêve édulcoré au milieu de l'angoisse qui brûlait sa gorge et ses poumons. Et si quelqu'un était resté dedans ? Et si ils étaient tous morts ? Et si ça s'était répandu à tout le campement et si tous ils avaient brûlés ?

Elle tenait ses mains tremblantes devant elle, les yeux écarquillés. Elle avait passé toute une nuit à lutter contre les réminiscences traumatiques de ces instants. En parler c'était revivre. Sa respiration était sifflante et trop rapide, à la limite de l'hyperventilation.
Et puis la voix de Kiba la ramena tout doucement sur terre, il essuya le sang, rétablit le contact avec la réalité. Un picotement parcourut sa bouche à cause du sel de ses doigts.

Elle l'écouta, paralysée, sans dire un mot. Elle n'avait ni pleuré, ni crié ni émit le moindre son. Il lui fallait juste retrouver un semblant de contenance. Petit à petit, tout doucement. L'agonie ne l'avait pas encore pourrit. Il n'y avait plus ni feu ni monstre rougeoyant. L'air était dénué de toute vapeurs nauséabondes et même si ses cheveux empesterait pour les dix jours à venir, elle vivait.

Elle vivait et elle était reconnaissante. Et dans un élan soudain, elle étreignit Kiba avec le peu de poigne qui lui restait. Elle y mit toutes ce qui lui restait de forces et de volonté.  Et poussa un dernier gros soupir  avant de le relâcher. Les jours qui suivraient seront compliqués, mais elle y survivra sans doute. Et à son tour elle déposa un baiser à la commissures des lèvres de son bienveillant comparse.

Puis sans rien ajouter, elle reprit sa place et, à peine avait-elle posée sa tête contre l'épaule qui lui était offerte, elle s'endormit. D'un sommeil lourd et sans rêves.
(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Ven 12 Fév - 23:05

HOW ARE YOU ?
 


Kiba accueillit l'étreinte d'Evy avec plaisir. Il la tint lui aussi dans ses bras, faisant comprendre par ce biais qu'il était et resterait là. La demoiselle se reposa contre lui et, en l'espace d'un court instant, sa respiration s'était apaisée. Kiba, gardant un oeil sur elle, poussa un long soupir lorsqu'elle fut endormie. Détournant le regard au bout d'un petit moment, il se perdit dans ses pensées, la joue dans la main. Même si, de prime abord, il ne sembla pas réagir au baiser d'Evy, il devait bien admettre que ça ne le laissait pas indifférent. Ce lien qui les unissait le perturbait par moment. Incapable de mettre un nom dessus, d'y trouver les limites. C'était trop flou.

Après de longues minutes où il ne fit rien d'autre que réfléchir à l'incident, Kiba commença à sentir une légère douleur dans ses jambes à force de rester inactif. La position n'était pas des plus agréables non plus. Il passa alors ses bras autour de son amie et, doucement, l'attira à lui pour la soulever alors qu'il se mettait debout. Il vint la déposer sur le lit voisin, faisant bien attention à ne pas la réveiller. Il lui avait dit qu'il ne bougerait pas, mais son estomac commençait à lui crier qu'il était temps d'ingurgiter quelque chose.
Il s'apprêtait à partir lorsqu'il repéra quelqu'un qui passait dans le couloir.

« » l'interpella-t-il sans crier « ça te dérangerait de faire un détour pour me rapporter un truc à manger ? »

La personne acquiesça dans un sourire et poursuivit sa route. Rassuré de ne pas avoir à quitter la chambre, Kiba marcha un peu, faisant le tour de la pièce. Il observa quelques outils qui trainaient là, et lorsqu'on lui apporta de quoi manger, il s'installa. Il en garda pour Evy, puis, n'ayant rien de mieux à faire après avoir de toute façon passé la nuit éveillé, il vint se caler contre le mur, par terre, étira ses jambes et croisa les bras.
Et alors qu'il songeait au passé, il eut un moment d'absence où il s'endormit. Mais peu de temps. Quand ses yeux se rouvrirent, Evy n'avait pas bougé. Alors, il attendit.


copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Sam 13 Fév - 12:11



verbatim
jour 95

Si le temps passa, Evy n'en eut pas conscience. Son sommeil était si lourd qu'il l'enfermait dans un carcan de silence, l'isolant du monde extérieur. Elle ne rêva ni ne cauchemarda. Aucun geste ou tremblement n'altéra la position dans laquelle on l'avait posé sur le lit et elle respirait si lentement qu'elle avait l'allure d'une comateuse. Et peut-être était-ce quelque chose comme ça....

Trois heures passèrent sans que rien ne perturbe son sommeil, jusqu'à ce qu'elle émette une sorte de grognement. Ouvrant et fermant ses paupières par intermittence, il lui fallut de longues minutes avant d'émerger entièrement de sa torpeur. Quand ce fut fait, Evy fit une première tentative de redressement qui s'avéra infructueuse. Elle poussa un long soupir avant de recommencer, les bras flageolant.
Elle finit par réussir à s'asseoir sur son séant, s'appuyant sur le mur pour résister au vertige qui suive un sommeil comme celui-ci/

Sa bouche était pâteuse, elle avait soif, faim et ses yeux ne semblaient pas vouloir s'habituer convenablement à la lumière. Elle fit un gros effort pour arriver à parler, la voix rauque et éraillée :

« T'es resté là... Tout le temps ? »


Elle ne se sentait ni mieux ni moins bien, elle flottait entre deux eaux, encore assommée.

(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Dim 14 Fév - 22:27

HOW ARE YOU ?
 


Perdu dans ses pensées, Kiba avait tué le temps en jonglant avec deux espèces de pêches qu'il avait gardée pour Evy et lui quand elle se réveillerait. Il était debout, assis sur un meuble voisin, et était tellement concentrée à ne pas les faire tomber qu'il ne vit pas Evy se réveiller lentement. Lorsqu'il l'entendit marmonner, il arrêta ses mouvements, réceptionnant les pêches, et tourna son regard vers elle. Le jeune homme, rassuré de l'entendre, descendit du meuble pour venir vers elle.

« Oui. Ca fait plusieurs heures. » Il s'assit à moitié sur le lit à côté d'elle et lui tendit un fruit. « Tiens. J'ai pensé que tu aurais probablement faim à ton réveil. »

Il lui offrit un sourire qui se voulait réconfortant. Elle n'avait pas à s'en faire de toute manière ; elle avait dormi, même si ce n'était qu'un peu, il était toujours là, et il ne s'en irait pas tant qu'elle ne se sentait pas capable de se débrouiller seule ou de pouvoir marcher. Et lui aussi pouvait se montrer têtu par moment.

« Tu n'as pas fait un bruit durant ton sommeil. J'imagine qu'il a été vide de cauchemars. »

Il ne pouvait pas l'affirmer, mais si cauchemar il y avait eu, elle l'avait bien caché. Il espérait qu'après ces quelques heures, elle se sentirait mieux.

copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mer 17 Fév - 11:03



verbatim
jour 95


Petit à petit ses sens reprenaient leurs places initiales. Elle sentait sa bouche pâteuse, sa soif et sa faim. Son estomac protestant contre le vide qui l'habitait, sa joue endormie par une tête trop lourde appuyée dessus.
Ses yeux pleuraient parce qu'ils avaient étaient aggressés trop longtemps par la fumée. Mais elle avait dormi, enfin, elle avait réussi à dormir plus de quelques secondes. Sans se réveiller en sursaut à cause d'un hypothétique monstre dans son dos.
Elle poussa un grand soupir, et finit par sourire très légèrement.

« Merci. » dit-elle en attrapant le fruit.
Elle mordit dedans à pleine bouche, affamée par près d'une journée de jeûn. Et pour le coup, elle se fichait bien d'avoir l'air présentable en mangeant. Le jus barbouillait son faciès et quand elle eut fini le fruit, il n'y eut pas beaucoup de grâce dans sa façon de s'essuyer le visage.

« Non, pas de cauchemars. C'était très agréable d'être seule dans mon sommeil pour une fois... »


Elle haussa les épaules et fit à nouveau un petit sourire. Sa tête tournait encore un peu trop pour qu'elle bouge plus. Elle fit juste l'effort de se redresser un peu plus.

« Pourquoi t'es resté ? Tu pouvais partir une fois que j'étais dans les bras de Morphée...»


Puis elle marmonna quelque chose qui ressemblait à « têtu comme une mule » et se tut.
Pas qu'elle lui en voulait d'être resté, plutôt qu'elle s'en voulait de ne pas avoir été assez clairvoyante pour deviner qu'il resterait. D'autres auraient pu avoir besoin de lui, plus qu'elle. Mais il y avait aussi une petite partie d'elle-même qui, égoïstement, se félicitait qu'il soit toujours là, à son chevet.


(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Dim 21 Fév - 18:02

HOW ARE YOU ?
 


Elle mangeait goulûment. C'était bon signe et cela rassura un peu Kiba, content de la voir avaler quelque chose sans qu'elle n'affiche la peur de vomir derrière. Sa tête semblait même penser à radicalement autre chose, et quand elle lui demanda pourquoi il était resté, il se laissa aller en arrière pour poser le haut de son dos et sa tête contre le mur, les pieds ballants.

« On a moins besoin de moi qu'avant, et j'avais envie d'un prétexte pour ne rien foutre. »

Bien évidemment, ce n'était pas la raison. Le regard un peu malicieux posé sur Evy, il laissa le silence flotter quelques secondes avant de reprendre.

« Je voulais juste pas te laisser seule. »

Laisser Evy seule, livrée à elle-même, n'était pas une bonne idée selon lui, pas dans cet état là. Il n'avait pas besoin d'être médecin ou psychologue pour savoir qu'un soutient, quel qu'il soit, était nécessaire pour ceux ayant survécu à un évènement traumatisant. C'était peut-être pas grand chose, mais selon les personnes, leur monde pouvait changer grâce à un peu d'aide. Il avait fréquenté Evy assez longtemps pour se dire qu'elle pouvait parfois avoir ses moments de faiblesses où elle se laissait aller, et que s'il n'était pas là pour la secouer ou lui offrir son aide, elle resterait par terre. Peut-être pas jusqu'à attendre la mort, mais elle serait ravagée.
Sans avoir la prétention de dire qu'il était son pilier, le lien qui les unissait était puissant, mais aussi très fragile. Si l'un abandonnait l'autre, ils seraient chacun dans un tel état de faiblesse et de déprime que lui-même ne savait pas s'il s'en remettrait facilement.
Perdu dans ses pensées, Kiba songeait à tout ce qu'ils avaient traversé et sans qu'il ne s'en aperçoive, son expression était devenue sérieuse. Il n'avait rien contre les nouveaux Éveillés, mais nul ne pouvait savoir la terreur qu'ils avaient vécu d'être seuls. Même lorsque Katy et Jane s'étaient réveillées, ils étaient si faibles et démunis qu'en y repensant, il trouvait que c'était un miracle qu'il n'y ait eu que Will de mort.

copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Dim 21 Fév - 19:18



verbatim
jour 95


Son estomac grommela quelque peu tandis que le fruit venait offrir une poignée de calories bienvenues au corps endolori de la jeune femme. Il lui faudrait certainement encore une journée de tranquillité avant d'être entièrement opérationnelle. Elle souffla, amusée par la réponse qu'il lui donnait.
Sourire lui filait mal au crâne, mais elle continuait, massant ses tempes dans une tentative désespérée de faire redescendre la pression.
La douleur allait et venait comme des vagues au bord de mer.

« C'est très.... Noble de ta part. »


Elle leva les yeux au ciel. Que dire, que dire. Elle se tenait tout contre le mur, une phrase bloquée dans la gorge comme si elle avait avalé quelque chose de travers. Elle déglutit.
Peut-être y aurait-il eu mieux à dire que ça, peut-être qu'elle aurait pu faire plus d'effort pour lui signaler qu'elle avait apprécié le geste. Pour lui dire qu'elle était, d'une certaine manière, contente d'avoir quelqu'un à côté d'elle. Mais les mots fragiles dans sa bouche venaient se heurter à ses dents et se brisaient avant d'avoir pu franchir ses lèvres.

Et quand enfin elle eut formuler la bonne phrase dans sa tête, Kiba semblait très occupé à converser avec lui-même. Alors elle se tut.

Et en profita pour l'observer.
Allait-il bien, allait-il mal, elle avait toujours eu beaucoup de difficultés à lire l'état des autres sur leur visage. Elle scrutait le moindre de ses geste dans une tentative maladroite de remplir d'un seul coup toutes ses lacunes en langage corporel. Sans penser un seul instant que ça pourrait être dérangeant...

« À quoi tu penses ? »


Une phrase sortie d'elle-même, qu'elle regretta un peu après coup, de peur d'avoir été soudainement envahissante.


(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Dim 21 Fév - 21:57

HOW ARE YOU ?
 


Noble... C'était facile d'être noble quand personne ne vous connait vraiment, songeait-il. Son regard se reposa sur Evy alors qu'elle lui demandait à quoi il pensait. Il garda le silence un instant, se demandant s'il était nécessaire d'exprimer à voix haute ses pensées. Il reposa son regard devant lui et se décida à parler, sans forcément tout dire.

« Je pensais à nous. Tu sais, les premiers Éveillés. On est comme un duo un peu bizarre qui fait parti du décor pour la plupart des gens du camp. » Il se redressa, sa position n'étant pas très confortable, pour s'asseoir complètement contre le mur. « Ca fait trois mois déjà qu'on est dans ce merdier. Deux mois et demi que Will est mort. »

Will était un sujet sensible, mais il n'en parlait qu'avec elle. Alexander le détestait, et aborder le sujet lui paraissait inenvisageable pour l'instant. Kiba tourna la tête vers Evy, profitant de ce moment de tranquillité entre eux pour discuter plus ou moins normalement. Chose qu'ils pouvaient de moins en moins faire avec l'arrivée des nouveaux.

« Je me dis qu'à cette époque, si tu n'avais pas été là, je sais pas si j'aurais continué à me battre. Katy et Jane se seraient retrouvées seules à leur tour. Le camp ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui quoi. »

Être sentimental n'était pas forcément un des traits forts de Kiba, mais l'expérience lui avait appris que dire aux autres qu'on les aime et qu'on est heureux qu'ils soient là procurait beaucoup de bien et très peu de mal. Il passa un bras autour des épaules d'Evy, la secouant légèrement avec un sourire.

« On a bâti les fondations de ce camp ensemble et tu manges encore comme une cochonne ! »


copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Lun 22 Fév - 16:35



verbatim
jour 95


Le silence contenu entre l'instant où elle avait laissé échapper sa question et celui où Kiba répondu mit un certain désordre dans son rythme cardiaque déjà mal en point. Elle crut un instant défaillir par le simple fait d'avoir posé une bête question. Mais son visage restait égal. Elle faisait d'énormes efforts pour ne pas trop envahir l'espace avec ses émotions.

À l'évocation de Will, elle ne put cependant pas contenir une légère grimace, emplit de tristesse et des regrets. Cet épisode restait le plus traumatique qu'elle n'ait jamais vécu – définitivement plus que celui qu'elle venait de vivre.
Elle hochait la tête pensivement.

La suite empourpra un peu ses joues ; son si bel air blasé n'était pas encore tout à fait réparé. Ou était-ce juste à cause de Kiba...

« Merci. » murmura-t-elle de façon presque inaudible. Mais pourquoi est-ce que je dis merci ?

Elle détourna légèrement son visage pour ne pas se sentir idiote trop longtemps. Heureusement pour elle, le rose de ses joues se fondit bien vite avec les couleurs que lui avait octroyée un légère fièvre du retour du pays des hallucinations délirantes.

Elle baissa les yeux vers ses doigts, à la fois troublée et souriante. Et laissa même échapper un petit rire avant de balancer son poing contre le ventre de son voisin. Pas assez fort pour lui causer une quelconque douleur, juste assez pour signifier sa gêne.

« On vit depuis assez longtemps ensemble... Tout le monde je veux dire, pour être au courant que j'ai jamais su manger proprement. » Elle releva la tête et lui tira la langue un bref instant. «  Je savais déjà pas avant, de toute façon. »



(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Lun 22 Fév - 17:04

HOW ARE YOU ?
 


Le coup de poing, il ne le vit pas venir et il en rit de bon coeur. Déclencher des réactions de ce genre chez Evy était toujours un peu drôle et intéressant, car elle était beaucoup plus dans la retenue que les autres. Même Kiba, qui donnait une image habituellement taciturne, laissait tomber toutes les apparences parfois. Elle ? Difficilement. Il ne cachait pas son amusement et se pencha vers elle, sourire malicieux sur le visage.

« Tu n'as jamais su te servir d'une fourchette et d'un couteau, ou tu en prenais toujours trop dans ta bouche, mmh ? »

Bien qu'un peu joueur sur les bords, Kiba ne l'emmerdait pas souvent pour autant. Il avait cependant le besoin présent de rire un peu avec elle, de la soulager de son air sérieux habituel. Il glissa une main vers elle et lui fit discrètement des chatouilles au niveau du flan, attendant de voir sa réaction.

L'un comme l'autre, en dépit du temps passé ensemble, n'avait guère parlé du passé. Kiba n'avait jamais dit quelle avait été sa situation avant la cryogénisation, pas plus qu'il ne lui avait dit d'où il venait et qui partageait sa vie. Parler du passé était difficile, douloureux, même pour eux. Il était probable que ce genre de discussion survienne un jour, mais d'ici là... Ils devaient bâtir leur nouveau chez eux, avec tout le monde.
Et comme si la chatouiller ne suffisait pas, il lui souffla légèrement dans l'oreille.


copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mar 23 Fév - 12:17



verbatim
jour 95


Il avait l'air ravi de recevoir un coup de poing dans le ventre. Les traits habituellement sérieux de son comparse, se détendaient à mesure que l'atmosphère devenait plus légère. Et ça la touchait aussi, comme si les sourire étaient contagieux, et la légèreté un virus. Un tout petit peu. Mais un petit peu qui était beaucoup chez les autres. Et elle était tout en même temps désolée et contente.

« J'ai jamais aimé faire les choses comme tout le monde, c'est tout. »

Ben voyons ...

Elle se prit à sourire plus que d'ordinaire, et ça n'était pas aussi terrible que ce qu'elle pensait.
Elle déposa sa main sur la joue de Kiba et pendant un court moment, le scruta avec un brin de tendresse. Ce fut si bref qu'on jurerait l'avoir imaginé... Puis elle tapota ladite joue, une moue boudeuse sur le visage.

Pendant un certain temps, elle se retint de rire, ne laissant échapper qu'un son étouffé derrière un sourire clos, et sa tolérance au guilis était presque admirable... Jusqu'à qu'il lui souffle dans l'oreille. Horreur. Elle poussa un petit cri furieux et se tourna sur le côté de façon si brusque qu'elle faillit en tomber du lit.
Par chance, elle se rattrape in extremis au col de Kiba.
Moins de chance, elle y avait mit tellement de force qu'elle l’entraîna avec elle dans sa chute vers le sol.



(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mar 23 Fév - 12:44

HOW ARE YOU ?
 


S'il avait bien compris quelque chose au fil du temps concernant Evy, c'était qu'elle ne faisait pas souvent comme les autres. Ne serait-ce qu'une réaction face à quelque chose. Les autres avaient plus de facilités à surmonter leurs peurs trouvait-il, probablement grâce à l'effet de groupe. Elle, dans ses souvenirs, gardait toujours une certaine peur vis à vis de la Voûte.
Lorsque Kiba fut entraîné par le col, il chercha à se rattraper à quelque chose mais en dehors du mur plat, sa main ne toucha que le vide. Il se vit tomber sur Evy et par réflexe, plaça ses deux mains devant lui pour ne pas s'étaler de tout son poids.
En dehors de la douleur provoquée sur la face interne de ses mains, il n'eut pas mal. En revanche, la proximité de son visage avec celui d'Evy et le contact de leurs corps le surpris un peu. Il demeura interdit quelques secondes, la fixant dans le blanc des yeux quelques instants alors que quelques souvenirs remontèrent furtivement en mémoire. Sans dire qu'il en était gêné et timide, il ne savait pas si c'était vraiment le bon moment pour ce genre de pensées - y avait-il un moment particulier de toute manière ? Ces souvenirs étaient aussi liés à un moment douloureux, mais il n'avait pas éprouvé un tel soulagement et réconfort depuis cet échange. Et là, que devait-il faire ? S'il se relevait, il craignait qu'elle ne le prenne mal ou qu'elle soit déçue. S'il restait sur elle...
Il n'y pensa pas davantage et se pencha vers elle pour poser son front sur le sol à côté de son visage, poussant comme un soupir de soulagement.

« Ne laisse rien t'arriver, que ce soit au camp ou ailleurs, s'il te plaît. »

Parce qu'en dépit des apparences, il avait paniqué. Il avait craint de ne pas la revoir. C'était ironique en y réfléchissant ; lui sortait hors du camp et risquait sa peau a chaque pas qu'il faisait, tandis qu'elle était supposée être en sécurité. Il passa ses bras autour d'elle, la serrant contre lui. Ce simple contact était réconfortant.


copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mar 23 Fév - 19:02



verbatim
jour 95


Et elle glissait, glissait, jusqu'à ce que le sol rencontre son corps endolori. Ou était-ce le contraire. Les paumes de Kiba ne firent – étonnement – pas vraiment de bruits en rencontrant la surface presque lisse du carrelage. Evy, en revanche, souffla douloureusement. Elle avait fermé les yeux tout le long de sa chute, anticipant avec raideur le contact du plancher de vache sur ses bleus et ses bosses.
Et quand enfin, elle rouvrit ses paupière, aucun son ne sortit de sa bouche, elle resta interloquée, la bouche entrouverte comme si une phrase attendait d'en sortir.

Elle déglutit difficilement. L'atmosphère bon enfant qui avait plus ou moins régné quelques seconde plus tôt s'était évanouie, balayée par quelque chose de différent, presque étouffant... Trop intime. Trop intime pour être acceptable en cet instant et en ce lieu. Mais d'un autre côté, soyons honnête, elle n'avait pas vraiment envie qu'il bouge.
La jeune femme ne rougissait ni ne détournait les yeux, en proie au même conflit intérieur – sans le savoir – que son... Son quoi d'ailleurs ?
Les frontières étaient devenues terriblement floues en l'espace d'un instant. Elle avait des réminiscences qu'il aurait mieux valu laisser au placard.

Elle se tint coite jusqu'à ce qu'il rompe le silence. Et lui rendit son étreinte avec plus de force qu'elle ne l'aurait cru, s'agrippant de tous ses doigts au tissus qui se trouvait en dessous. Elle serra avec avidité son corps contre le sien. Son poids était rassurant, lourd et réconfortant, formant un rempart entre elle et le monde. Elle se rendit compte qu'elle avait manqué d'air jusque là et prit une grande inspiration, le visage enfoui dans le cou de Kiba.

Puis elle murmura à son oreille :

« Il ne m'arrivera rien tant tu vas bien. »


C'était la condition sinequanone.
Après tout, ils avaient commencé ensemble, ils se devaient de finir ensemble...


(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mar 23 Fév - 20:19

HOW ARE YOU ?
 


Lui qui en tant normal était si peu avare de contacts physiques et peu enclin aux démonstrations d'affection, se retrouvait là confronté à des désirs qui s'associaient à ses peurs. Trois mois de galère dans ces terres hostiles, et sur ces trois mois, ils n'avaient eu que l'autre pour se réconforter. L'étrange duo n'avait pas été des plus expressifs, et tous deux avaient conscience qu'avant le Wooden Cove actuel, ils avaient très certainement eu une vie par le passé, avec des gens qui n'étaient plus. Les yeux de Kiba se fermèrent, quelque peu apaisé par ses mots.
Il était difficile dans ce nouveau monde de concevoir un avenir avec une personne. Ils avaient conscience que du jour au lendemain, l'autre pouvait disparaître. Ils n'avaient peut-être pas entièrement fait le deuil de leur vie passée. Kiba, même s'il tenait Evy dans ses bras, se perdait parfois à songer qu'il aurait aimé que Miyoki soit avec lui. C'était certes cruel, mais il ne repoussait pas non plus la présence de la suédoise pour autant. Trois mois ne pouvaient balayer huit ans en un revers de main.

Se redressant légèrement, il mit fin à leur étreinte et se releva, entraînant doucement Evy avec lui pour lui éviter un potentiel malaise. Le sol n'était pas ce qu'il y avait de plus confortable, et si quelqu'un pénétrait dans la chambre, nul doute que les rumeurs iraient bon train ─ bien qu'ils doivent déjà y en avoir. Le jeune homme garda cependant Evy contre lui, offrant une nouvelle étreinte alors qu'ils étaient debout. Ce contact l'apaisait, le réconfortait. Si elle se sentait protégée, lui se sentait soutenu, épaulé ; mais surtout, il se sentait humain. Cette douceur et cette affection que beaucoup se refusaient dans ce camp, de peur de s'attacher pour perde à nouveau l'être aimé... il ne craignait pas autant cette douleur.
Venant poser son front contre le sien, il laissa son regard vagabonder sur le visage de la jeune femme.

« Est-ce que... je peux t'embrasser ? » demanda-t-il à voix basse.

Peu gêné par sa demande, il ne voulait surtout pas la brusquer ni aller contre sa volonté. Et surtout, s'imposer n'était pas son objectif.


copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 396
— Feat. : Hyuuga Hinata // Naruto
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #05966D

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   Mar 23 Fév - 22:43



verbatim
jour 95


Elle n'avait pas besoin des autres pour ne pas oublier de vivre, elle n'avait pas besoin d'eux pour se sentir exister, pas besoin d'eux pour vivre mieux. Elle ne prenait pas appui sur le groupe pour continuer à avancer, elle n'avait jamais apprit à tirer partie de l'énergie d'une communauté. Et tout ces gens partout finissaient immanquablement par l'épuiser. Et alors, dans ces moments là, c'est vers Kiba qu'elle se tournait.

Evy s'y accrochait - pas forcément littéralement – pour être sure de sa propre existence, pour être sur qu'elle était toujours tangible. Pour être sur que la fatigue et les autres ne l'avaient pas effacée... Puisque si il la voyait, elle existait non ? Et toute bancale et floue que pouvait avoir été leur relation jusque là, elle était devenue un élément indispensable à sa survie. Son existence ces trois derniers mois n'avaient finalement eu de sens que puisqu'il était là, depuis le début, puisqu'elle n'avait pas été seule à sa sortie du sommeil. Puisqu'il fallait bien qu'elle vive pour lui, elle ne pouvait décemment pas le laisser seul. Et puisqu'il vivait, elle vivrait. Jusqu'à ce que ça n'ait plus de sens.

Elle était pleine à ras-bord de sentiments, ça avait toujours été ainsi. Elle ne savait qu'en faire, comment les faire sortir. Ils restaient jusqu'à ce qu'elle se noie dedans et finisse par rester prostrée dans un coin de sa tête, le tout en gardant le visage le plus lisse possible. Inexpressive.

Et quand il l'aida à se relever, elle sentit clairement la marée l'envahir. Sa tête tournait encore un peu, et le marteau-pilon lui rappela son existence à grand coup dans les tempes. Elle était un vase clos, sur le point d'exploser à chaque instant de sa foutue vie.
Et quelque part elle avait honte de se servir de Kiba comme d'un rempart contre la vie, elle avait honte de ne pas affronter seule ses propres craintes et désirs.

Il colla encore un fois son front contre le sien, et elle se sentit fiévreuse. Les yeux jetés au sol pour ne surtout pas croiser son regard, son cœur fragile manqua un battement avant de battre tellement fort dans sa poitrine qu'elle crut un instant qu'il allait s'en échapper en lui explosant la poitrine.
Est-ce que c'était vraiment raisonnable ? Est-ce qu'elle pouvait se permettre de dire oui, qu'est-ce que ça impliquait ? Est-ce qu'après ça, elle allait juste continuer son chemin comme elle l'avait fait … La dernière fois ?
Mais là... Mais là c'était différent, non ? Là...

Mais la question la plus importante demeurait.
En avait-elle envie ?

Elle laissa la question en suspens peut-être un peu trop longtemps.
Puis Evy releva ses yeux, elle scruta Kiba avant de poser délicatement sa bouche sur la sienne un première fois avant de dire :

« oui. »

Et tant pis pour la mauvaise haleine.


(c) Jules

_________________

pls go bald & shut up.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: jour 95 ; verbatim — kiba   

Revenir en haut Aller en bas
 

jour 95 ; verbatim — kiba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « Zone Centrale :: Centre de soins-