Partagez | .
 

 J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   Mar 1 Mar - 14:34


LOOK WHAT YOU DID TO MR. BIGGLESWORTH !

Il régnait une atmosphère morbide au centre de soins depuis quelques jours, l'équipe médicale était débordée par cet afflux soudain. Dès son retour, Wade s'était employé à soigner les blessés, mais il avait rapidement été rattrapé par l'épuisement et la maladie causée par les sécrétions nauséabondes de la bête. Il avait fini par faire un malaise. Une situation qui le plongea dans un embarras profond ; ses jours de repos furent alors ponctués de manifestations de méchanceté gratuite qui le rendirent plus antipathique que d'habitude aux yeux de tous.

À chaque instant, il repense à ces derniers jours éprouvants avec amertume et se perd dans une réflexion obscure et sans fin. Il est effrayant de voir à quel point l'humanité se trouve démunie face à ce que mère Nature lui oppose comme adversité. La scène se répète en boucle dans son esprit ; les affres qui accompagnent chaque seconde de la séquence se refaçonnent en solutions qui paraissent évidentes avec le recul. Si on avait pensé à faire comme ça, j'aurais pu le ramener pour l'étudier. Mais lorsque l'image et l'odeur du monstre subjuguent sa mémoire, il revient brutalement à la réalité et se contente d'apprécier l'air pur qu'il respire, plus que jamais.

Pendant qu'on l'informe que, maintenant qu'il est sur pieds, il lui revient d'aller vérifier l'état de Kiba et refaire son pansement, ses mains se crispent, ses doigts craquent. On l'avait informé dès le début de ce qui était arrivé à l'Alpha, il ne s'en était guère soucié et s'était même retenu de proférer des insanités comme bien fait pour sa gueule. Avec le recul et maintenant qu'il a retrouvé une santé stable, il parvient à chasser ses pensées noires, mais l'idée de s'occuper de Kiba lui arrache tout de même un soupir d'agacement. Il rassemble le matériel dont il a besoin et prend la direction de la chambre maudite. Sa main se pose doucement sur la poignée, il pousse la porte dans un grincement sinistre.

Bonjour, Kiba.

Il tente de rester le plus neutre possible, aucun problème personnel ne doit entrer en compte dans son travail, il le sait pertinemment. Quelques semaines plus tôt, il aurait trouvé cette scène désolante absolument jouissive, mais aujourd'hui, voir Kiba dans cet état ne lui fait ni chaud ni froid. Peut-être que son passage dans le bunker a fini par altérer légèrement son jugement. Mais peut-être aussi qu'il s'en fout, tout simplement.

Je viens vérifier que la cicatrisation s'effectue correctement. Montre-moi ton bras.

Ou plutôt ce qu'il en reste.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   Ven 4 Mar - 11:43

BETTER THAN NOTHING
 


Pas de Cherry disponible. Pas de Cece non plus. Personne en fait, sauf Wade. Kiba qui était retourné à la chambre qu'il avait occupée pendant une semaine le temps de se remettre émotionnellement de son amputation, mais ce n'était pas de gaieté de coeur qu'il attendait qu'on l'ausculte. En réalité il était assez mitigé car, en y repensant, le seul qui n'en aurait probablement rien à foutre de son état, c'était Wade. En un sens, c'était pas plus mal. Kiba avait certes perdu un bras, il n'avait cependant pas perdu ses oreilles, ni ses yeux, et encore moins ses capacités mentales. Être regardé à longueur de temps avec des yeux déprimés était légèrement pesant et oppressant. Assis sur une chaise à côté d'un bureau dans la pièce relativement vide, il avait le regard fixé sur le lit où il avait souffert et perdu son membre quelques jours auparavant. 10 jours. Et pourtant, il s'en souvenait comme si c'était hier, tout en ayant la sensation que cela faisait trop longtemps déjà. La bizarrerie dans tout cas, c'était qu'en dépit de l'absence de son bras, il n'avait pas toujours l'impression de l'avoir définitivement perdu. Une sorte de déni dont il avait conscience mais dont il ne savait pas comment se débarrasser. Le fallait-il seulement, de toute manière ?
Kiba entendit des pas qui entrèrent dans la pièce et il tourna la tête au grincement de porte. Wade. Kiba ne fit pas de commentaire particulier, ne répondant que vaguement à son bonjour. Il se leva de la chaise et alla s'installer sur le lit, ne forçant pas trop non plus sur ses côtes. Elles se remettaient bien, mais il devait tout de même faire attention pendant encore au moins une semaine.

A l'ordre du médecin, Kiba s'exécuta sans rechigner. Wade était là pour faire son boulot non ? Et puis, faire la fine bouche n'était pas vraiment le genre de Kiba dernièrement ─ sauf concernant Evy peut-être, qu'il craignait de revoir. Le japonais retira son bandage, dévoilant son moignon. Le voir était toujours aussi difficile, même pour lui. Il en détourna le regard assez rapidement, laissant à Wade le soin de vérifier si tout allait bien.

« Nettoyé quotidiennement aux douches, il n'a pas saigné une seule fois non plus. »

Les douleurs sont omniprésentes. Comme s'il allait l'avouer. Jouer les gros durs était parfois inévitables, mais bien souvent, c'était juste du caprice. Dire à Wade qu'il avait des moments de douleurs intenses parce qu'il avait toujours l'impression que son membre était là et qu'il voulait à nouveau s'en débarrasser... il ne voulait pas le dire. De toute manière, c'était un processus normal lié à l'amputation non ? Pas de quoi s'en inquiéter.
Discrètement, Kiba posa son regard sur Wade. Ses cheveux repoussaient, lentement, mais sûrement. Cela faisait à peine une dizaine de jour qu'il s'était rasé le crâne et pourtant les cheveux commençaient d'ores et déjà à se pointer. Il avait une cicatrice sur le crâne, aussi. Kiba détourna ensuite le regard, n'ayant pas trop envie de le questionner sur le pourquoi du comment. Il en avait entendu parler de la grosse brute putride qui les avait attaqués.


copyright acidbrain


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   Ven 4 Mar - 21:51


LOOK WHAT YOU DID TO MR. BIGGLESWORTH !

Face à son injonction, Wade s'était attendu à un refus catégorique de la part de Kiba. Il n'a pas la prétention de connaitre si bien le caractère de son patient, loin de là, il ne fait qu'extrapoler à l'aide du peu d'informations dont il dispose ; il s'est toujours basé uniquement sur la première impression pour juger ceux qui l'entourent. C'est de cette façon que son esprit a construit un portrait très négatif et très grossier de celui qu'il considère comme un insecte insignifiant, sans vraiment le connaître au final. Kiba.

Il dépose sa trousse de soin sur la table près du lit, et s'installe sur le bord du vieux matelat pendant que son patient s'occupe de défaire son bandage tout seul. Pendant qu'il remonte les manches de sa chemise, il aperçoit quelques tâches de sang incrustées dans le textile qui recouvre le matelat, mais il ne fait aucun commentaire là-dessus. Il tend une main pour saisir et manipuler délicatement le membre résiduel. La cicatrisation de l'incision ne semble pas présenter de complication et la chirurgie a été réalisée avec un certain soin, il n'a rien à dire là-dessus. Mais avec le niveau d'hygiène actuel, il est tout de même obligatoire d'inspecter très régulièrement l'état du moignon car une infection est très vite arrivée.

C'est parfait, répond-il d'un ton mielleux, réprimant un rictus sans difficulté. Il glisse alors sa main dans la trousse pour y récupérer une lotion curative à base de plantes qu'il applique délicatement sur la cicatrice. En même temps qu'il fait l'effort de s'appliquer dans sa tâche, il lance un regard furtif à Kiba qui lui semble, à première vue, relativement blasé. Moi non plus je suis pas spécialement heureux de voir ta tronche.

J'imagine qu'on t'a déjà parlé des sensations fantômes. C'est un phénomène tout à fait normal, mais si tu ressens des douleurs fantômes, il faut me le dire.

Aussi absurde que cela puisse paraître, ces douleurs fantômes qui apparaissaient après une amputation pouvaient devenir récurrentes et réellement insupportable, à cause de l'incapacité du cortex cérébral à comprendre la disparition d'un membre dans sa représentation mentale de l'organisme. Avec une voix teintée d'amertume, il ajoute :

Je ne me moquerai pas, si tu me dis que tu as mal.

Ses mots se parent de lassitude, et d'une franchise indéniable, inhérente à sa personne. Il n'essaye pas de se montrer compréhensif ou altruiste, il veut seulement faire son boulot sans se heurter à une quelconque manifestation de fierté déplacée. La spécialité de mister Kiba, pense-t-il. Hors du cadre de son travail, il saisirait à pleine poigne la moindre occasion de dévaloriser cet homme qu'il n'apprécie guère, mais il ne profitera pas de son statut de médecin pour le faire. Il sait très bien ce qu'il risque aujourd'hui, s'il crache sur le serment d'Hippocrate comme il le faisait allègrement autrefois. Pourtant, il y a tout de même une petite part de moquerie dans ses dernières paroles, subtile et discrète, imperceptible pour qui ne sait lire entre les lignes.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   Lun 7 Mar - 16:58

BETTER THAN NOTHING
 


« ... il faut me le dire. »

Kiba le regarda, quelque peu interloqué, mais n'en laissa rien paraître. Il fixa Wade un instant, le jaugeant du regard, ne sachant pas si c'était aussi important que ça. Il pouvait tout aussi bien en parler aux autres non ? Quand bien même Wade ne se moquerait pas...
...Il est médecin, pensa le japonais. Il se faisait violence pour laisser ses a priori de côté, pour ne pas voir Wade comme le connard qu'il était ─ à ses yeux. Les pupilles noires de Kiba se perdirent un instant vers la porte, puis après une inspiration durant laquelle il ferma les yeux, il lâcha un soupir, résigné.

« C'est occasionnel. Plus généralement lorsque je n'y pense pas et que j'oublie ma condition. Si je veux attraper quelque chose et que j'ai inconsciemment l'envie d'utiliser ma main gauche, une douleur se lance. Parfois c'est violent, mais la majorité du temps c'est supportable. »

Et quand je vais pisser. Mais ce détail, il se gardera de le préciser. Kiba regarda son moignon pensivement, se demandant comment il était possible d'éprouver une douleur pour un membre qui n'existait plus. Il se doutait qu'il était encore dans le déni, qu'il était dans une phase de réapprentissage. Il ne fallait pas être un génie pour savoir qu'il y aurait des complications diverses et même s'il avait entendu parler des douleurs fantômes, il n'y connaissait rien de plus. Il regretta, sur le coup, de ne pas avoir davantage profité d'internet lorsqu'il en avait eu l'occasion.

L'asiatique reposa son regard sur Wade. Il était plus serein et un peu moins méfiant, se disant qu'une discussion "professionnelle" ne donnerait pas lieu à des règlements de comptes. De toute manière, quels comptes ? Ce n'était pas comme si en dehors de ne pas pouvoir se voir en peinture mutuellement était prétexte pour aller pisser dans les chaussures de l'autre.

« De mémoire ça me semble assez courant chez les amputés. Non ? »


copyright acidbrain


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   Mar 8 Mar - 15:32


LOOK WHAT YOU DID TO MR. BIGGLESWORTH !

Il écoute attentivement les explications de Kiba tout en essuyant ses mains imprégnées de la lotion avec un bout de tissu, puis il déroule un bandage neuf. Le moindre des gestes et des mots de Kiba exhale une méfiance, une suspicion qu'il semble réserver spécialement à Wade. L'espace d'un instant, ce dernier se demande tout de même si c'est sa présence qui l'agace, ou s'il est simplement ainsi à cause du désespoir que provoque la perte de son bras. C'est peut-être les deux, en fait.

Il commence alors doucement à appliquer le bandage autour du moignon, faisant attention à ne pas endommager la cicatrice. Et pendant qu'il fait ça, il se donne la peine d'éclairer la lanterne de son patient à propos de ces fameuses douleurs fantômes.

Oui, cela arrive très souvent. Quand un membre disparaît, le cortex sensoriel n'a aucun moyen de le savoir, alors il continue de fonctionner comme si ton bras était toujours là. Mais les sensations fantômes ne provoquent pas toujours des douleurs intenses. C'est pour ça que je te pose la question, il existe des moyens de diminuer les douleurs, même s'ils sont un peu... abstraits. Par exemple, cela peut paraître idiot, mais tu peux faire des exercices avec ton bras fantôme face à un miroir. Imagine que tu bouges tes doigts, que tes muscles travaillent encore. Le reflet de ton bras restant dans le miroir permet de tromper le cerveau.

Il pourrait continuer ainsi pendant des heures. Il adore étaler sa science, montrer ses connaissances poussées dans son domaine. Tellement qu'il en oublie presque qu'il est en train de parler à Kiba. Wade est un passionné, malgré son comportement exécrable au quotidien, lorsqu'il est pris dans son travail, il change radicalement d'attitude.

Il n'a pas peur que son discours devienne assommant, il essaye tout de même de vulgariser ses propos autant que possible pour être bien compris. Kiba, c'est un Alpha, autrement dit une quantité colossale de muscles pour peu de matière grise. C'est plus ou moins l'image qu'il a des Alpha en général, à quelques exceptions près.
Mais attends...

Au fait, tu n'as plus ta place comme Alpha. Qu'est-ce que tu comptes faire à présent ? demande-t-il sur un ton plutôt neutre, mais qui laisse tout de même un arrière goût de... tu ne sers plus à rien en fait.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 407
— Feat. : Uchiha Sasuke | Narudobe
— Réveillé(e) le : 14/12/2015
— Couleur : #9B0000

MessageSujet: Re: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   Dim 13 Mar - 11:57

BETTER THAN NOTHING
 


L'explication de Wade avait du sens. Kiba l'écouta attentivement, intéressé mais surtout, très concerné par son propre état. Il se laissa manipuler sans opposer la moindre résistance alors qu'il envisageait déjà de se procurer un semblant de miroir pour travailler sur ses douleurs. Quand il ne déprimait pas et qu'on lui offrait une solution, c'était assez étrange de le voir se jeter dessus. Il en oubliait sa tristesse, sa condition ; il fallait qu'il s'améliore.

Et pendant qu'il était dans ses songes, Wade l'interpellait en lui demandant ce qu'il comptait faire maintenant. La question le pris un peu au dépourvu et après un bref regard au coin de l'oeil, Kiba eut comme un soupir amusé. C'était la grande question que tout le monde se posait. En la présence de Wade, l'envie de répondre sérieusement n'était pas trop à son goût de surcroît.

« Chanteur sous la douche me parait être un bon plan. Ou fournisseur de bras nécrosé, ça peut avoir son utilité. »

Bien qu'un brin d'ironie ponctuait sa dernière phrase, il savait que son bras n'avait pas été jeté aux ordures comme on jette la carcasse d'un manoireau dévoré. Il savait qu'il allait y avoir des analyses, et il plaignait déjà ceux qui s'y colleraient. C'était probablement moche à regarder. Kiba n'avait aucune idée de l'état dans lequel se trouvait son bras mort, mais il se disait qu'il ne devait pas être bien beau à voir ni sentir la rose.
Ses yeux se reposèrent sur Wade.

« Peut-être que je viendrai te coller au cul comme la puanteur au derrière d'un phacochère. »

Sa gueule dépitée doit être tellement drôle à voir. Mais Kiba savait aussi que Wade avait vu son lot d'horreurs avec le groupe trois. Il avait envie de le questionner, mais sentait étrangement comme un refus silencieux de la part du médecin, un peu comme s'il n'avait pas le droit de poser des questions à ce sujet. Il n'était plus alpha, il ne pourrait plus rien y faire, alors pourquoi agir autrement qu'en amputé incapable ? Cette idée assumée le fit regarder son moignon en silence, attendant que l'examen se termine.


copyright acidbrain


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 97
— Feat. : Hibari Kyoya (10YL)
— Réveillé(e) le : 14/01/2016
— Couleur : Black

MessageSujet: Re: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   Mar 15 Mar - 16:18


LOOK WHAT YOU DID TO MR. BIGGLESWORTH !

De ses mains expertes, il termine proprement le bandage qu'il stabilise avec une petite épingle, à défaut d'avoir de l'adhésif. Il aime les choses bien faites, il est fier de son ouvrage même s'il sait que personne ne viendra le complimenter sur la qualité de son travail. Les gens ne pensent plus à cela aujourd'hui, leurs esprits sont tournés vers autre chose, vers des idées plus noires, vers un avenir obscur et blafard.

Perdu dans ses pensées, il cherche une quelconque trace de désespoir dans le regard de Kiba, mais il n'y trouve rien de ce qu'il attend, ce type cache son abattement avec brio. Il ne peut retenir un léger froncement de sourcils qui laisse transparaître son incompréhension face à ce détachement qu'il affiche sans peine. À sa place je serais si accablé que j'en mourrais probablement.

Il se lève finalement du matelat, referme le bouton de la veste de son costume tout en lançant un regard arride à son crétin de patient qui semble juger bon de faire de l'humour en réponse à la question qu'il lui a posée, pour une fois, avec beaucoup de sérieux. Mais Wade adore les blagues, alors il se laisse aller à la tentation de se prendre au jeu.

C'est très louable de ta part d'offrir ton corps à la science. N'hésite pas à me le faire savoir, quand tu souhaiteras être amputé du deuxième bras, répond-il spontanément sans chercher une seconde à camoufler sa mauvaise foi.

Pendant qu'il range son matériel, sa crispation se lit aisément sur ses mains et dans le moindre de ses geste. Derrière son attitude quotidienne qui se veut austère et insensible, il déploie des efforts surhumains pour ne pas craquer, tout foutre en l'air, cette situation le rend fou, plus que jamais. Et puis, les provocations de Kiba parviennent à lui arracher un soupir empli de lassitude. C'est si pesant qu'il n'a plus envie de se débattre.

Me coller au cul ? Pourquoi pas. Par contre la puanteur, non merci, répond-il en braquant un regard vif sur Kiba. Quoi qu'il en soit, si jamais tu t'ennuies, tu peux toujours venir aider au centre de soins ou au centre de recherches, il y a toujours de quoi faire, même pour toi. On n'a pas encore eu le temps de remettre en état le laboratoire qui a brûlé, si ça t'intéresse...

Il peut bien en profiter un petit peu, après tout.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+133; Look what you did to Mr. Bigglesworth — Kiba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♣ Kiba Galery!!
» Je suis Kiba et la liberté m'appartient ! [EC]
» GÈ ENDEPANDANS KIBA ak LAME MAMBI
» Kiba de Wolf Rain !
» Des médecins haïtiens formés à Cuba se tournent vers les pays occidentaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « Zone Centrale :: Centre de soins-