Partagez | .
 

 J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Legba - Creatures of the night
avatar
— Messages : 727
— Réveillé(e) le : 14/12/2015

MessageSujet: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Dim 21 Fév - 13:27

Cryopod n°1 || segment n°1D & Cryopod n°6 || segment n°2D


Même après un cauchemar terrifiant, vous n'avez jamais vécu de réveil aussi brutal que celui-ci. Vous vous sentez engourdi, comme coincé dans un carcan de coton, avec la bouche pâteuse et vous devez déployer une énergie phénoménale pour ne serait-ce qu'ouvrir les paupières. Une voix féminine délivre un message, sur un ton calme et posée mais artificiel.

❝ Invité, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil. ❞

Le message se termine par un bruit de carillons et vous entendez un bruit de succion. La porte vient juste de s'ouvrir.

Citation :
Vous venez tous les deux de passer un temps indéterminé à l'intérieur d'un cryopod, dans un état de sommeil cryogénique - et ça laisse des traces. Lorsque la porte s'ouvre, vous êtes tous toujours dans un état de refroidissement extrême. Vous allez passer un sale moment à la sortie, votre cerveau - affolé - n'a pas encore retrouvé les pleins pouvoir sur votre corps.

Vous allez être déboussolés, vous pouvez paniquer, vomir, vous évanouir, trembler etc... Les effets du sommeil cryogéniques peuvent mettre un quart d'heure comme deux, trois jours pour s'estomper.

Une fois sortis des cryopods, et un tant soit peu remis de votre réveil, chacun d'entre vous pourra voir qu'il y a un couloir d'ouvert, un couloir qui mène à une pièce centrale.
Mais.... Où peut bien se trouver la sortie ?

hrp : Une fois votre réponse écrite, vous êtes libres de commencer le RP dans les autres zones. Vous pouvez aussi poursuivre ce sujet-ci pour davantage d'immersion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org
Gamma
avatar
— Messages : 66
— Feat. : Chrollo Lucifer - HxH
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : #cc9999

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Dim 21 Fév - 17:09

Celian Fawkes, entendit-il vaguement, sans trop comprendre qui parlait, et pourquoi on l'appelait. Celian Fawkes, c'était son nom. Il le reconnaissait. C'était peut-être même la seule chose qui ne lui était pas inconnue dans cet étrange environnement. Les yeux entrouverts, il ignorait tout de ces lieux, de cette voix synthétique, de son état ; il ne reconnaissait plus son corps, dont il n'arrivait pas à déterminer s'il avait perdu toute sensibilité ou si au contraire, il lui était atrocement douloureux de toute part, et il se sentait étranger à ses propres pensées, si lentes.
Celian tenta de lever un bras, et crut devoir lutter contre le poids d'un animal mal tant bouger était difficile. Il les avait pourtant entraîner, ses bras, à subir de longues heures de travail sans se plaindre. Une toile ne se restaurait pas en une heure. Combien de temps était-il resté immobile, pour avoir cette sensation désagréable d'avoir perdu jusqu'à la dernière fibre de muscle ?
Et, constat plus cruel, lorsqu'il tenta de marcher, il s'écrasa au sol, sans la moindre chance de se retenir à quoi que ce soit ; et, en tombant, sa tête cogna par terre, mais au stade où il en était, il ne sentait plus la différence. Rien que respirait était douloureux, et il lui semblait faire fonctionner ses poumons pour la première fois. Rien que penser était douloureux, et il aurait juste aimé qu'on l'aide à comprendre un peu ce qui se passait.

Celian ne sut pas vraiment combien de temps il resta allongé là, par terre, sans pouvoir bouger ses foutues jambes. En revanche, ce dont il avait conscience, c'est qu'il mourrait de froid, et avec le peu de forces qui résidaient dans ses bras, il tentait de frictionner son corps, sans un immense succès. Et surtout, il se surprenait à rêver d'un vrai matelas, à la place du sol, et d'un plaid dans lequel s'enrouler. Il rêvait d'un de ces lits à baldaquins avec des draps de soie qu'on pouvait voir dans les tableaux de maître de l'époque.

Peu à peu, respirer devint plus évident. Peu à peu, garder les yeux ouverts fut moins pénible ; mais ses jambes ne bougeaient toujours pas. Il commençait à se demander si elles bougeraient de nouveau un jour. Peut-être qu'il fallait y aller par étapes intermédiaires. Utilisant ses bras comme appui, Celian tenta de se redressa un minimum ; mais le geste, aussi lent fut-il, lui donna des vertiges, et une nausée brusque le saisit à la gorge, et il manque peu de rendre sa bile. Il n'y avait guère plus à sortir ; mais étrangement, il n'avait même pas faim.
Et puis, après quelques tentatives, il réussit, maladroitement, à se tenir debout, non sans tituber. Elles marchaient encore, finalement, ces jambes.

Celian tenta alors de se remémorer le message de la voix. Des effets personnels à droite, ou quelque chose comme ça, non ? Celian chercha et, effectivement, tomba sur des objets qui lui étaient familiers. Des clefs, sans doute celles de chez lui. Sa carte d'identité, qui lui confirmaient qu'il n'était pas fou et se souvenait encore de lui-même. Un pinceau, qu'il avait sans doute oublié de laisser derrière lui dans la précipitation. Un paquet de bonbons, dont il n'osa même pas approcher les doigts. Puis des vêtements ; une pauvre chemise, un jean, et des misérables chaussons. Avec l'espoir d'avoir moins froid, il se changea, trop égaré pour considérer la pudeur, le risque d'être surpris, ou même se demander s'il y avait d'autres hommes dans les environs. Mais rien n'y faisait ; il lui faudrait plus de temps pour se réchauffer.

A première vue, il était de nouveau à peu près apte. Il voyait, entendait, pouvait toucher. Il aurait bien testé le reste de ses sens, mais il ne se voyait ni manger, ni parler tout seul. Il aimait beaucoup parler, pourtant. Mais là ? Là, ça demandait juste trop d'efforts. Là, il voyait surtout quelque chose qui ressemblait à un couloir, et il hésitait à y aller.

Il hésitait d'autant plus qu'il entendit un autre bruit d'ouverture non loin ; le même que celui qui lui avait permis de se retrouver ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 26
— Feat. : Lena - Tomasz Nemielski
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : Noire et en italique

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Dim 21 Fév - 21:45





RÉVEIL

Au début, c’était le vide, le néant. Le noir complet comme si ... comme si je dormais d’un sommeil profond. Puis, il y a eu cette douce mélodie ! Je sentais une brise fraîche sur ma nuque, mes cheveux se balançait au grè du vent. J’étais assise sur ce banc, regardant le ciel d’un bleu azur et apercevant un papy tremblant comme une feuille, déambulant sur le sentier de terre battu, sa canne à la main. Son petit chien lui tournait autour, tout heureux ! Ensuite, vint un froid mordant et le ciel se chargea de gris. Le vieillard avait disparu. Tout sombra dans un trou blanc, une lumière si intense qu’elle me brula les yeux. Une envie de hurler !

J’ouvre les yeux  lentement et je me rends compte que ce n’était qu’un rêve, mis à part cette sensation de froid intense qui me glaçe le sang. Mes doigts sont cramponnés sur le siège, je n’arrive pas à les décoller.  Mon cerveau tourne à deux à l’heure, un mal de crâne assez important provoquant un gros malaise. J’ai l’air ridicule. J’essaie de reprendre mes esprits et savoir ce qu’il se passe.

La cryogénisation avait duré un certain temps, d’après la vision que j’avais en sortant du cryopod. Mes jambes flageolantes, je me tiens contre le rebord du cryopod à l’aide de mes bras, malgrè le peu de force que j’ai. Je souffre de l’intérieur. Je peux enfin comprendre la sensation que doit ressentir un morceau de viande après la décongélation. Du moins, si le morceau de viande pouvait ressentir. Mon coeur bat la chamade, mon regard se pose sur chaque recoin de la salle. On est dans un sous-sol, il y a une grande tuyauterie, des capsules renfermant chacune une personne, des toiles d’araignées ...  Des questions me passent à travers l’esprit comme : “Qu’est-ce que je fais ici ? Où sont passés tous les autres ? Et c’est quoi cet accoutrement que je porte ?”. Je cherche des objets m’appartenant, je tourne la tête sur la droite et aperçoit un casier avec mon nom dessus. Je l’ouvre et y découvre ma clé à molette, quelques vieilleries en fringue dont ma salopette de travail et une lettre. Un sentiment de tristesse m’envahit. Je prends mes effets personnels et range la lettre dans la salopette, prend la clé à molette que j’attache à ma ceinture et commence à partir de cet endroit. Cependant, j’eus un mouvement furtif vers le fin fond du couloir. Il y avait une salle et à ma gauche, d'autres couloirs plein de cryopods. C'est alors que je découvre un homme.

Le pauvre avait eu beaucoup plus de mal à se remettre de la cryogénisation que moi d'après la flaque de vomit à ses côtés. Je ne suis pas seule, ce qui me rassure. Je passe devant chaque crypod et je remarque qu’il n’y a aucune génération dépassant la trentaine. Détournant mon regard vers l’étranger, je le salue d’une main et avec un léger accent russe déclare :

Ashes - Bonjour l’ami. Est-ce que ça va aller ?

Ma voix féminine était encore un peu bancale, ce qui me surprit. Postée à quelques centimètres de sa position, je lui tends une main chaleureuse. Après tout, nous venions de vivre un traumatisme et il nous fallait se serrer les coudes. Du moins, pour le moment. Je n’étais pas le genre de femme à aller à la rencontre d’autrui mais, malheureusement, au vu de la situation actuelle, il était rassurant d’avoir une personne à ses côtés. Je toussote légèrement pour reprendre un tmbre de voix normal.

Ashes - Je me nomme Ashes. Enchantée. Tu te rappelles qui tu es ?

On nous avait prévenu que la cryogénisation avait des effets secondaires. On était au courant bien avant de nous faire “enrôler”. On a accepté les conditions d’utilisations, dirons-nous. Personnellement, la mémoire ne me faisait pas défaut et je sentais que mon corps reprenait vie. La sensation de froid finit par s’évanouir, le mal de tête également. J’étais juste perdue, ne sachant où aller et surtout, la peur de voir ce qu’était devenu notre monde.

FICHE PAR NOCTALIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 66
— Feat. : Chrollo Lucifer - HxH
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : #cc9999

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Lun 22 Fév - 18:10

Celian n'arrivait pas à déterminer si c'était cette fille qui était particulièrement fraîche au réveil, ou s'il s'agissait de lui qui était un peu trop mou. Alors qu'il avait le sentiment d'être resté allongé des heures avant de pouvoir agiter un orteil, cette personne-là s'était avancée vers lui rapidement, sans difficulté apparente, et il peina à réprimer sa surprise ; la faiblesse de tous ses muscles fut certainement ce qui l'aida à préserver une expression presque trop neutre pour être humaine.
Il accueillit l'annonce de son prénom par un hochement de tête. Et, oui, oui, il savait qui il était, confirma-t-il d'u second hochement. Il aurait en vérité aimé lui répondre à voix haute, mais il avait le sentiment agaçant de ne plus savoir former le moindre mot avec ses lèvres ; et comprenant que ça ne sortirait pas tout de suite, il s'adossa au mur du couloir pour ne pas perdre l'équilibre, et fit un geste avec sa main devant sa bouche pour lui faire comprendre que ça allait venir, ce n'était qu'une petite question de temps.

- Ce....lian.

Celian se sentait de nouveau un petit gamin qui apprenait à épeler son prénom.C'était tellement ridicule. Si seulement il comprenait ce qui se passait autour de lui, aussi, peut-être que ça l'aiderait à mieux réagir. En attendant, ni son mal de crâne, ni sa nausée ne voulait passer, et il prenait la précaution de garder sa proche proche de sa bouche, juste au cas où, et avait tendance à parler la plaquer contre ses lèvres lorsqu'il avait un haut-le-coeur plus fort que les autres.

- Tu... ici... comprends ? Il secoua légèrement la tête. C'était trop confus, elle ne comprendrait pas. On est... où ? ... passé quoi... ici ?

C'était un tout petit peu mieux ; mais pas encore ça. Celian ferma un peu les yeux. Les jambes qui flageolent et la nausée lui rappelaient désagréablement son vieux mal des transports, alors qu'il était à peu près persuadé de ne pas être dans un véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 26
— Feat. : Lena - Tomasz Nemielski
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : Noire et en italique

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Jeu 25 Fév - 2:15





RÉVEIL

Celian a l’air d’être mal en point, la cryogénisation semble avoir eu des effets néfastes sur sa santé. Néanmoins, le jeune homme reprit la parole et ses esprits. Il me pose des questions sur cet endroit mais, mordant ma lèvre inférieur,, je dévie mon regard qui se porte sur l’intérieur de son cryopod. Moi-même je ne me sentais pas rassurée, ne sachant rien de ce qu’il s’est passé depuis qu’on s’est tous fait congelé. Alors, je résume la situation du mieux possible.

Ashes - Et bien, nous avons été placé dans ces boîtes qui nous ont...congelés pendant une durée indéterminée. Notre monde d’aujourd’hui ne doit pas être le même. Certaines choses ont du changés.

Je ne peux pas en expliquer davantage car moi-même étant dans le flou, je ne souhaite pas créer la panique dans l’esprit de Célian. Le visage des personnes encore endormies dans leur cryopod était blanc comme le marbre, leurs corps frigorifié se réveillera bien à un moment donné. Je me demande s’il y avait d’autres personnes dans le même état que nous. Dans la section 1 D, on entend de drôles de bruits provenant des tuyaux, un énorme vrombissement. Et qu’est-ce qui se serait passé si toutes les machines ne marchaient plus ? Est-ce qu’elles empêcheraient à ces personnes, encore endormis, de respirer ? Me dégourdissant les pattes, je décide de partir en reconnaissance, traversant ce sombre couloir jusqu’à atteindre une sorte de réfectoire. L’écho de mes pas résonne, je vérifie que la voie est libre. Cette sensation de se sentir seule me prend d’un coup, mon coeur se serre en imaginant le pire. Ma mère était morte depuis bien des années mais, mon père . Ayant été très proche de lui, je me demande s’il avait réussi à s’en sortir. Je ne veux pas imaginer qu’il soit décédé. Mes idées noires sont vite chassées car j’aperçois une sorte de rat courir dans une direction menant à l’autre bout de la pièce. Il y avait plusieurs secteurs allant du 1D aux 4 d. Le nombre de personnes qui a été transféré ici reste impressionnant. Comme si on se trouvait à la morgue.

Je regarde en arrière et fais signe de la main au jeune homme de venir me rejoindre. Je cherchais dans le réfectoire quelque chose qui me servirait à faire un baluchon. Juste un simple morceau de tissu fera l’affaire. La pièce était assez grande pour accueillir une cinquantaine de personnes voir plus. Des tables et des chaises étaient éparpillées de part et d’autre, certaines renversées. De vieux plateaux étaient superposés sur un vieux meuble en bois, rongés par les mites. Je procédais à l’état des lieux, ouvrant quelques placards qui contenaient quelques assiettes et des couverts, des verres et enfin des serviettes. J’en prends deux et les relie entre eux pour m’en faire un baluchon. Je dépose mes vêtements, je range la lettre à l’intérieur de ma tenue au niveau de mon sein et garde précieusement ma clé à molette au niveau de mon ceinturon. Je me sentais fin prête pour une nouvelle aventure. L’excitation prenait le pas face à la peur de l’inconnu,. L’impatience de découvrir un nouveau monde et de nouveaux visages, peut-être même pouvoir refaire affaire. Au final, il est vrai que je ne suis pas vraiment sociable et préfère rester dans ma bulle. Ne souhaitant qu’une chose, me surpasser et créer. Perdu dans mes pensées, je commence même à oublier la présence de Celian. Je me parle à moi-même et à haute voix.

Ashes - Sortir d’ici reste la priorité. Je ne veux pas rester ad vitam eternam dans cet endroit sinistre.

FICHE PAR NOCTALIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 66
— Feat. : Chrollo Lucifer - HxH
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : #cc9999

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Mar 1 Mar - 20:32

Congelé... Le mot se répétait dans la tête de Celian comme une petite mélodie. Ce mot, quand il n'évoquait pas une méthode de conservation alimentaire dont Celian se servait beaucoup, lui rappelait juste un mauvais film de science-fiction. Ceux dans lesquels des personnages étaient endormies pour être envoyées très loin dans l'espace sans mourir à cause d'un voyage trop long à l'échelle humaine. Sauf que Celian savait que ce qu'il vivait n'avait rien d'une fiction. Un personnage de fiction n'aurait pas eu d'effet secondaire à cause d'un réveil de cryogénisation.

Celian hocha mollement la tête pour lui signifier qu'il l'avait entendu, à défaut de se sentir tout à fait apte à répondre. Alors qu'elle remontait le couloir, lui réfléchissait à ce qu'elle venait de lui dire. Est-ce que le monde avait vraiment changé ? Combien de temps s'était écoulé, après tout ? S'ils n'avaient dormi qu'un an ou deux, peut-être que leur environnement serait toujours le même. Peut-être étaient-ils simplement victimes d'une expérience un peu bizarre et que dehors, la vie suivait son cours. Même si, bien sûr, c'était dur à croire. Celian n'était pas complètement naïf. Il se souvenait vaguement de ce qui s'était passé avant qu'on lui gèle son temps et sa raison.

Voyant le geste que lui faisait Ashes, Celian cessa de trop réfléchir et tenta de la suivre ; toujours en prenant appui d'une main sur le mur, l'autre devant la bouche, sans mouvement trop brusque pour ne pas rendre. Cette sensation était vraiment parmi les plus désagréables du monde. Arrivé à ses côtés dans cette espèce de grande pièce, il tenta d'analyser ce qu'elle lui proposait.

- Je sais pas vraiment si... si on peut dire ça sinistre, réussit-il à articuler un peu mieux que précédemment. Mais c'est peut-être parce que... parce que ça a l'air trop... aberrant... pour être vraiment réel. Et que... j'arrive pas encore à, à faire le point.

Celian avait le sentiment de ne jamais avoir parlé aussi lentement de sa vie, et de ne jamais avoir eu autant de mal à prononcer des mots sans que cela ne ressemble à de vulgaires gazouillis d'enfant.

Sortir hein. Oui, pourquoi pas, mais à condition que l'extérieur ne soit pas pire que l'intérieur. Si le monde avait changé, comme l'avait avancé Ashes, c'était peut-être une mauvaise idée. Il n'était pas à l'abri d'un décor apocalyptique. Restait à savoir si ça se rapprocherait davantage d'une peinture religieuse avec des flammes infernales, ou quelque chose digne des plus horrifiques séquences de villes infestées de zombies du cinéma.

- Je... je suis pas sûr. Je connais trop... trop rien à tout ces trucs mais... peut-être que dehors... c'est... dangereux ? Du genre... toxique... par exemple.

Et, pour ainsi dire, ça lui déplairait beaucoup de sortir d'un sommeil forcé pour mourir d'une asphyxie, ou dévoré par une bête féroces, dans les minutes qui suivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 53
— Feat. : Kiki | Majo no Takkyuubin
— Réveillé(e) le : 20/02/2016

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Ven 4 Mar - 10:43

Adventure
Dream
Meeting
Debout là-dedans !
La gestion des tours de gardes pour les réveils devenaient compliqués. En effet, depuis le retour des équipes d'observations du tunnel sous la voûte, il y avait eu beaucoup de blessé, parfois très grave. Les soins mobilisaient beaucoup de monde et il faut le dire, on manque cruellement de mains d'oeuvres au camp. On manque toujours un peu de tout d'ailleurs. Katy n'étant pas très doué dans la médecine, elle ne sait pas faire grand-chose à par tenir une main, elle a toujours préféré regarder Cassidy faire ses expériences plutôt que d'observer un médecin ou un infirmier. Ça fait peur le sang, les plaies, les gestes médicaux. Elle ne peut pas regarder. Impossible. Elle ferait une syncope.

Comme ils étaient très peu à pouvoir assurer les réveil, Katy s'était de nouveau armé de son sac remplit d'une couverture, d'un peu d'eau et de nourriture et parti arpenter les différents segments de la voûte. C'est la première fois qu'elle le fait dans ce nouvel étage, les segments sont beaucoup plus grand que sur l'étage supérieur. Et dire que tout ce monde dormait sous vos pieds. Incroyable.

Alors qu'elle arrive au niveau des cryopod, Katy aperçoit deux personnes au loin, non pas dans un des segments mais au niveau du réfectoire. Des marmottes vu leurs démarches lentes et hasardeuses. Elle presse le pas pour les rejoindre.

« Hey ! Vous allez bien ? » demande-t-elle tout en arrivant à leur hauteur. « Laissez moi vous aider »

Ils avaient l'air mieux réveillé que certains, heureusement car ils étaient deux et avec sa petite stature, la petite fille au ruban rouge aurait eu du mal à les faire sortir sans aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 26
— Feat. : Lena - Tomasz Nemielski
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : Noire et en italique

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Ven 4 Mar - 21:11





RÉVEIL

Je comprends parfaitement le pressentiment de Celian. Nous venions de sauter des étapes, comme si, nous étions dans une pièce de théâtre sans avoir pu lire les scènes précédentes. Nous allions avancer à tâtons et il faut dire que je n'étais pas rassurée. Le mal de tête me reprit tout à coup, comme si on allait m’assommer à coup de marteau. Tendant l'oreille, j'entends des bruits de pas un peu plus loin. Je commence à avoir des sueurs froides, qu'est-ce qui pouvait se ramener ici ? Était-ce une bête ou bien quelqu'un comme Celian et moi ? Je mis ma main à mon ceinturon, feignant de prendre ma clé à molette au besoin. Mon cœur battait la chamade, mon corps tout entier se crispa. Seulement, lorsque je vis une fillette avec un ruban rouge sur la tête, je pus reprendre mon souffle et me dire que tout allait bien. Sa voix fluette s'éleva, nous demandant si nous allions bien et proposa son aide. Surprise, je la toise du regard ne sachant si je dois lui faire confiance ou non. J'essaie de rester neutre pour ne pas brusquer cette demoiselle qui semble déborder d'énergie.

- Bonjour, jeune fille. Nous venons tout juste de sortir de nos... cryopods. Mon collègue ici présent à encore un peu de mal à gérer son état.

Bien évidemment, au fond de moi, je ne souhaitais qu'une seule chose : sortir d'ici et poser plein de questions. Pourtant, j'avais cette sensation d'empressement. Ne souhaitant pas rester davantage dans cet endroit, je la questionne sur l'environnement et l'extérieur.

- Si tu es ici, c'est que d'autres personnes sont sortis de leurs cryopods je suppose. Comment est la vie dehors ? Est-ce différent de ce qu'on a connu ?

Bien qu'elle soit une enfant, elle est la seule source capable de nous donner la lumière sur ce qu'il s'est passé. Peut-être que je paraissais brute dans mes mots, cherchant d'abord à savoir ce qu'il était advenu de notre chez nous avant de la questionner sur sa personne. En fait, une peur finit par s'installer dans mes entrailles. Celle de me dire que j'ai perdu mon père.

FICHE PAR NOCTALIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 66
— Feat. : Chrollo Lucifer - HxH
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : #cc9999

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Lun 7 Mar - 17:32

Une tierce personne se présenta juste au bon moment, de ce que réussit à penser Celian. Il avait le sentiment que sa récente compagne était beaucoup plus bottée que lui à l'idée de mettre le nez dehors, et ça ne lui déplaisait pas vraiment qu'on lui offre un délais supplémentaire. Celian ne put pourtant cacher le fait d'être étonnée par une telle petite puce. Bon, pas si petite que ça, mais elle faisait vraiment jeune, et ce n'était pas vraiment le genre de choses auxquelles il s'attendait maintenant.

Il tentait de formuler une réponse dans son esprit lent, mais le temps qu'il réussisse à trouver les mots justes, Ashes avait déjà énoncé toute la situation. Il n'y avait pas à dire, elle vivait ce réveil bien mieux que lui. Alors, histoire de témoigner qu'il avait quand même réussi à suivre la conversation, il articula difficilement :

- Rien... à ajouter... je crois. Enfin, si... ce serait bien si... si y'avait une explication à tout... ça.

Le ça en question, c'était l'ensemble de ces choses qu'il ne comprenait pas. Le cryopod, la cryogénisation, les théories d'Ashes, le fait qu'une adolescente arrive de nulle part pour les accueillir, et tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 53
— Feat. : Kiki | Majo no Takkyuubin
— Réveillé(e) le : 20/02/2016

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Mar 8 Mar - 21:53

Adventure
Dream
Meeting
Debout là-dedans !
Katy se rapproche doucement du duo, arrivée à leur hauteur elle les dévisages, la jeune femme semble plutôt bien éveillée, le jeune homme un peu moins en effet. Ils avaient bien avancé à deux jusqu'ici, Katy était impressionnée, si Kiba ou Evy n'était pas venu les aider Jane et elle à leur réveil, elles seraient sûrement rester longtemps dans la voûte. Elle avait été tellement terrifiée qu'elle refusait pratiquement de bouger. Un mauvais souvenir. D'autant plus qu'à l'époque tout n'était pas aussi bien organisé que maintenant. Elles n'étaient que les troisièmes à s'être éveillées. Effaçant de ses pensées les souvenirs de ce jour difficile, Katy revient à la réalité et se recentre sur le duo qu'elle a devant elle. La jeune fille fouille dans son sac un instant et sort une gourde et deux petits fruits sucrés. Elle les temps aux deux marmottes avec un sourire qui se veut rassurant.

« Je vais vous expliquer ne vous en faites pas. Déjà asseyez vous puisqu'on est déjà dans le réfectoire, mangez, buvez… et  » Elle enfouit de nouveau sa main dans sa besace et en ressort une couverture, qu'elle tend délicatement au jeune homme plus faible que sa compagne. « tiens c'est pour toi, ça devrait t'aider à te sentir mieux un peu de chaleur.  »

Elle s'assoit ensuite avec eux et attend patiemment qu'ils la rejoignent pour leur expliquer les choses. Ils n'avaient pas l'air trop faibles, elle pouvait bien prendre le temps de leur expliquer en détail.

« Déjà, moi c'est Katy, je me suis réveillée un jour tout comme vous, comme beaucoup d'autres... On sait pas combien de temps est passé depuis la cryogénisation mais ça fait plusieurs mois qu'on vit ainsi, à l'extérieur de la voûte...  » elle s'interrompt se rendant compte qu'ils ne comprennent pas forcément tout le vocabulaire qu'elle emploie, « la voûte c'est le bâtiment souterrain dans lequel on se trouve là… donc dehors on a construit un camp avec toutes les personnes éveillés. C'est difficile à dire mais… le monde a complètement changé à l'extérieur et ce ne sera pas facile.  »

A force, Katy a l'habitude avec tout ça, c'est devenue une sorte de routine d'expliquer aux marmottes les secrets de cette nouvelle vie. Certaines l'accepte facilement, d'autres beaucoup moins.Mais la Gamma préfère être honnête et annoncer d'entrée de jeu la couleur du tableau qu'on leur dresse.

« Y a pas mal de créature dangereuses dehors, mais chaque habitants est assigné à un groupe et c'est aux Alphas de nous protéger entre-autre. Mais on vous expliquera ça un peu plus tard en détail. Pour l'instant ce que vous devez savoir c'est que la vie est possible, mais difficile, on vit dans la précarité mais on s'entraide.  »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 66
— Feat. : Chrollo Lucifer - HxH
— Réveillé(e) le : 20/02/2016
— Couleur : #cc9999

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   Jeu 17 Mar - 18:09

Spoiler:
 

Celian remercia l'adolescence pour la gourde et le fruit d'un geste de tête. A dire vrai, ça ne lui faisait pas très envie, mais il imaginait que si on lui donnait ça, c'est parce que c'était pour le mieux. Il mâcha difficilement le fruit, toujours nauséeux, mais fut en revanche reconnaissant pour l'eau. Il lui semblait moins difficile de parler à présent ; il ne s'était même pas rendu compte de combien il était assoiffé.
Il la remercia à nouveau pour la couverture, et l'enroula autour de ses épaules. Il doutait que cela suffise, mais c'était toujours mieux que rien. Il finirait bien par se réchauffer. Il espérait.

- Merci, Katy, réussit-il à formuler, un peu tremblant.

Pour la nourriture, pour la couverture, pour les informations qu'elle leur offrait. Ce qu'elle leur annonçait n'avait rien de très plaisant et, à dire vrai, Celian peinait fortement à y croire. C'était surréaliste. C'était sans doute une mauvaise blague. Pourtant, une appréhension l'empêchait de totalement réfuter l'idée que cette situation puisse être réelle.

- Et pourquoi on en est là au juste ?

Oui, pourquoi ? Les conséquences étaient une chose, aussi improbables soient-elles. Les causes en étaient une toute autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+124 - Réveil de Celian Fawkes & Ashes Voltchkov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « La Voûte 5 :: 1D - 4D-