Partagez | .
 

 J+163 ; Le mouton de la gloire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
— Messages : 63
— Réveillé(e) le : 25/02/2016

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Jeu 21 Avr - 19:16

Tout était propice à une fuite. C'était la solution qui s'imposait d'elle-même, celle du bon sens, mais apparemment, certains hommes en sont toujours dépourvus, sublimement illustrés par Brendt. Lorsqu'il se mit à courir pour chercher sa branche, les taiganyas s'étaient rapprochés du cadavre de leur compère. Seulement, le Gamma se rapprocha d'eux, ses intentions clairement offensives, ce qui mit les animaux sur la défensive. Dès qu'il commença à beugler comme un âne, il se fit bitchslap frapper au visage à son tour, dans la mâchoire qui fit un drôle de bruit au passage. Déboîtée, la douleur s'empara de Brendt au niveau de celle-ci, et une belle marque de sabot viendra accompagner celle apposée sur le front de Billie, pour un petit moment. Retombant au sol à nouveau, pas encore totalement remis de son headshot, la branche fut envoyée à quelques mètres. Elle n'impressionnait nullement les créatures, d'ailleurs.


Parallèlement, un troisième taiganya apparut, coupant le chemin de retraite le plus évident, devant Billie. Mais celui-ci se comportait différemment. Ses cris l'étaient tout autant, rappelant curieusement certains râles durant une certaine période de l'année pour la majorité des espèces animales de l'ancien temps ... Pour l'instant, il se contentait de fixer Billie, comme s'il l'appelait ... jusqu'à ce qu'une certaine partie de son corps fut exposée à la vue de la future victime du Gamma. Au moins, celui-là n'essaierait pas de le tuer. Toute fuite était encore possible, mais plus pour longtemps ... Un miracle allait-il enfin se produire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 46
— Feat. : Mime - HTF
— Réveillé(e) le : 25/03/2016
— Couleur : #A42424

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Jeu 21 Avr - 20:04

- Je vais le tuer. Je vais le tuer. Je vais le tuer. Je vais le tuer. Je vais le tuer. Était en substance tout ce que je pouvais dire, des insultes me brûlaient les lèvres et d'autres menaces pires encore se profilaient dans mon esprit. Je me retenais, pourtant, en essayant de contenir mes sursauts de colères et mes tremblements, car si je venais à hurler sur lui, maintenant je ne réussirais qu'à énerver les bestioles plus sûrement. Je me retenais et choisi, finalement sans une once de culpabilité ou de sursaut d'héroïsme cette fois, je le jure que cet idiot finira par mourir, avec ses biches et si abandonner un être à la mort n'était pas une décision facile à dire, je pouvais me consoler en me disant qu'il n'aurait au moins jamais de descendance et que sa connerie congénitale ne survivrait pas une génération de plus. Je ne comprenais réellement pas ce qu'il avait espéré en jetant aussi faiblement sa branche tout en beuglant comme un taureau enragé, indiquant ainsi aux deux autres faons tigrés qu'il s’apprêtait effectivement à charger une nouvelle fois.


Bien sûr que j'avais conscience qu'il n'avait pas beaucoup de bon sens, mais de là à aller se suicider ainsi ? Je regardais la scène. Atterré. Mes lèvres se retroussant nerveusement tandis qu'un rire tout aussi nerveux me secouait l'échine. Je n'avais toujours pas envie de me porter à son secours, pendant que je reculais lentement, non, j'essayais sincèrement de trouver, comme tout à l'heure, quelques sursauts d'humanité et de bonté quelque part. Mais mon esprit bouillonnait de rage et tout ce que je pouvais faire était de me retenir d'aller l'achever moi-même, avec une pierre. Ou mes mains autour de son cou pour lui couper l'envie de l'ouvrir à jamais.


Alors que je continuais de reculer, j'entendis un autre cri. Je fis volte-face presque immédiatement pour trouver devant moi un autre animal. Trois. Nous étions cerné. Cependant, ce faon-là ne semblait pas agressif ou du moins, pas autant que ses comparses. Je me figeais donc, en essayant de ne pas me montrer agressif à mon tour. Je pouvais rester-là à contempler la biche pendant que les deux autres lui déchireraient les membres un par un, il est probable que j'en sois moins traumatisé qu'en étant obligé de regarder ce qui allait suivre, c'était positif. Je riais de nouveau nerveusement, même si j'avais envie de pleurer. Je dis, tout haut, sans espérer que Brendt l'entende réellement :

- Si tu meurs, aies la décence de le faire sans beugler comme un phacochère, Brendt.  

De mon côté je n'avais aucune idée de ce que je pouvais faire. Reculer n'était pas une bonne idée. Courir non plus. Essayer de contourner la bestiole non plus. Tout ce que je pouvais faire c'était au moins d'essayer de ne pas plus énerver le machin tigré devant moi. Aussi, je levais la main pour aller lui caresser le museau. Est-ce qu'il me restait de la corde dans mon sac ? Si j'arrivais à la calmer, après-tout elle se laisserait peut-être capturé. Ou alors je finirai par crever avant que lui ne crève, ce qui me semblait une bonne idée aussi. Moins pire que d'aller lui porter secours en balançant des pierres, quoi que, avec un peu de chance ça le tuerait sur le coup cette fois. Quelle bonne idée.

Je tendais alors les mains en avant en signe d'apaisement et murmurais :

- Geeentil. Gentil. Passant sur le fait que je devais avoir l'air ridicule. Je farfouillais lentement dans mon sac, sans faire de geste brusque. Il me restait un autre morceau de corde. J'entrepris de faire un nouveau nœud, m'approcha un peu plus de la bête et de ma main libre allais lui caresser la tête toujours pour le calmer.


PS : J'ai ffmental depuis ton poste Brendt. S'il arrive quoi que ce soit à mon perso' t'as intérêt à prendre tes responsabilités. Et de te laisser bouffer.

_________________
Cadeaux swags:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legba - Creatures of the night
avatar
— Messages : 727
— Réveillé(e) le : 14/12/2015

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Jeu 21 Avr - 20:04

Le membre 'Billie Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chance 25%' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org
Gamma
avatar
— Messages : 77
— Feat. : Delsin Rowe
— Réveillé(e) le : 17/03/2016
— Couleur : steelblue

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Lun 25 Avr - 15:28

day 163 ; the glorious sheep

Inefficace. Les sortes de biches ne craignent pas du tout Brendt et le lui montre d'un coup franc sur le côté de la mâchoire. Crack. Quelque chose s'est démis et la douleur est intense. Le choc refait perdre l'équilibre à Brendt qui se retrouve au sol, laissant la branche s'échapper de ses mains. La frustration l'envahit, il voudrait casser les jambes de ces bêtes mais il est en trop mauvais état désormais. Les deux bêtes se retrouvent avec l'embarras du choix, Brendt d'un côté et le cadavre de la bête morte précédemment de l'autre. Lui au moins, a l'avantage d'être encore vivant. C'aurait été tellement plus simple s'il n'avait pas été ligoté et lapidé, se dit-il. En réalité, il avait été embarqué là dedans par elle et au final Billie n'avait fait que gêner. Une chose est certaine, une fois sortit de ce pétrin il ne voudra plus jamais avoir affaire avec elle.

Un bruit étrange le coupe pendant qu'il hante sa camarade dans ses pensées, il se retourne pour essayer de donner une image à ce son : une autre biche. Décidément, cela doit être leur territoire pour qu'il y en ai autant. Il en a ras-le-bol, il regrette de ne pas avoir laissé la carcasse pour rentrer directement. Qu'elle se fasse manger, elle aussi, par la bestiole. Il en profiterait pour s'enfuir et retourner dormir chez lui. Qu'elle s'offre à lui, ça irait plus vite.. Attends, mais c'est ce qu'elle fait en plus cette débile. Est-elle devenue folle ?! Voir une telle scène redonne des forces à Brendt, se levant non sans difficultés pour se remettre à courir. Changement d'avis, en faite il voudrait la frapper lui même et hors de question que ce soit ces sales bêtes qui en retirent tout le plaisir. Son plan ? Attraper Billie pour s'enfuir avec elle puis lui mettre une bonne raclée avant de rentrer.


_________________

The world make me feel like I lost myself. My own homies tellin' me that I need help. If you got a solution for me you should probably holla at cha boy if you know somebody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legba - Creatures of the night
avatar
— Messages : 727
— Réveillé(e) le : 14/12/2015

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Lun 25 Avr - 15:28

Le membre 'Brendt Wilshere' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chance 25%' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodencove.forumactif.org
avatar
— Messages : 63
— Réveillé(e) le : 25/02/2016

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Mar 26 Avr - 15:01

Les agresseurs de Brendt se décident à le laisser tranquille, toujours sur la défensive, et emportent le cadavre de l'ex-adversaire du jeune homme, le délaissant complètement et lui laissant tout le loisir de mater Billie tenter un rapprochement avec le taiganya restant, qui éprouve un fort désir pour lui.


La bête restait immobile, fixant Billie, continuant ses râles d'animal en rut, alors que le Gamma s'approche de lui-même jusqu'à son tragique destin ... Qui n'arrivera peut-être pas, en fin de compte. Si le taiganya profita de sa proximité avec l'élu de son cœur pour lui lécher suavement le visage, Brendt arriva tel un Shrek du nouveau monde, presque en criant "JE M'Y OPPOSE !" et de se tirer avec le mari humain sous le bras. Probablement le meilleur plan du duo de choc jusqu'à présent se mettait en place : la fuite. Entraînant Billie avec sa poigne de fer, Brendt ouvre la marche de leur repli stratégique, le dernier taiganya sur leurs talons, mécontent du déroulement des choses. Mais il finit par abandonner après un bon cent mètres, le campement étant trop proche à son goût. Shrek et Fiona Billie et Brendt sont donc ENFIN tirés d'affaire ... Du moins, pour l'instant. La blessure de l'ancien joueur de football américain saigne encore, il devrait donc la soigner en urgence, s'il ne veut pas qu'elle s'infecte ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 46
— Feat. : Mime - HTF
— Réveillé(e) le : 25/03/2016
— Couleur : #A42424

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Mar 26 Avr - 23:19

Bien évidemment. Tout ce que j'avais entrepris dans cette fichue jungle avait lamentablement échoué. Ma tentative d'apaisement de l'animal fut donc, un échec. Surprenant. Plutôt cuisant d'ailleurs, car mes caresses avaient fait redoublé la fréquence des cris de l'animal qui semblait sur le point de mourir, ou blessé, car son cri ne semblait pas agressif. Ou alors peut-être qu'il l'était et qu'il était juste pétrifié parce qu'il se passait derrière pour m'attaquer. Un instant, j'eus que Brendt ait tué le papa de Bambi ici présent par inadvertance.


Et puis. Je me rappelais que Brendt était toujours sur le point de mourir dévoré aussi et que je n'avais pas le temps de paresser ainsi. Il fallait que je m'enfuis jusqu'au camp pour aller chercher de l'aide. Je ne savais même pas si j'avais envie de l'aider, en fin de compte, tantôt j'avais envie de l'étrangler une autre fois je me disais que je ne pouvais pas l'abandonner à son sort. Même s'il était responsable de son malheur il m'avait sauvé la vie. Une fois. Aussi, m'apprêtais-je à contourner l'animal pour courir dans la jungle, quand une paluche s'écrasa sur mon épaule, me poussant en avant et me forçant à courir droit devant. J'eus à peine le temps d'esquiver le bambi 'triste' ou malade ou blessé ou… ou simplement pas très malin ? Qui se mit, et ça j'en suis sûr car je reconnaissais maintenant le bruit de sa course, à nous poursuivre, pendant que Brendt me traînait toujours. Le visage fermé et apparemment calme, pendant que moi, je paniquais à chaque fois que j'essayais de me retourner.


Je respirais mal, parfois mes jambes s'emmêlaient et je manquais de tomber par-dessus les racines de certaines plantes. Je serrais pourtant les dents et je courrais. Je courrais, le campement pour seule horizon. L'adrénaline battait de nouveau à mes tempes et m'aidait à supporter mes éventuels points de côté qui ne m'avaient pas encore sciés en deux.



Et puis… Quand nous arrivâmes aux abords du campement, j'osais esquisser un sourire victorieux. J'imaginais pourtant que nous devrions faire face à d'autres problèmes. Dont un, qui nécessitait qu'on s'en occupe rapidement. Et qui me faisait culpabiliser légèrement.


***

Une fois certain que nous étions plus ou moins tiré d'affaire, je dégageais mon épaule de sa poigne de fer, ce qui ne fut pas chose aisé, à bout de souffle et j'attrapais sa main pour le traîner derrière moi. Celle douloureuse, pour qu'il ne se défile pas.


– On va s'occuper de ta morsure. J'avisais ma hutte et la lui désignait. – J'ai des huiles, celle de ciste et de palmarosa. La première va t'aider à cicatriser la seconde à désinfecter. Mais il faut que tu me laisses te faire un pansement. Je continuais, d'avancer, à vive allure, comme si j'avais peur que l'animal nous suive jusque-là.

– C'est le moins que je puisse faire pour te remercier. Si j'étais parfois ingrat je savais aussi reconnaître quand je devais faire preuve de reconnaissance. On va aller jusqu'à l'infirmerie. Et avant que tu ne protestes quoi que ce soit, tu n'as pas tellement le choix. Si on laisse traîner ça, dans un jour on pourra t'amputer le bras. Et je doute qu'ils aient beaucoup de désinfectant dans ce fichu campement. Et s'il y a bien quelque chose que je connais, ce sont les huiles et leur propriétés. Répondis-je, laconique.

Je précisais en ronchonnant : Je voulais garder ces deux huiles-là pour moi, en cas d'adversité. Car je n'avais certainement pas l'intention de partager mes maigres possessions, cependant, je ne pouvais décemment pas le laisser dans cet état.

– Après ça, il vaut mieux qu'on évite de reparler de cette aventure, si tu es d'accord.

_________________
Cadeaux swags:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 77
— Feat. : Delsin Rowe
— Réveillé(e) le : 17/03/2016
— Couleur : steelblue

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   Lun 20 Juin - 11:44

day 163 ; the glorious sheep

Courir, s'échapper le plus vite possible. La tête déjà vide de sens de Brendt est plus vide que jamais dans ce moment de fuite. Sans s'en rendre compte, il avait agrippé le vêtement de sa camarade de toutes ses forces, tellement fort qu'elle ne pût s'en défaire pendant sa course. Le rythme commença à ralentir à la vision d'un environnement familier, le campement est proche. Billie se détacha de la poigne de Brendt avant qu'il n'eut le temps de la lâcher. Leurs respiration est forte, encore plus pour Brendt qui n'arrive pas à bien ouvrir sa bouche. Sa mâchoire est bloquée, les dents presque serrées. Ses joues gonflent à chaque souffles. Il aimerait laisser éclater sa rage mais il se contient, heureusement Billie ne prononça pas un mot pour le moment, ce serait la goutte de trop. L'envie lui prend de frapper la première chose lui tombant sous la main : un arbre, il s'apprête à asséner un coup poing en avant, comme s'il n'avait pas déjà suffisamment mal. Un éclat de conscience, par chance, le fait ralentir le coup et le fait tout encaisser sur le côté de la main. Son bras gauche sera inutile un certain moment, ce n'est pas la peine qu'il se casse sa seule main restante.

Sa respiration se calme petit à petit, son bras encore intacte est collé contre l'arbre qu'il avait tenté de massacrer à l'instant et il plonge sa tête à l'intérieur pour trouver un peu de sérénité. Mais Billie devait certainement s'impatienter, elle lui prit le bras mordu pour le traîner jusqu'au campement, un soupir de douleur s'échappa de l'homme qui n'avait d'autre choix que de suivre. S'ensuivit un monologue de sa partenaire, elle parlait tellement que ça lui fila la migraine, mais avec sa mâchoire toujours bloquée il ne pût lui répondre. Il s'abandonna quelques instants, refaisant le vide dans sa tête. Les mots "infirmerie" et "huiles" avaient réussis à filtrer dans son esprit, le rapport entre les deux était vague, il lui sembla juste qu'il fallait qu'il se soigne. Une fois qu'elle eut terminée de parler il se dégagea de sa prise, non sans mal et prit les devants pour se diriger à l'infirmerie. Le plus vite cette histoire est terminée, mieux Brendt se portera.


note : wow il était temps que je réponde, sorry  



_________________

The world make me feel like I lost myself. My own homies tellin' me that I need help. If you got a solution for me you should probably holla at cha boy if you know somebody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+163 ; Le mouton de la gloire   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+163 ; Le mouton de la gloire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Site : La gloire des Berserkers
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Prends les armes et vois la gloire, elle t'appartient [PV armée de Kanoë]
» [Chanson] De la laine de mouton (tagadoum tadzoum tadzoum)
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Périphérie de Wooden Cove :: « Jungle-