Partagez | .
 

 J+108 ; don't wanna let you down — Wade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bêta
avatar
— Messages : 88
— Feat. : Hana - dCTb
— Réveillé(e) le : 04/02/2016
— Couleur : #993366

MessageSujet: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Jeu 11 Fév - 18:32


I wanna shelter you babe ♥


Les yeux rivés sur cette page noircie par ses innombrables prises de notes, Cece relève la tête alors que son esprit revient sur ses nombreuses interrogations. Pensive, elle glisse quelques mèches rebelles derrière son oreille alors qu’elle se questionne sur les hypothèses qu’elle avait soumises sur feuille. Oui, toutes les questions qu’elle s’était posée afin de comprendre le mode de vie et le fonctionnement des deux nordus qui avaient été recueillis à Wooden Cove. Ainsi la veille, elle fut chargée de les étudier avec la collaboration de deux autres Bêta. Assise devant une table vétuste, à l’intérieur de son habitat de fortune, la jeune infirmière relit calmement ses notes qui lui seront précieuses afin de rédiger son rapport qu’elle partagera avec l’ensemble de ses collègues.

Stylo en main, légèrement élevé dans les airs, elle s’apprête à ajouter une annotation en marge de page lorsqu’on l’interpelle avec précipitation. Surprise, Cece dépose son stylo avant de faire face à la source de bruit, à l’embrassure de sa fenêtre ouverte.

Cece, il faut que tu viennes, un habitant est blessé.

Un hochement de tête, elle referme son carnet qu’elle laisse sur la table du petit salon avant de quitter son lieu de résidence. Elle claque doucement la porte avant de rejoindre à mi-chemin son interlocuteur. Marchant à rythme soutenu, Cece lança un regard de travers avant de questionner le jeune homme.

Qui est blessé ? Et surtout, que s’est-il passé ?
C’est Wade, il a été attaqué par un Furyus il y a plus d'une semaine. Ses blessures se sont rouvertes à nouveau.
Quoi ?

La petite blonde ne se contente plus d’accélérer, elle détale comme un lapin jusqu’au Centre de Soins, où se trouve vraisemblablement son ami. Avant de pousser la porte d’entrée, un grand sourire étire ses lèvres quand son esprit se laisse presque guider par l’envie de l’embêter un peu. Vous savez qui aime bien châtie bien, et il se trouve qu’elle l’aime beaucoup, alors … Elle pousse brusquement la porte d’entrée, le visage ravagée par la peur avant de questionner à haute voix.

Où est-il ? Où mon Wadounet  d’amour ?

Elle parcourt l’ensemble des lits, avant de tomber sur son ami assit sur son lit. Elle se précipite devant lui, avant de s’assoir à côté de lui.

Wadouninet, tu n’as rien ? Tu as bobo, c’est ça ? Allez, ouvre la bouche. Fais « Aaaaaaah ».

Un regard, un sourire. Elle éclate de rire avant de le prendre dans ses bras.

_________________
REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Jeu 11 Fév - 21:18


TALKING ABOUT THIS LITTLE LADY

Pour Wade, les catastrophes s'enchaînaient. Sa petite excursion à la cascade lui avait valu de se faire agresser par un furyus à qui il n'avait rien demandé, et bien que les blessures soient superficielles, il avait perdu un peu de sang, notamment au niveau de la tête, où la plaie était bien plus impressionnante à cause des nombreux vaisseaux sanguins qui s'y trouvaient. Celle de son bras saignait moins abondamment, mais elle était déjà bien plus profonde. Rien de très affolant cependant. Pourtant, depuis l'incendie du laboratoire, on accorde une attention toute particulière à l'état de santé des rescapés, alors évidemment, Wade n'y échappe pas.

Ils en font trop, pense-t-il lorsque l'un deux essaye de l'obliger à laisser quelqu'un d'autre s'occuper de lui. Il s'en fiche, il est médecin, il sait se soigner et ne supporte pas de faire l'objet d'autant d'attention à cause d'une égratignure. Il n'a d'ailleurs pas attendu, les manches de sa chemise remontées, il désinfecte la plaie de son bras, puis celle de sa tête, il s'occupera d'un bandage plus tard. Il se sert d'un petit miroir pour pouvoir voir sa blessure au front, la désinfecter et la panser correctement. Un miroir tellement usé et fracturé qu'il semble avoir traversé des siècles, et des siècles. Il lui renvoie une image si repoussante. Il aura peut-être besoin de points de suture à la tête finalement. Ce satané pigeon m'a quand même bien refait le portrait, juge-t-il en observant l'étendue des dégâts.

Son attention est soudain détournée lorsque les vibrations de la voix stridente de Cece atteignent ses tympans. Il la voit s'approcher de lui en toute hâte, elle s'inquiète de sa santé et prend soin de le ridiculiser en émettant des propos que l'on adresserait à un enfant de six ans, pas plus.

Ferme-la, lâche-t-il sans réfléchir, en sachant très bien qu'elle ne lui en tiendra pas rigueur.

Pendant qu'il la regarde s'esclaffer de bon cœur, il la laisse l'enlacer sans opposer de résistance, et pose ses mains sur ses hanches. Il l'attire encore plus vers lui avec possessivité. Sa présence le rassure, son parfum l'apaise. Il n'a besoin de rien de plus pour se sentir à l'aise.

Dis-leur de me foutre la paix, je suis assez grand pour m'occuper de mes blessures tout seul.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 88
— Feat. : Hana - dCTb
— Réveillé(e) le : 04/02/2016
— Couleur : #993366

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Jeu 11 Fév - 23:05


I wanna shelter you babe ♥


Drapés derrière un voile sarcastique, les yeux de la jeune femme rient au nez de son ami. Ami ; Une appellation bien sommaire pour désigner celui qui représente un tout l’univers de la petite blonde. Son frère, son âme sœur, son confident, son meilleur ami, peut-être se rapproche-t-il de celui qu’elle désignera comme l’homme de sa vie. Oui, il est définitivement l’homme de sa vie ; Celui qui ne la quittera jamais. Peu importe ce qu’il est advenu dans le passé, peu importe ce qu’il adviendra à l’avenir. Le rejet n’est pas de mise entre eux, la peur de se rapprocher de lui n’a jamais gouverné Cece, et c’est sans crainte qu’elle a pu entrevoir les effluves les plus horribles concernant le passé de Wade. Unis comme les doigts de la main, elle ne peut pas s’échapper à moins qu’il n’en formule la demande. Et ce jour-là, il fera froid.

Elle ne ferme pas les yeux sur lui, elle l’a juste accepté comme il est. D’un amour véritable, d’un amour pur, elle ne désire qu’une chose : l’étreindre dans l’abri que représentent ses bras.  Cece rit à nouveau de la gêne du brun, bien qu’elle se dresse derrière un masque décontracté,  les traits de la jeune infirmière cachent une inquiétude qui s’estompe à mesure où elle ressent les pulsations cardiaque de son ami contre sa main. Elle resserre frénétiquement son étreinte, glisse ses doigts dans l’océan de sa chevelure ébène. Ses yeux se ferment, elle ne rit plus. Son cœur s’apaise, et elle respire à nouveau calmement. Elle se fiche d’être dans un lieu public, elle ignore royalement les autres car rien ne détourne son attention de Wade qui ne tarde pas à manifester son envie de liberté. Cece ricane avant de quitter ses bras et lance à l’adresse du corps médical :

Vous l’avez entendu ? Je me charge de lui.

Elle se lève, lui ébouriffe les cheveux au passage avant de se diriger vers la commode pour en sortir un tissu blanc qu’elle imbibe d’eau. Elle revient s’assoir à côté de son ami et pose doucement le tissu contre la blessure au crâne afin de la nettoyer convenablement. La vie à Wooden Cove est particulièrement difficile, surtout en ce qui concerne l’hygiène de santé. En raison de l’absence d’outils médicaux, il faut revenir à des méthodes plus rudimentaires et prier pour ne pas développer une infection.

Cet oiseau ne t’a pas raté. Comment tu t’en es sorti ?

_________________
REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Sam 13 Fév - 14:30


TALKING ABOUT THIS LITTLE LADY

Enfin apaisé par la venue de son amie, il abandonne ce qu'il a dans les mains et la laisse s'occuper de lui silencieusement. Il est tout à fait capable de se soigner lui-même, mais il apprécie de se faire choyer par la blonde. Les traits détendus, le regard paisible, nettement moins rude que d'habitude, il observe les yeux angéliques de Cece sans ciller et ne bouge plus, n'oppose plus de résistance. Il n'y a qu'elle pour réussir à l'attendrir de cette façon. En sa présence, il oublie ses tourments ; le scélérat rongé par la gangrène laisse place à un homme simple et dépouillé de tout tracas.

Elle le questionne, il réfléchit quelques instants avant de songer à lui répondre. La façon dont il s'en était sorti était inavouable à ses yeux. Il n'allait pas lui expliquer que Kiba l'avait sauvé, ce serait absurde. Il lui était reconnaissant de lui avoir porté secours sans tenir compte de leurs nombreux différends, mais pas au point de le couvrir de gloire auprès des autres. Et pour Wade, il n'est pas question de faire passer ce type pour un héros, il se croit déjà suffisamment supérieur comme ça, inutile d'en rajouter.

Juste un coup de chance.

Il reste vague et ne donne pas davantage d'explication, Cece comprendra sans doute d'elle-même qu'il n'a pas envie de rentrer dans les détails. Pendant qu'elle s'occupe de sa blessure au front, il commence à bander son bras meurtri avec application et maîtrise. Malgré le manque de moyens, il avait déjà appris à prodiguer des soins dans des situations extrêmes par le passé, il n'a pas débarqué dans ce nouveau monde les mains vides.

Tu sais faire une suture ? demande-t-il par rapport à la plaie de son front. Il serait tout de même plus pratique qu'une autre personne que lui le fasse ; il veut bien mettre son orgueil de côté pour cette fois.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 88
— Feat. : Hana - dCTb
— Réveillé(e) le : 04/02/2016
— Couleur : #993366

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Mar 16 Fév - 22:48


I wanna shelter you babe ♥


La petite blonde s’impose naturellement dans l’univers de son ami, si bien qu’elle se dissout parfaitement dans son quotidien. Le brun ne montre aucune résistance, une soumission qui enchante Cece puisqu’elle peut ainsi exécuter ses tâches sans aucun souci. Son visage reste lisse, mais un petit pli sur le haut de son front témoigne de son inquiétude silencieuse. Un jeu de regard s’opère entre eux. Il la regarde, elle le regarde. Et elle se laisse attendrir l’espace d’un instant par ce garnement.  S’il n’était pas blessé, et elle se serait jeté dans ses bras pour lui rire au nez avant de lui chuchoter qu’elle l’aime plus que sa propre vie.

Mais elle devait rester concentrée, alors sans plus tarder elle entama un semblant de désinfection de la plaie. En observant l’ampleur de la blessure, la jeune infirmière constate que la créature n’a pas été de main morte. C’est donc naturellement qu’elle le questionne sur ce qu’il a bien pu se passer. Son inquiétude creuse un peu plus cette ride sur son front, mais elle n’insiste pas quand elle voit son ami lui répondre avec évasion. Elle comprend qu’il puisse ne pas vouloir lui dévoiler certains détails, alors elle lui dépose un baiser sur le front.

Mouais, si tu le dis.

Elle l’observe se bander le bras, et souffle doucement. L’hygiène est vraiment catastrophique, elle formule silencieusement le souhait que les blessures de son ami ne s’infectent pas. Wade la sort de sa torpeur en la questionnant sur son aptitude à recoudre sa plaie sur le crâne.

Bien sûr, laisse-moi faire.

Elle se munit d’un fil noir qu’elle glisse dans l’embrassure d’une aiguille. Elle respire calmement avant de pincer la peau de son ami afin d’y glisser le premier point de suture. Elle lui lance un regard pour s’assurer que tout va bien, puis elle continue petit à petit son opération.

Fais attention à toi, la prochaine fois, chuchote-t-elle à bout de lèvres, d’une voix anxieuse. Plus une supplique qu’un ordre.

_________________
REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Ven 19 Fév - 16:34


TALKING ABOUT THIS LITTLE LADY

Son regard suit le chemin sinueux du fil noir à travers l'aiguille, en silence, il appréhende le geste qu'il sait déjà douloureux sans anesthésie locale. C'est peut-être aussi pour cela qu'il ne veut pas le faire lui-même ; il ne l'avouera pas, mais il sait que la douleur rendra sa concentration plus difficile. Mais ce n'est qu'une simple aiguille. Il ne peut pas fléchir devant une si petite aiguille, il ne fléchira pas. Il songe à ceux qu'il a déjà opéré dans l'urgence sans anesthésie, à ceux qu'il a amputé d'un membre avec pour seul réconfort un bout de bois ou de tissu à mordre.

Son visage se crispe lorsque l'aiguille pénètre sous sa peau, ses poings se serrent contre ses cuisses, et il ferme les yeux sans émettre de quelconque plainte. Il commence peu à peu à reprendre contenance, la douleur reste relativement supportable. Il rouvre les yeux et regarde Cece qui le supplie de faire attention à lui l'avenir. Un grand classique. Il esquisse un léger rictus en plongeant son regard dans le sien, et lui répond avec désinvolture :

Je fais toujours attention à moi, tu le sais bien...

Il sait très bien qu'il lui a déjà causé beaucoup de soucis, et ça, c'est bien quelque chose qui n'a pas changé par rapport au passé. Il est délibérément ainsi, il ne retient pas les leçons et répond oui, oui avec arrogance pour qu'on lui fiche la paix.

Alors qu'il s'accommode de la présence de l'aiguille, il pose à nouveau ses mains dans le bas du dos de Cece, laissant aisément transparaître sa crispation dans ses gestes.

Je suis tellement heureux que tu ailles bien. J'espère que tu n'as pas trop de mal à t'habituer à tout ça ?

Et si jamais quelqu'un t'emmerde, dis-le-moi, je lui refais le portrait. Il le pense très fort, sans se permettre de prononcer un seul de ces mots. Wade a le sang chaud quand on s'approche un peu trop dangereusement de son amie, et cette dernière le sait pertinemment. Il a toujours été ainsi, une barrière protectrice à laquelle on associerait l'image d'un grand-frère intrépide.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 88
— Feat. : Hana - dCTb
— Réveillé(e) le : 04/02/2016
— Couleur : #993366

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Sam 20 Fév - 0:00


I wanna shelter you babe ♥


Elle ne laisse rien paraître sur son visage, mais l’éclat de ses yeux cache difficilement l’appréhension qui la gouverne. Elle tente de réguler son souffle afin qu’il ne s’affole pas, et démontre une certaine crainte. Car oui, Cece a peur. Peur d’enfoncer l’aiguille dans la peau de son ami. Car percer sa peau, c’est comme amener la douleur à sa porte. Et c’est là qu’elle comprend que vivre à Wooden Cove n’est pas de tout repos, même dans l’application de la médecine. Là où elle aurait appliqué cette médication sans sourciller, la blonde regrette amèrement les anesthésies et le confort chimique des produits.

Elle pique, elle transperce puis elle tire. Son regard émeraude reste concentré sur un point fixe, il le faut. Si elle le regarde, elle va vaciller. Si elle le regarde, elle va s’inquiéter. Mais elle a confiance en lui, tout comme il a confiance en elle. Il est inéluctable ce lien qui existe. Il persiste, il se divulgue dans son entièreté. Mais elle le ressent, elle le lit dans les yeux de Wade soumis à son règne. Elle le déchiffre derrière les nuances opalines de son teint, derrière ses mains, derrière sa voix. Derrière lui.

Et je m’inquièterai toujours, tu le sais aussi.

Elle prend un peu plus confiance dans son opération, elle sait qu’il gère à sa manière la douleur, ainsi elle se concentre sur la blessure. Ses doigts fourmillent avec dextérité sur l’entaille qu’elle recoud progressivement à mesure que l’aiguille perfore la peau puis ressort afin de resserrer au mieux la plaie pour l’empêcher de s’infecter. Déjà cinq points de suture de fait, alors qu’elle arrive à la fin, Cece pose son regard sur Wade avant de sourire, suite à sa prise de parole.

_ Je vais bien Wade, exhale-t-elle d’entre ses lèvres, alors qu’un rire accompagne ses propos.

Elle s’empresse de suturer les deux derniers points restants et de terminer l’opération en refermant les points. Elle coupe le fil à l’aide de sa bouche avant de replacer la frange de son ami pour cacher la vilaine blessure.

Je ne vais pas te mentir. Je me sens un peu … perdue, mais je suis enfin libre alors je suis … contente ?

Elle hoche la tête, satisfaite de sa suture. Elle repose l’aiguille dans un bac puis elle se positionne devant son ami, main dans les poches.

Tu m’as manqué.


_________________
REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Sam 20 Fév - 21:58


TALKING ABOUT THIS LITTLE LADY

L'application avec laquelle Cece s'emploie à suturer sa plaie le rassure, malgré la douleur il ne fait aucune remarque et ne manifeste pas le moindre mécontentement. Une tolérance qu'il est capable de témoigner uniquement envers elle. Mais ce n'est qu'un juste retour des choses ; Cece avait su faire preuve d'une indulgence infinie face aux horreurs qu'il avait commises, elle méritait plus ou moins une reconnaissance éternelle.

Une fois le travail achevé et le fil coupé, il passe sa main par dessus les points de suture, comme pour vérifier s'ils sont fait ou non avec soin. Il a toujours été extrêmement exigeant envers lui-même et envers les autres, Cece ne déroge malheureusement pas à la règle. Les traits détendus, il laisse ses cheveux retomber par-dessus la plaie refermée et remonte sa manche sur son bras pansé.

C'est assez réussi, je te remercie.

Il se lève alors pour lui faire face, il la surplombe d'une dizaine de centimètres seulement. Je suis contente. Des mots qu'il espérait entendre de sa bouche, des mots qui le rassurent. La notion de liberté est pourtant encore un peu flou ; Wade aussi se sent libéré, et pourtant cette liberté lui pèse, il la déteste. C'est si absurde et paradoxal. Cece ajoute à ses paroles un tu m'as manqué et Wade ne lui retourne aucune réaction, restant de marbre.

Je ne vois pas comment j'ai pu te manquer alors que tu étais endormie pendant tout ce temps, répond-il d'un ton neutre. Il ne laisse rien paraître, mais lui a été très affecté par les semaines qu'il a passé avec la peur de ne jamais la revoir. Et ta famille, elle te manque ?

Un sujet qu'il sait particulièrement sensible avec Cece. Pourtant il est curieux, il n'éprouve jamais de remords à appuyer là où ça fait mal. Mais parce qu'il n'a pas non plus un cœur de glace, il prend les mains de son amie et glisse ses doigts entre les siens doucement.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 88
— Feat. : Hana - dCTb
— Réveillé(e) le : 04/02/2016
— Couleur : #993366

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Dim 21 Fév - 0:41


I wanna shelter you babe ♥


La satisfaction de Wade est vraisemblablement la plus grande gratitude qu’elle puisse espérer. Songeuse à l’idée de l’avoir opéré de la manière la plus triviale qu’il puisse exister, elle se questionne un instant sur la manière dont elle aurait encaissé l’opération. Peut-être pas avec autant de retenue que son ami, la petite blonde admire son courage, sachant qu’elle n’aurait pas été capable d’en faire autant.

C’est normal.

Elle relève la tête, plongeant son regard dans le sien alors qu’il lui fait face. A l’image de son reflet dans un miroir, Cece le contemple silencieusement, rassurée d’être à nouveau à ses côtés. Malgré les catastrophes et les bombardements, les évènements lui semblent encore assez flous depuis son réveil de la cryogénisation, la veille. Et pourtant, ils ont survécus. Secrètement émue, la petite blonde montre son affection au travers de trois petits mots qui sont renvoyés d’un revers de main par Wade. Mais elle ne s’offusque pas, elle le connaît par cœur. De la couronne de ses cheveux jusqu’au bout de ses orteils, elle sait comment il respire ou encore il fonctionne. Son passé, son présent et son avenir n’ont aucuns secrets pour elle.

Parce que je t’ai manqué. Et la réciproque veut que si je te manque, alors tu me manques aussi. Quoi que tu dises, c’est une vérité absolue. Nous sommes ainsi, Wade.

Son regard émeraude est pénétrant, son visage offre une expression sereine alors que sa voix  montre une certaine détermination dans ses propos. La petite blonde laisse ses mains remonter jusqu’au visage du médecin, l’encadrant doucement entre ses doigts.

Et ici te voilà, à me fixer comme si tu étais mon reflet. Parce que je ne veux pas te perdre, aucune femme ne saura t’aimer comme je t’aime. Alors tu peux râler autant que tu veux, comme le sale gosse que tu étais, tu restes l’amour de ma vie, chuchote-t-elle à bout de lèvres.  

Le regard amusé, un rictus aux lèvres, Cece le défi du regard en articulant convenablement chaque mot qu’elle prononce. Bien qu’elle sache que tout ce qu’elle vient dire n’est pas un secret pour lui, elle se plait à lui rappeler chaque jour de sa vie qu’il ne pourra pas lutter contre ce lien qui les unit.

Mais la petite note joyeuse s’envole lorsqu’il fait allusion à sa famille. Le visage de la petite blonde se crispe, et elle lui décoche un regard ahuri. L’incompréhension se lit sur son visage pendant un instant avant que celui-ci ne perde ses couleurs.

Non, elle ne me manque pas, déclare-t-elle d’un ton renfrogné avant de poser son regard sur les mains de Wade dont les doigts se glissent dans les siens.  Elle soupire en fermant les yeux, alors que sa respiration se fait de plus en plus saccadée.

Me calmer putain, je dois me calmer, songe la petite blonde, soudainement angoissée.


_________________
REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Dim 21 Fév - 3:41


TALKING ABOUT THIS LITTLE LADY

L'amour de ma vie. Ces mots si doux sonnent creux à l'oreille de Wade, qui est suffisamment lucide pour lire entre les lignes. Il reconnait bien là l'intempérance de Cece, la façon qu'elle a d'exprimer son affection au moyen de promesses excessives d'amour éternel. Cette amitié si forte avait depuis longtemps dépassé toute mesure, jusqu'à devenir fusionnelle, sans même que Wade s'en rende compte. Il faut pourtant se résoudre à l'idée que chacun partira un jour de son côté ; mais en attendant, il s'autorise à régner dans sa vie comme il l'a toujours fait.

Je me demande quel crime atroce j'ai pu commettre pour mériter une telle sangsue.

Il n'esquisse même pas le début d'un sourire pour dédramatiser ses propos, non. Mais on devine aisément au ton employé que ses mots sont à prendre seulement au second degré. Il n'a jamais été quelqu'un d'affectueux, il ne se donnera pas la peine de lui dire à quel point il l'apprécie, il ne lui manifestera de la tendresse que très modérément. Lui prendre les mains représente déjà un effort exceptionnel qu'il n'aurait jamais cru déployer ailleurs que dans une autre vie.

Il sent la crispation de Cece à l'instant même où il aborde le sujet de la famille. Il connait les problèmes familiaux qu'elle a enduré à l'époque, et même s'il s'inquiète pour elle, il ne peut nier qu'il y a une part de curiosité malsaine, dans le fond. Il nourrit même le secret espoir que ces gens soient toujours vivant pour pouvoir faire de leur existence un cauchemar abominable. En même temps qu'il reprend la parole calmement, une étincelle d'animosité danse dans son regard.

Ils sont peut-être toujours en vie. Tu n'as pas envie de les retrouver ?

Sa voix est calme, le ton est presque doux et compréhensif, mais il exhale une hypocrisie caractéristique dont Wade a le secret. Il déteste viscéralement tous ceux qui ont fait du mal à son amie un jour, peu importe de quelle manière. Et il ne connait pas le pardon.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 88
— Feat. : Hana - dCTb
— Réveillé(e) le : 04/02/2016
— Couleur : #993366

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Dim 21 Fév - 16:49


I wanna shelter you babe ♥


Tout est bon pour s’imposer, s’étaler sans aucun scrupule sous les yeux hagards du médecin. Si elle n’était pas une chieuse née, elle aurait éclaté de rire sans parvenir à tenir son masque jusqu’au bout. Ainsi réside tout l’intérêt de l’acte : c’est dans cette exagération, ce jeu burlesque visant à rendre presque ridicule l’effusion d’affection qu’elle lui manifeste. Evidemment qu’elle l’aime, mais lui rappeler aussi simplement n’est pas aussi drôle que l’idée de pouvoir le plonger dans une situation embarrassante. Oui elle connaît son tempérament réfractaire, et bien sûr qu’elle s’en amuse à son détriment. Cece se fait moqueuse, comme à son habitude, ce sourire dédaigneux prenant possession de son visage pendant que son regard s’attarde sur l’absence d’expression de son ami. Il en était toujours ainsi lors de leurs habituels échanges,  là où jamais elle ne le ménage.

C’est le prix à payer pour être mon ami, déclare-t-elle derrière un rire qui fait tressauter sa lèvre inférieure.

Jeu éphémère qui l’enivre jusqu’à présent, mais le jour où elle ne trouvera plus l’ombre d’un divertissement, sera-t-elle capable d’en susciter une autre source pour ranimer cet engouement flétri ? Cece éprouve de l’amusement dans l’agacement des autres, et ainsi même Wade n’est pas une exception à la règle quand il s’agit de le taquiner. Mais à la différence des autres, elle sait quand s’arrêter avec lui, car il y’a toujours une ligne qu’il ne faut pas franchir.

Mais il semble que cette règle n’est pas réciproque pour Wade, puisqu’il traverse délibérément les limites de la petite blonde. Faire allusion à sa famille est un tabou, et c’est sans grande surprise qu’elle amorce une réaction néfaste, proche du rejet. Ses doigts se délient doucement alors que le pli entre son front se creuse à mesure que ses sourcils se froncent. Ses yeux tressautent, ses prunelles effectuent des mouvements rapides, sans qu’aucun son ne puisse franchir le seuil de ses lèvres entrouvertes. Elle ne comprend pas son intérêt soudain pour sa famille, ainsi elle se demande s’il ne prend pas un plaisir malsain à la déstabiliser. Un retour à son lanceur ?

Non. On s’en fiche, je ne vois pas pourquoi tu en parles, conclut-elle d’un ton sec. Il ne peut pas y avoir d’incompréhension, elle veut expédier cette discussion aussi vite qu’elle est arrivée sur le tapis.


_________________
REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Dim 21 Fév - 20:55


TALKING ABOUT THIS LITTLE LADY

Wade le sait lorsqu'il dépasse les bornes, il connait Cece comme s'il l'avait fabriquée. Il connait chacun de ses visages, toutes les facettes de sa personnalité. Il peut facilement lire la contrariété de son amie dans son regard, dans la froideur soudaine qu'elle lui renvoie en guise de réponse. Il n'a jamais eu l'intention de la blesser, mais il ne mesure pas l'offense que peuvent parfois provoquer ses remarques et ses questions.

Il s'accroche à son regard avec insistance, et la gratifie d'un léger sourire, l'air à la fois confus et un peu moqueur. Il n'insiste pas, il la laisse tranquille. Et en même temps, la frustration le domine, il étouffe avec peine son irrésistible envie de pousser la cruauté encore plus loin. Wade n'est pas quelqu'un de mauvais, mais il s'est toujours alimenté de la souffrance des autres. Il s'ennuie à mourir quand tout est paisible et joyeux, quand tout le monde est heureux. Il n'est pas cruel. Juste joueur.

Je suis désolé, dit-il après un long moment de silence, dans un souffle sincère.

Il entoure Cece de ses bras et l'attire doucement vers lui, refermant son étreinte protectrice sur elle pour agrémenter ses excuses. Une de ses mains plonge dans la masse de cheveux blonds qui cascadent dans son dos, et il pose ses lèvres sur son front pour lui offrir un baiser qui se veut rassurant. Il y tient, à sa douce petite poupée à la crinière dorée.

J'ai pensé que tu te sentais peut-être un peu seule, ajoute-t-il pour se décharger de sa méchanceté éhontée. Viens crécher chez moi ce soir.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 88
— Feat. : Hana - dCTb
— Réveillé(e) le : 04/02/2016
— Couleur : #993366

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   Mer 24 Fév - 0:49


I wanna shelter you babe ♥


Elle la sent palpiter contre sa tempe, cette veine qui s’excite sous l’afflux de son sang qui grouille sous sa peau. La petite blonde ressent l’échauffement de son corps, ses joues se teintent subtilement alors qu’elle ne se défait pas de son regard farouche. En général, l’adage populaire veut qu’on dise que la famille est sacrée, mais ce précepte ne fonctionne pas pour Cece. La famille c’est tabou, pire encore : sa famille est morte à ses yeux. Elle se sent comme prise au piège, elle n’a qu’une seule envie mais elle ne parvient pas à bouger ses membres tant elle est paralysée par l’ahurissement. Elle aurait pourtant pu anticiper, c’est tellement le genre de Wade de piquer là où ça fait le plus mal.

Je suis désolé ; Les traits de la petite blonde se détendent face à ces trois petits mots. Elle connaît le tempérament de son ami, et même pour elle, s’excuser ne lui est pas facile. Elle hoche la tête avant de glisser ses petites mains derrière le dos de son ami pour répondre à son étreinte. La rancune n’existe pas entre eux, et au combien même elle fut contrariée durant un bref instant, elle ne lui en tient pas rigueur. Un baiser, un sourire, elle oublie.

Je ne suis jamais seule, glisse-t-elle dans un chuchotis.

… Puisque tu es là ; Elle enterre cette fin de phrase qu’elle ne dira pas, bien qu’il s’en doute déjà. Sur la pointe des pieds, elle se rehausse afin d’atteindre le bout du menton de Wade sur lequel elle dépose un baiser. Elle glisse sa main dans la sienne pour le traîner hors du Centre pour crécher chez lui, comme il a dit.

Non, ce soir elle ne retrouvera pas sa petite maisonnette, elle ne passera pas la soirée avec Jazmine.  

THE  END




_________________
REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+108 ; don't wanna let you down — Wade   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+108 ; don't wanna let you down — Wade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» CBS wanna trade
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « Zone Centrale :: Centre de soins-