Partagez | .
 

  J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Legba - Creatures of the night
avatar
— Messages : 727
— Réveillé(e) le : 14/12/2015

MessageSujet: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Lun 8 Fév - 22:13

Cryopod n°4 || segment n°1A



Même après un cauchemar terrifiant, vous n'avez jamais vécu de réveil aussi brutal que celui-ci. Vous vous sentez engourdi, comme coincé dans un carcan de coton, avec la bouche pâteuse et vous devez déployer une énergie phénoménale pour ne serait-ce qu'ouvrir les paupières. Une voix féminine délivre un message, sur un ton calme et posée mais artificiel.

❝ Invité, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil. ❞

Le message se termine par un bruit de carillons et vous entendez un bruit de succion. La porte vient juste de s'ouvrir.

Citation :
Vous venez de passer un temps indéterminé à l'intérieur d'un cryopod, dans un état de sommeil cryogénique - et ça laisse des traces. Lorsque la porte s'ouvre, vous êtes toujours maintenu à un température très basse, ce qui cause une légère hypothermie. Vous allez passer un sale moment à la sortie, votre cerveau - affolé - n'a pas encore retrouvé les pleins pouvoir sur votre corps.

Vous allez être déboussolé, vous pouvez paniquer, vomir, vous évanouir, trembler etc... Les effets du sommeil cryogéniques peuvent mettre un quart d'heure comme deux, trois jours pour s'estomper. Et je ne vous parles pas des picotements dû au réchauffement.

Une fois sortis du cryopod, et un tant soit peu remis de votre réveil, vous pourrez voir qu'il y a un couloir d'ouvert, un couloir qui mène à une pièce centrale.
Mais.... Où peut bien se trouver la sortie ?

hrp : Une fois votre réponse écrite, vous êtes libres de commencer le RP dans les autres zones. Vous pouvez aussi poursuivre ce sujet-ci pour davantage d'immersion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mar 9 Fév - 8:57

Informations diverses.

It's time to wake up !

Froid. Vraiment, vraiment froid. Le genre de froid qu’il n’avait jamais connu avant. Enfin, il lui semblait. Sa tête bourdonne comme si un essaim d’abeilles avait élue domicile dedans. C’était peut-être des guêpes ou même des frelons, voir même des connards de moustiques. Qu’importe dans tous les cas c’était désagréable au possible, douloureux aussi, donnant envie de vomir en prime.

« Sirius O'Connoly, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. »

ARG ! La voix fait bobo tête ! C’est tout ce que le jeune militaire arrive à penser. Il grogne, enfin il tente, sa voix ne sort pas, enfin si, mais ça ne ressemble même pas à un grognement à ses oreilles. Cela lui à irriter la gorge et augmenter son envie de vomir. Tout ira mieux s’il vomit peut-être. Son ventre hurle que oui. C’était peut-être la solution miracle. Il faut qu’il bouge un peu pour le faire, vraiment, mais son corps il a juste froids, il est simplement remplit de milliers de fourmis qui semble lui mordre chacun de ses muscle, même ceux qu’il oublie parfois. Connard de corps, conasse de tête, saloperie d’endroit.

« Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. »

Mais c’était que c’était une comique en plus cette femme. Ou elle n’avait jamais ouvert un dictionnaire de sa vie. Il était presque certain que léger ce n’était pas ce qu’il ressentait là tout de suite. Il était où en plus ? Cryolab ? Il arrivant plus à ce souvenir pourquoi il était ici. C’était blanc dans sa tête. Ou noir, voir bleue, rose ou même pailleté arc-en-ciel. Osef de la couleur, ce n’était pas clair et ça commençait enfin à le faire légèrement paniqué.

« Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil. »

Effets personnels ? Il avait cela ? Nouveau blanc. Droite ? Putain, c’était où la droite déjà. Merde, son cerveau avait du mal là, en plus de lui faire un mal de chien… Fuck ! Peach ! Elle était où Peach ? Il devait y avoir Peach. Pourquoi il ne l’entendait pas ? Et …. ARG ! Il n’aimait pas forcément le cor militaire pour se lever de base, mais là il ne se plaindrait plus jamais de ce bruit. Le grincement de carillon lui rappela bien fort son mal de crâne. Sirius retenta de grogner, plus concluant que le premier essai, mais pas encore cela. Il prend une forte inspiration qui lui brule la gorge et tente d’ouvrir difficilement les yeux. Parfait timing pour se voir tomber face contre le sol.

« CHIER ! »

Cette fois sa voix est sorti et il arrive dans un réflexe de se protéger la tête et d’amortir quelque peu la rencontre avec le sol. Il se tortille au sol comme une pauvre larve. Chaque mouvement fait mal et le froid est toujours présent. Il tente de se réchauffer comme il peut. Sa tête bourdonne moins. Il y a même un flash. Un souvenir. Tout son corps qui se tend et lui qui tente de se remettre debout en proie à la panique.

« Isida ! Isida ! PUTAIN RÉPOND ! »

Son poing cogne violement le sol et il gémit encore en se roulant en boule incapable de se remettre debout. Que Peach ne soit pas là ça lui met les nerfs en pelote déjà, mais si Isida ne répond pas là c’est beaucoup plus grave. Il ne pouvait pas avoir échoué de la protéger tout de même. Non ? Si ? MERDE !

« … quelqu’un ? »

Sa voix lui fait trop mal pour continuer à hurler comme un idiot là tout de suite. Peut-être si déjà il trouvait quelqu’un qui l’aide ça ira mieux. Il y avait peut-être quelqu’un qui avait recueilli Isida, voir même Peach. Il y avait même peut-être des gens qu’il connaît. Peut-être. Mais pour le moment son corps n’avait pas la force de se remettre en marche correctement et il flippait comme un gosse perdu dans la foule. Seulement là il aurait beaucoup aimé qu’il y ait de la foule.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 239
— Feat. : Akaashi Keiji
— Réveillé(e) le : 01/02/2016
— Couleur : #012358

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Ven 12 Fév - 0:14





ON SE REVEILLE LA-DEDANS
feat. Sirius O'Connoly

Play the music !


All you fear means nothing.


Un peu comme tout le monde, tu n'aimais pas ce cimetière. Pour toi, c'était un cimetière. Des gens, pas vraiment morts mais pas vraiment vivants non plus, dans des boîtes. Un cimetière. Mais avec un bon nombre d'alpha parti à la conquête de tu ne sais quelle bestiole mutante, tu n'avais pas vraiment eu le choix et tu t'étais proposé pour aller faire un tour tous les jours dans le cimetière.

Tu restes un instant devant l'entrée, sans vraiment savoir si tu vas avoir le courage d'entrer à l'intérieur de ce truc en fer qui ne donnerait même pas confiance à un tueur en série. C'est la première fois que tu y vas depuis ton Réveil à toi, et tu n'avais pas vraiment pensé à comment ton corps réagirait en voyant cette entrée qui te remémorait le début d'une vie loin d'être agréable.

Tu entres.

Ta main gauche est prise d'un spasme et tu as soudain envie de donner un coup dans le mur, peut être que ça s'arrêterait. Peut être. Tu vagabondes, regardant chaque segment avec attention, attendant même quelques longues secondes avant de changer de segment.

Puis un cri. Un juron, même. Et tu te dis que les gens ont de la voix quand il se réveille. C'est ta première pensée. La deuxième, c'est que tu devrais vraiment te dépêcher de trouver d'où vient cette putain de voix.

Tu arrives au segment 1A et tu serres les dents, t'approchant rapidement du mec à terre. Tu t'accroupis à côté de lui, poses une main sur son épaule comme l'avait fait Freya pour toi et tu lâches :

▬ Hé, mec, t'inquiète, ça va, tout va bien.

Tout va bien, le premier mensonge que tout le monde entend à son réveil. Non, rien ne va bien, quand on se réveille comme ça, on a juste pas le choix d'aller bien.

▬ Respire, t'inquiète pas.

N'oublie pas de leur mettre la couverture !

Le souvenir te revient comme une claque et tu déposes immédiatement la couverture sur le dos du mec aux cheveux verts en position fœtale.

▬ T'inquiète pas, t'es pas tout seul.

Tu galères un peu, tu ne sais pas quoi faire, à vrai dire, tu paniquerais presque. Tu te revoies à la même place, dans la même position, et ça te donne presque envie de vomir.

Presque.









_________________


go take your new cloak and go live out your life
be happy, and healthy, and when you are ready
you can take off your cloak and join me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Ven 12 Fév - 21:52

Informations diverses.

It's time to wake up !

Le corps tremblant de froid et la tête vide de logique, Sirius n’avais pas vraiment conscience de ce qui l’entourait. Enfin si, il avait parfaitement qu’il n’y avait personne, rien, le néant, le vide, seulement lui. C’était comme une évidence dans sa caboche. Tout du moins ça l’avait été jusqu’à cette main sur son épaule et cette voix, tellement plus vivante que cette femme à l’humour étrange, dans les oreilles.

▬ Hé, mec, t'inquiète, ça va, tout va bien.

Tout son corps se détendit sensiblement à cette annonce. Il n’avait pas eu conscient d’être aussi tendu d’ailleurs. De toute façon, ce n’était pas comme s’il avait vraiment conscience de son corps autrement que en douleur et en tremblement. Il tenta de hocher la tête pour un simili de réponse et tout ce qu’il arriva à faire c’était découvrir de nouveau muscle dans son cou.

« Chier… »

Pas certain que cette réponse-là soit vraiment bien dans le contexte, mais là tout de suite il s’en foutait.

▬ Respire, t'inquiète pas.

Cette fois ce fut un simili de rire qui passa ses lèvres en même temps que se mains s’accrochent désespérément à la couverture mise sur lui. Il n’a absolument pas idée de qui vient le sauver de sa déchéance, mais ça le réchauffe et le rassure un peu.

« Je suis pas un poisson, si je respire pas, je sais que je vais clamser. »

Parler gratte toujours la gorge et fait mal. Cela gratte même dans ses oreilles et son timbre de voix est tout simplement moche, comme s’il venait de s’enfiler quinze paquet de clope à la suite, mais c’est toujours mieux que le silence. Il ne veut pas offrir du silence à ce type qui viens le sortir de sa merde ou de sur futur vomi.

▬ T'inquiète pas, t'es pas tout seul.

« Je suis pas le seul à jouer à la chenille ? »

Cette fois sa voix s’étrangle à la fin de sa phrase et son estomac se révulse. Parler la gorge sèche n’a qu’augmenté son envie de vomir. Besoin plus qu’envie à ce niveau-là. Il tente de se mouvoir plus ou moins efficacement pour se mettre sur le côté et surtout pas en face de son inconnu sauveur avant de vomir un bon coup. C’est dégueu, ça fait mal, c’est assez humiliant de faire ça devant quelqu’un, mais le retenir n’aurait fait qu’aggraver la chose.

« …soif. »

Vraiment constructif sa demande après avoir sorti autant de merde avant. A croire que sa bouche sait plus facilement raconter n’importe quoi que de demandé des choses intelligentes. Il roule loin de son vomi et tousse un peu. Il y a tout de même une question qui lui vient en tête là tout de suite. Pourquoi se gars répète autant de fois de ne pas s’inquiéter ? Peut-être c’est qu’il avait l’air trop paniqué, certainement, après tout c’était comme cela qu’il était. Paniqué et perdu. Il lève les yeux vers l’autre gars, quand il sera en état il lui demandera son prénom parce que gars au bout d’un temps ça devient lourd, même seulement pour son cerveau.

« J’suis mort ? »

Parce que ça aussi sa tête elle veut savoir, même si c’est con et puis ça il arrive à le dire sans avoir l’impression d’avoir avaler du verre pillé, enfin pas trop de verre pillé pour être exact. Si la mort c’était ça, il aurait bien aimé rester vivant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 239
— Feat. : Akaashi Keiji
— Réveillé(e) le : 01/02/2016
— Couleur : #012358

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Sam 13 Fév - 10:15





ON SE REVEILLE LA-DEDANS
feat. Sirius O'Connoly

Play the music !


All you fear means nothing.


Ses sarcasmes te font sourire. S'il savait à quel point il était pas tout seul à jouer la chenille, et encore, chenille... Toi, t'avais carrément été une larve. Puis sa dernière phrase semble avoir raison de lui et tu le vois se dresser légèrement pour vomir. Tu retiens une grimace de justesse. Tu sais que c'est loin d'être agréable.

Quand il a fini, tu passes ta main dans son dos puis tu l'aides à s'asseoir contre le mur le plus proche, loin de l'odeur âcre qui vient agresser vos narines à tous les deux. Tu ajustes la couverture sur ses épaules et tu lui débouches la bouteille d'eau et la portes à ses lèvres.

Tu ne sais pas s'il est capable de lever ses bras. Tu ne sais pas depuis combien de temps il est réveillé. Il t'avait fallu beaucoup de temps avant de pouvoir tenir sur tes jambes et avoir le contrôle de tes mains.

▬ Tiens, hésite pas à cracher si t'as besoin, on est pas à ça prêt.

Tu le regardes, frictionnes doucement ses bras après lui avoir laissé la bouteille dans les mains.

▬ Non, toujours vivant. T'inquiète pas pour ça. Moi c'est Liam, et toi ?

Tu jettes un regard par dessus ton épaule mais tu n'arrives pas à distinguer son nom sur la boîte, tu es trop loin, et tu vois surtout que la moitié des lettres. Tant pis. Tu fixes de nouveau ton regard sur lui, attendant sa réponse.


oyaoya






_________________


go take your new cloak and go live out your life
be happy, and healthy, and when you are ready
you can take off your cloak and join me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Sam 13 Fév - 17:14

Informations diverses.

It's time to wake up !

Jamais, avant aujourd’hui, l’idée d’être une simple poupée de chiffon entre les mains d’un autre ne lui était venus à l’esprit. Il aurait peut-être du sentir sa fierté bafouer ou une autre connerie dans ce genre là, mais ça aurait été contre-productif. Puis ça a toujours eu quelque chose de rassurant pour la salade d’avoir une personne qui semblait avoir un peu la maitrise de la situation. En plus il avait une situation évolutive depuis le début de cette rencontre. Il était passé de larve à poupée chiffon. Enfant malade assit sur le canapé pour lui faire avaler ses cachets, voilà aussi à quoi ça ressemblait. Ça y ressemblait tellement qu’instinctivement il chercha du regard les cachets quand on lui mit la bouteille d’eau à disposition. Il allait presque même les demander, mais sa soif eu raison face à son interrogation. Heureusement.

La première gorgée fut libératrice, la seconde glissa trop rapidement dans la trachée à la suite de la première et fini sur le sol après l’avoir recraché sans aucune grâce. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il sera élu princesse au réveil. Qu’importe, puis cela ne le stoppe pas dans sa quête de l’eau bénis et il prit une troisième gorgée plus doucement que la seconde en écoutant les phrases du maintenant présenté Liam. C’est quand même cool qu’il lui est confirmé qu’il n’était pas mort. Il aurait posé une réclamation pour avoir un aussi mauvais réveil en étant six pieds sous terre à brouter les racines. Il finit une quatrième gorgé d’eau avant d’éloigner ses lèvres du bouchon faute de mieux.

« Merci. Moi c’est Sirius. O’Connoly Sirus. Sol… »

Il se coupe dans sa phrase en étouffant un juron entre ses lèvres. Ça c’est un des trucs qu’il n’aime pas forcément avoir de gravé dans son esprit de son entrainement. Se présenter formellement avec son matricule en prime ça fait un peu spécial. Un peu trop, surtout pour un premier contact. Il n’a pas pris le temps d’oublier qu’il avait été en mission juste avant d’aller à Cryolab. Donner par sa mère, mais ça n’avait pas empêché son cerveau de se mettre en conditionnement de terrain et dans cette phase d’éveil étrange son cerveau ne connectait pas vraiment tout ensemble. Peut-être. Il ne sait plus. Il est complétement perdu.

« Qu’est ce qui s’est passé ? »

La vision un peu plus d’ensemble qu’il a de la pièce en étant assis lui remémore simplement la pièce dans laquelle il est entré après qu’on l’a appelé et séparé de sa sœur. La tenue sur lui aussi fait partie de tout ça. La voix de femme avait bien dit qu’il y avait ses affaires quelque part, il cherchera lus tard, quand il sera déjà en état de tenir sur ses jambes.

« Il y a d’autre personne que toi et moi ? Parce que si on se refait un remix de Adam et Eve à tous les deux, ça vas pas le faire. J’suis pas fabriqué pour faire de marmot. »

L’humour de merde ça lui a toujours réussis pour oublier l’important. Comme le fait que ni Peach, ni Isida ne sont là avec lui, qu’il a mal de partout, ou que son ventre se pli encore dans tous les sens. Une grosse quinte de toux le prend et le fait légèrement basculé en avant. Qu’est-ce qu’il peut détester être aussi faible là tout de suite.

« Qu’est ce qui s’est passé ? Ça combien de temps que j’suis là ? »

Les réponses importent peu pour Sirius là tout de suite. Sa tête ne comprend pas encore tout. Tout ce qu’il veut c’est une voix qui lui parle et qui n’a pas l’humour de merde de celle du début. Cette réflexion lui fait venir une nouvelle remarque aux lèvres.

« J’suis content que tu sois pas Vendredi. La vie aurai été pute avec moi sinon. »

Il délire légèrement, peut-être un peu beaucoup. Son cerveau se réhabitue à fonctionner et à vivre, ça doit être normal. Autant que toute cette situation est normale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 239
— Feat. : Akaashi Keiji
— Réveillé(e) le : 01/02/2016
— Couleur : #012358

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Sam 13 Fév - 20:35





ON SE REVEILLE LA-DEDANS
feat. Sirius O'Connoly

Play the music !


All you fear means nothing.


Il boit, trop vite, recrache, boit de nouveau. Au bout d'un moment qui te semble une éternité, il te répond et tu te détends un peu. Il se souvenait de son nom et de son prénom, pas comme Azraël qui avait perdu toute sa mémoire, et ça te soulage. Les choses seront plus faciles, moins dures à accepter. Sauf s'il est un genre de Claire et là c'est la catastrophe assuré.

Tu attends ces questions, et surtout la question. Celle qui fait peur, celle que tout le monde pose, celle qui nous terrifie mais que l'on pose quand même. Parce qu'il faut savoir.

Puis ça y est, elle est posée, elle est là et tu te racles la gorge. A vrai dire, même toi tu ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé. Tu sais les grandes lignes, mais tu ne pourrais pas dire ce qu'il s'est passé dans les détails, à quel moment. Tu ne te souviens pas vraiment de comment ça s'est passé. Mais tu lui réponds tout de même, avec le peu que tu sais :

▬ Il y a eu une attaque. Enfin. La ville a été ciblée, et on s'est pris des attaques nucléaires en pleine gueule.

Tu aurais du choisir d'autres mots, mais ce sont les seuls qui te sont venus à l'esprit, ce sont les seuls que tu as pu dire avec le plus de naturel possible, sans que ta voix ne tremble.

Nouvelle question. Tu laisses échapper un léger rire. Puis il redemande ce qu'il s'est passé, combien de temps il et ici et tu ouvres la bouche avant de la refermer. Ca fait beaucoup de questions. Beaucoup de question auxquelles tu ne peux pas totalement répondre. Mais tu répètes, puis rajoutes :

▬ La ville a été attaquée, et on s'est pris des sortes de bombes nucléaires en pleine gueule. On est à Wooden Cove et on est plusieurs. Une bonne quarantaine pour le moment, je crois. J'ai pas compté.

Tu esquives la dernière question et il ne semble pas le remarquer. Sa dernière phrase te laisse perplexe.

▬ Tu penses que tu peux te lever ? On récupère tes affaires et on sort de là. Tu verras, un peu de soleil fait de mal à personne.

Tu espères qu'il va bien, qu'il n'a aucune séquelle, qu'il ne va pas avoir de problème. Ce serait vraiment la merde.

Et la vie serait vraiment une pute, si non.


oyaoya






_________________


go take your new cloak and go live out your life
be happy, and healthy, and when you are ready
you can take off your cloak and join me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Lun 15 Fév - 7:18

Informations diverses.

It's time to wake up !

La première fois qu’il avait dit qu’il y avait u une attaque nucléaire sur la ville l’esprit de Sirius avait préféré effacé cette information. C’était une simple mauvaise blague. Ce genre de chose qui n’arrive pas chez soi. Ça arrive toujours à l’autre bout du monde et jamais là où on est installé, puis le climat politique de Woden Cove ne laissait pas présumé à ce genre de risque. Seulement voilà il l’avait répété, toujours aussi abruptement. La ville c’était pris en pleine poire une attaque fait de cette énergie qui avait enfin été mise à la trappe. Belle ironie du sort ou tout simplement merci aux activistes contre la lenteur de l’humanité.

« Alors les détenteurs de la vérité ont vraiment frappés … C’était pas un cauchemar… »

Oui, voilà, il avait mis tout cette panique avant d’arriver à Cryolab pour un formidable cauchemar. Il venait de se réveillé, quoi de plus normal que de croire que c’était une invention de sa tête ? Il a un pincement au cœur quand Liam annonce qu’ils sont une quarantaine. Il n’a pas besoin d’être un géni pour prendre en compte que les chances que sa frangine soit dans cette quarantaine-là sont infimes. Encore plus quand son sauveur n’a montré aucun signe de reconnaissance face à son nom de famille. Il allait devoir faire son deuil et vite, parce que si la ville avait été nucléarisé ça devait être bien moche dehors.

Son corps commençais en tout cas à lui faire moins mal, à être moins engourdi. Il lui faudrait certainement plusieurs jours et une bonne dose de remise en forme pour être de nouveau en plein possession de ses moyens. Il grogna un peu. Vivement qu’il ne soit plus dans cet état second. Et surtout que sa tête arrête de décidé de déliré légèrement. Peut-être de la fièvre ou de la fatigue malgré le réveil qui avait été là juste avant.

« J’sais pas si je tiens debout, mais faut tester. »

Il prit une forte inspiration et pris appuie sur le mur derrière lui pour commencer à se mettre debout. Il eut un claquement de langue assez violent en pensant à un détail légèrement important.

« On peut vraiment sortir ? Y'a pas genre des radiations ou la mort à petit feu dehors ? »

Ses affaires là tout de suite il s’en foutait, mais si il se tirait dehors juste pour mieux mourir il n’était pas certain d’aimé forcément l’idée. Se battre contre quelque chose de réel pour survivre il y avait pas de soucis, se battre contre des radiations avec tout ce qu’il avait ça ne fonctionnait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 239
— Feat. : Akaashi Keiji
— Réveillé(e) le : 01/02/2016
— Couleur : #012358

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Lun 15 Fév - 18:10





ON SE REVEILLE LA-DEDANS
feat. Sirius O'Connoly

Play the music !


All you fear means nothing.


Sa voix, faible. Son murmure, las. La vérité, dite sur un ton si fataliste que ça te coupe le souffle. Non. Rien n'était un cauchemar, tout était vrai, tout était réel, et non pas un truc imaginé par les esprits peut être un peu trop drogué ou quelque chose du genre. Tout était vrai, et c'était flippant, terrifiant, effrayant, épouvantable, sinistre et tous ces autres synonymes que tu n'avais pas en tête.

▬ Doucement, lâches-tu en attrapant son bras pour l'aider à se redresser.

Tu l'aides à se relever entièrement, il tient sur ses jambes mais tu ne le lâches pas, tu le tiens fermement, ta main serrant le dessous de son coude comme s'il allait s'effondrer d'une minute à l'autre.

Sa question te laisse perplexe. Tu n'y avais pas songé une seule seconde à ton réveil, alors ça te semblait bizarre qu'il arrive à penser si clairement. Tu ouvres la bouche, la refermes.

▬ T'as rien à craindre des radiations.

Non, vraiment rien. Ca faisait sûrement des siècles et des siècles que vous étiez congelé comme des steaks en attendant de pouvoir vous réveiller. Tu le regardes, le lâches petit à petit puis va chercher ses affaires dans la box faite pour. Tu récupères le tout sans vraiment regarder ce qu'il y a à l'intérieur et tu retournes immédiatement vers lui, attrapant de nouveau son coude.

▬ Tu veux rester un instant comme ça ? On a le temps.

Dit celui qu'il l'a pressé pour se lever. Bien, d'une intelligence rare. Tu te mords la lèvre, attends, un peu gauchement. Franchement, t'aurais pas du faire un réveil tout seul.


oyaoya






_________________


go take your new cloak and go live out your life
be happy, and healthy, and when you are ready
you can take off your cloak and join me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mar 16 Fév - 9:06

Informations diverses.

It's time to wake up !

C’était vachement cool s’il n’y avait pas à craindre des radiations. Flippant en soit car il n’avait aucune idée de comment c’était possible, mais super cool tout de même. Il n’allait pas mourir dans les prochains jours suite à l’empoisonnement radioactif et ayant encore moins de dignité que lorsqu’il jouait à la larve quelques moment avant. Il laissa échapper un long soupir de soulagement. Tout allait aller mieux maintenant. La poigne de Liam pour l’aider à finir de se redresser et à rester debout lui ont aussi fait un bien fou. Le contact humain est vraiment ce qu’il a besoin au réveil.

« Cool. »

Tout aillait rentrer dans l’ordre. Il était beaucoup plus détendu, toujours un peu sur ses gardes, mais tellement plus serin. Il n’eut qu’un geignement plaintif quand Liam s’éloigna un peu de lui pour récupérer ses affaires, enfin ce qui lui semblait être ses affaires. Il aurait bien voulu profiter un peu plus du contact d’un autre humain sur sa peau un peu plus longtemps. Il ricana un peu en se rendant compte de son comportement enfantin puis lâcha un nouveau soupir. Vivement qu’il aille mieux et que sa tête aussi. Il serait bien rester là encore une poigné d’heure, mais ce lieu commençait vraiment à le faire se sentir mal à l’aise.

« Non, partons. Ça sent trop le … sait pas quoi, mais ça sent pas bon. »

Il y avait l’odeur du vomi déjà, mais il y avait d’autre odeur qui ne lui plaisait pas. Juste l’odeur naturelle du lieu n’était pas agréable à son nez. L’ambiance simplement ne lui donnait pas envie de rester plus longtemps et puis même la combinaison qu’il portait le m’était mal à l’aise. Il voulait prendre une douche, se changer, manger un bout et dormir. Rien de plus, rien de moins. Enfin s’il pouvait passer aux toilettes avant ça serait tout de même génial.

« C’est par où la sortie ? »

Il amorça un pas en avant pour tester son maintien sur ses jambes. Ça allait. Il vacillait un peu, mais si on ne lui demandait pas de faire un sprint ou de l’escalade il devrait arriver à se maintenir sur ses deux jambes avec un peu de volonté. Ce n’était pas comme s’il allait affronter l’enfer dehors. Liam avait bien dit de ne pas s’inquiéter et que tout allait bien. Pourquoi ne pas le croire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 239
— Feat. : Akaashi Keiji
— Réveillé(e) le : 01/02/2016
— Couleur : #012358

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mar 16 Fév - 11:33





ON SE REVEILLE LA-DEDANS
feat. Sirius O'Connoly

Play the music !


All you fear means nothing.


Tu hoches doucement la tête lorsqu'il dit qu'il préfère partir. Tu viendrais nettoyer plus tard, ou tu demanderais gentiment à quelqu'un de le faire, parce que pour le moment, tu n'avais pas très envie de retourner dans le cimetière.

▬ C'est pas loin, t'inquiète.

Il commence à marcher doucement et tu ne lâches pas son bras, pour l'aider à avancer. Il avait l'air de bien tenir sur ses jambes, mais c'était pas une raison pour le laisser se manger à gueule à la première occasion, s'il avait un vertige ou un truc du genre.

Tu ne savais pas comment lui expliquer comment le camp fonctionnait, comment lui dire pour le milieu hostile dans lequel vous vivez actuellement. Tu cherches les mots, avançant dans le couloir un peu sombre.

▬ Je suis pas le mieux placé pour t'expliquer le système du camp, mais je pourrais te dire deux trois trucs. Mais ça attendra que tu te remettes.

Ca attendra qu'il puisse marcher tout seul, qu'il puisse réfléchir sans aucune difficulté, que son esprit veuille bien comprendre tout ce qu'il se passait.

▬ Ah. Et essaie de... enfin, Wooden Cove a plutôt changé, ça surprend au début, mais on s'y fait.

Et c'était un euphémisme.


oyaoya






_________________


go take your new cloak and go live out your life
be happy, and healthy, and when you are ready
you can take off your cloak and join me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mar 16 Fév - 21:31

Informations diverses.

It's time to wake up !

« Pas loin, c’est toujours trop loin quand on est …malade ? »

Oui, malade ça irais comme terme pour désigner son état. Affaiblit aussi, mais c’était un peu trop péjoratif pour la tout de suite. Il voulait juste faire un peu d’humour, pas se flageller pour son corps qui ne suit pas le rythme qu’il aurait dû avoir. Il aimerait simplement que Liam arrête avec son obsession de lui dire de ne pas s’inquiéter. Il devait vraiment avoir la tête d’un constipé pour lui le répété ou alors il y avait une énorme merde dehors. Son cerveaux penchait beaucoup plus pour l’explication numéros une et la seconde ne voulais même pas rester plus de cinq secondes en réflexion. C’est beau l’optimisme.

Il avance doucement. Un pas après l’autre. Aussi rapidement qu’un enfant qui apprend à marcher. Avec un peu plus d’assurance tout de même. Il sait encore comment son corps fonctionne. Enfin sa tête le sait, ses réflexes c’est moins sûr. La poigne sur son coude le rassure tout de même, il a une légère impression d’être un papy avec une canne, mais c’est sans importance. Il avance et ne tombe pas c’est tout ce qui compte.

« Il y a une organisation bien en place dans le camps ? »

Il ne veut pas de détails. Il se fout des détails là tout de suite, même si on lui les explique il n’ait pas certain de les comprendre pour le moment. Il veut simplement savoir s’il va tomber sur des junkys qui ne savent pas ce qu’ils font et vive seulement entourer de bouteilles d’alcool ou si c’est plus une bonne organisation avec un chef et tout le tintouin qui vas avec. Peut-être un mélange des deux. Un sablier géant ressemblant à un mixer ? Pourquoi il pense à ça ?

« Oublis la question. J’suis pas en état de comprends comment ça fonctionnerais là tout de suite… peut-être demain … »

Voir plus, il s’en fout, il veut sortir. Puis ce n’est pas son sauveur qui a voulu donner des explications, c’est lui tout seul qui a souhaité savoir. Petit con, vas. Il y a tout de même un truc qui le percute.

« Wooden Cove c’est comment pour que tu flippes autant pour pas dire comment c’est ? »

Parce que pour lui le mot surprendre c’est pas du tout quelque chose de positif. Même s’il dit que l’on s’y habitue, ça ne lui plait pas. Il s’attend à voir des ruines, un désert, un semblant d’habitation viable ou un groupe de quarante personnes à pus s’installer, des petits bonhommes en mousse, des champignons pleins de bestioles bleues …

« Il y a des médecins ? »

Ou un truc contre les délires post fatigue mentale ? Il fallait vraiment qu’il sorte et se repose correctement.

« … Y’a pas de bestioles bleues dans les rues ? »

Parce que ça le travail quand même …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 239
— Feat. : Akaashi Keiji
— Réveillé(e) le : 01/02/2016
— Couleur : #012358

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mar 16 Fév - 22:12





JOUR #111
ON SE REVEILLE LA-DEDANS
feat. Sirius O'Connoly

Play the music !


All you fear means nothing.


Tu aurais préféré que quelqu'un soit avec toi pour la première fois que tu trouvais une marmotte. Vraiment. En soit, tu n'étais réveillé que depuis une petite semaine, tu avais l'impression que tu apprenais encore, comme un gosse. Que ce soit pour le déroulement du camp, des sortes de missions, les alphas qui revenaient après des jours à l'extérieur du camp.

Tu ne pouvais qu'admirer encore plus Kiba et Evy qui avaient mis tout ça en place. Tu n'en aurais pas été capable, jamais. L'idée même ne t'aurait pas traversé l'esprit, tu serais parti, le plus loin possible, ou tu aurais essayé de te trouver un endroit bien tranquille sans que tu es besoin de sortir. Mais jamais tu n'aurais organisé tout ça, jamais.

Tu ne l'écoutes pas. Tu es perdu dans tes pensées, ton esprit vagabonde. Tu n'entends que sa quatrième prise de paroles et tu tournes le visage vers lui, l'observant. Puis une deuxième question, puis une troisième. Tu détournes le regard, continues d'avancer, lui tenant toujours fermement le coude.

A vrai dire, tu ne sais pas comment lui dire. Ce n'est pas que tu flippes de lui dire - tu ne flippais pas du tout - mais tu ne sais pas comment lui dire que tout ce qui était sa vie a disparu à travers le temps.

Vous arrivez enfin dans le hall et le chemin t'a parut durer une éternité, et pourtant, il n'était pas si long que ça. Tu t'arrêtes, juste avant de sortir et tu le lâches, doucement.

▬ C'est différent. Et dans le camp, on risque rien.

Plus ou moins. Vous n'étiez pas à l'abris d'une meute passant par là ou quelque chose du genre.

▬ T'as vraiment pas eu de chance de tomber sur moi, marmonnes-tu plus pour toi-même que pour lui.

Parce que franchement, le pauvre, il aurait du avoir quelqu'un de plus doué que toi.


oyaoya






_________________


go take your new cloak and go live out your life
be happy, and healthy, and when you are ready
you can take off your cloak and join me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mer 17 Fév - 19:06

Informations diverses.

It's time to wake up !

La majorité de ses questions avait été ignoré, mais au vus de l’état de la bouillit qu’était ses méninges là tout de suite ça ne changeait rien à sa vision du monde. Un ours en tutu bleu Roy aurait puis lui passé sous le nez il n’aurait pas ait plus attention que cela. Il aurait simplement cru à une hallucination plus que violente. Rien de plus, rien de moins. Simplement cela. Sa tête voulais de plus en plus sortir des phrases toute faite qu’il avait pu entendre enfant ou ado ou à n’importe quel moment de sa vie.

« La différence c’est bien. »

Sa voix est plus faible, un peu plus à côté de la plaque, mais il marche toujours. Il pousse une mélange de grognement et de soupire, à croire que c’est tellement plus simple de s’exprimer simplement en bruit. Pourquoi le monde ne vivait pas uniquement en bruit et plus avec un seul mot ? Puis c’était quoi cette histoire de ne pas avoir eu de chance en plus ? Cela lui fait penser à une histoire à la con qu’il racontait avant à Isida. Il pourrait la raconter à Liam tien ! Oui, mais non. Du coup il se rabat à une autre option plus rapide et violente pour ne plus l’entendre dire cette merde. Avec sa force de chenille éveillée et ses jambes de sable mouillé il lui donne un léger coup dans les jambes.

« T’es un trèfle à quatre feuilles, la couleur en moins, alors tu portes chance. Donc j’ai d'la chance de t’avoir là. »

Il marmonne plus qu’autre chose en vacillant un peu sur ses jambes. Le coup donné l’a déséquilibré lui-même. Il se met à grogner un peu comme un ours, quelque insulte en prime et une histoire de vouloir s’allonger.  La lumière au bout du tunnel lui ferait du bien, la lumière tout court en fait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 239
— Feat. : Akaashi Keiji
— Réveillé(e) le : 01/02/2016
— Couleur : #012358

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mer 17 Fév - 19:56





JOUR #111
ON SE REVEILLE LA-DEDANS
feat. Sirius O'Connoly

Play the music !


All you fear means nothing.


Ouais, la différence, c'était bien. C'était pas mal. Mais ce genre de différence te laissait quand même de mauvaise humeur. Pas de douches, pas d'eau courante, pas d'électricité, pas de climatisation, pas d'internet ou de consoles. Toutes ces choses qui te semblaient normale dans l'ancien monde.

Le léger coup sur ta jambe te fait hausser un sourcils, surpris. Puis la voix de Sirius, un peu faible, te fait sourire :

▬ T’es un trèfle à quatre feuilles, la couleur en moins, alors tu portes chance. Donc j’ai d'la chance de t’avoir là.

C'est bien la première fois qu'on te dit ça, tiens. Tu le vois vaciller alors tu resserres immédiatement ta prise sur lui, ton bras entourant sa taille.

▬ Je retiendrai celle-là, elle est plutôt pas mal.

Tu prends une inspiration, puis tu le fais sortir de la Voûte, vous êtes juste devant l'escalier et tu détailles la ville de Wooden Cove, le petit camp.

Ouais, c'était différent, vraiment. Vraiment très différent, mais, au final, on s'y faisait. C'était vraiment pas un mensonge. Tu t'y étais fais. C'était pas facile à vivre, mais tu t'y étais fais.

▬ Bienvenue à Wooden Cove, la marmotte.

Et tu le regardes, pour voir comment il prend la chose.


ALORS. JE PENSE QUE TU PEUX CLÔTURER. Mais si tu veux qu'on continue genre, dans un autre endroit style, la zone résidentielle ou quoi ? ENFIN COMME TU VEUX ♥






_________________


go take your new cloak and go live out your life
be happy, and healthy, and when you are ready
you can take off your cloak and join me


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 223
— Feat. : Flippy de Happy Tree Friend
— Réveillé(e) le : 08/02/2016
— Couleur : #006600

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   Mar 23 Fév - 13:50

Informations diverses.

It's time to wake up !

Ses yeux eurent un peu de mal à s’habituer à la lumière extérieur première. La luminosité d’en bas ne l’avait pas préparé à cela. Son corps chancela quelque peu face à cela le temps de s’y habituer pleinement. En partie en fait, mais qu’importe. Sa tête recommença à cogner dans ses tympan violement assez retissant contre l’attaque soudaine de l’astre solaire. Son corps qui hurlait à la faiblesse là tout de suite était de plus en plus frustrant pour lui actuellement. Le bienvenue dans ce Woden Cove le faisait quelque peu rire tout de même. Pour le moment c’était seulement une tache trop lumineuse pour vraiment être bienvenue.

« Pourquoi marmotte ? »

Ok, il avait dormi longtemps et il venait de s’éveillé plus ou moins dignement, mais ça méritait vraiment le surnom de marmotte ? Peut-être. Ses yeux s’habituèrent doucement et il commença à voir un peu plus clairement le monde extérieur. Lui il s’attendait à des ruines et du dessert il avait un certain état de choc en voyant autant de végétation. Comment tout cela avait-il poussé suite aux attaques nucléaires ? Il savait parfaitement à quoi ressemblait un site exposer à du nucléaire et ce n’était certainement pas cela. Combien de temps avait-il vraiment dormi pour que le monde soit ainsi ? Son esprit était sur le cul et lui aussi en un sens.

« Comment on survit ici ? »

Si déjà la flore avait autant grandi, elle avait dû évoluer aussi et la faune aussi. Tout ce qu’il connaissait des bestioles avant et quelque peu inutile enfin il suppose. Il a mal au crâne et doute sérieusement qu’il y a des médocs contre la migraine dans ce qui sert de ville.

« Il y a un endroit pour s’allonger ? Histoire de tout mettre en ordre, tout ça ? »

C’était légèrement trop d’un seul coup c’est certain.



[Hrp]Je voudrais bien continuer le rp ailleurs si possible et si cela ne te dérange pas, désolé pour le temps d'attente pour la réponse.[/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+111 - Réveil de Sirius O'Connoly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Sirius Black : le parrain
» Le réveil [Boule Epineuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « La Voûte 5 :: 1A ─ 2C-