Partagez | .
 

 J+215 - Réveil de Dakota Blake & Hugo Callahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
— Messages : 63
— Réveillé(e) le : 25/02/2016

MessageSujet: J+215 - Réveil de Dakota Blake & Hugo Callahan   Dim 22 Mai - 22:53

Cryopod n°4 || segment n°4D & Cryopod n°11 || segment n°4D


Même après un cauchemar terrifiant, vous n'avez jamais vécu de réveil aussi brutal que celui-ci. Vous vous sentez engourdi, comme coincé dans un carcan de coton, avec la bouche pâteuse et vous devez déployer une énergie phénoménale pour ne serait-ce qu'ouvrir les paupières. Une voix féminine délivre un message, sur un ton calme et posée mais artificiel.

❝ Invité, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil. ❞

Le message se termine par un bruit de carillons et vous entendez un bruit de succion. La porte vient juste de s'ouvrir.

Citation :
Vous venez tous les deux de passer un temps indéterminé à l'intérieur d'un cryopod, dans un état de sommeil cryogénique - et ça laisse des traces. Lorsque la porte s'ouvre, vous êtes tous toujours dans un état de refroidissement extrême. Vous allez passer un sale moment à la sortie, votre cerveau - affolé - n'a pas encore retrouvé les pleins pouvoir sur votre corps.

Vous allez être déboussolés, vous pouvez paniquer, vomir, vous évanouir, trembler etc... Les effets du sommeil cryogéniques peuvent mettre un quart d'heure comme deux, trois jours pour s'estomper.

Une fois sortis des cryopods, et un tant soit peu remis de votre réveil, chacun d'entre vous pourra voir qu'il y a un couloir d'ouvert, un couloir qui mène à une pièce centrale.
Mais.... Où peut bien se trouver la sortie ?

hrp : Une fois votre réponse écrite, vous êtes libres de commencer le RP dans les autres zones. Vous pouvez aussi poursuivre ce sujet-ci pour davantage d'immersion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 22
— Feat. : Ichinose Guren
— Réveillé(e) le : 22/05/2016
— Couleur : #004D99

MessageSujet: Re: J+215 - Réveil de Dakota Blake & Hugo Callahan   Dim 22 Mai - 23:40

réveil
J+215 ft. Dakota & some cunt


UNRAVEL Il a l'impression qu'on le défait, qu'on l'effiloche. Qu'un fil part du fond de son crâne et qu'on tire dessus, que ce fil se détache, s'allonge, amenant avec lui tout son être. Que sa peau se défait de lui, s'arrache par lambeaux, que ce qui le tenait cousu, comme un être réel et logique est tiré par ce fil qui part de lui et le laisse comme une masse de chair sans conscience et sans vie. Sans forme. N'occupant pas réellement un espace dans la réalité, comme s'il existait sans exister. Parce qu'il réagit, il ressent toutes ces choses, fort, trop fort.

Et ça fait mal, putain. Il marmonnerait pour se plaindre, mais il ne sait trop s'il possède une bouche. Qu'est-il, en réalité? Juste un cerveau, un crâne du fond duquel on lui fait ressentir cette affreuse douleur, et des oreilles, peut-être, parce qu'il entend ce son strident qui ne cesse de s'arrêter avant de recommencer. Comme des bouts de pain laissés derrière pour attirer les pigeons, et c'est lui le pigeon. Ce sont des mots, sans aucun doute, des phrases (?) qu'on dit, qu'on lui dit à lui, peut-être.

Il reconnaît le silence quand à nouveau celui-ci s'offre à lui, mais il a à peine le temps de l'apprécier qu'on le détruit une nouvelle fois, cette fois un bruit sourd qui se répercute tout autour de lui, et il a l'impression que tout son monde tremble. Il ouvre les yeux, purement par réflexe, car il ne savait pas qu'il en avait. Mais il ne voit rien, du moins, pas grand chose, que du bleu et du gris, et son monde vacille et tourne jusqu'à basculer.

Il prend conscience qu'il possède des mains - des bras, même - alors qu'il plonge à une vitesse infinie vers le sol, et qu'il les soulève pour amortir sa chute. Il a mal, quand ses paumes touchent le sol, et n'arrive pas à retenir son propre poids plus longtemps, et s'écroule sur le sol avec toute la classe qui le caractérise. Cette bouche qu'il reconnaît comme sienne s'étire en un rictus mécontent qui semble familier aux muscles de son visage.

Magnifique. Sa voix est enrouée mais le sarcasme lui est trop habituel pour ne pas râler. Il cligne des yeux, une, deux, trois fois, puis tout ses souvenirs lui reviennent d'un coup. Un battement de cils plus tard, il est en train de râler contre Cryolab et le con qui a eu l'idée de rendre ce réveil aussi désagréable.

Son esprit revenu, il reconnaît facilement qu'aucun de ses membres ne lui offre une réponse nécessaire. Il sait remuer les doigts, un peu, mais toute autre chose lui semble impossible. Mais le sol est froid contre son front et sa cage thoracique semble vouloir s'écraser contre elle-même, la gravité la poussant beaucoup trop fort vers le béton. C'est par pur esprit de contrariété qu'il ramasse faiblement ses bras sous lui et pousse de toutes ses force. Il se retrouve sur le côté, puis s'aide de cette gravité trop forte pour rouler sur le dos, laissant échapper un unfrgh du chic le plus absolu.

Maintenant couché face au plafond, son regard se pose sur les néons qui éclairent la salle. Il attendra de retrouver le contrôle de ses membres, et ensuite réalisera ce qui est advenu de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 4
— Feat. : Korra - La Légende de Korra
— Réveillé(e) le : 20/05/2016
— Couleur : #4F7865

MessageSujet: Re: J+215 - Réveil de Dakota Blake & Hugo Callahan   Lun 23 Mai - 0:59

Quand Dakota se réveilla, elle eut l'impression de mourir. Comme si des litres infinis de dioxygène pur - glacial - se bousculaient à l'intérieur de ses poumons, s'arrachaient littéralement leur passage. La première chose qui lui vint à l'esprit - quand ce dernier daigna fonctionner de nouveau - fut de s'accrocher à la vie. L'adrénaline montait alors et elle avalait toujours plus d'air, comme si c'était la première fois depuis des siècles et la dernière fois avant un second sommeil, duquel elle ne se réveillerait peut-être pas, cette fois-ci. Sa tête heurta quelque chose dur et un bruit sourd courut jusqu'au coeur de son système nerveux. À en croire son oreille interne et la gravité, c'était le sol.

Et de violentes nausées creusèrent son estomac qui lui semblait cruellement vide. Dakota eut tout juste le temps de sentir un liquide amer lui déchirer la gorge pour réunir les quelques forces récupérée en trente secondes et s'appuyer sur ses coudes avant d'évacuer comme une adolescente lors de sa première cuite.

Cependant, les nausées la rappelèrent à l'ordre. Dakota se jeta aussitôt sur le côté, pour éviter s'écraser au sol et appuya son dos contre la surface dure derrière elle - cet espèce de cocon d'où elle sortait à peine. Désormais assise - ce qui s'avérait être un bon point, en fait -, la brune tenta tant bien que mal de focaliser sa vue, encore légèrement floue. La lumière brûlait sa rétine et quand enfin elle réussit à distinguer autre chose que de vagues formes, son cerveau multiplia les tentatives de compréhension.

Où était-elle ? Dans quoi s'était-elle embarquée ? Combien de temps avait-elle dormi ? Une semaine. Peut-être un mois. Pas plus, espèrait-elle. Qu'en était-il des bombes ? Elle avait manqué à son devoir et combien de morts avaient été causées par ces attentats ? Elle n'en savait rien et le simple fait de structurer ce qui lui arrivait afin d'essayer d'y voir plus clair lui filait une migraine fulgurante. Mais son état semblait s'améliorer au fil des minutes et bientôt elle put entendre autre chose que sa propre respiration - lourde, saccadée, avide d'air frais.

Et quand elle supplia son cerveau de bouger ses bras, ses jambes, d'essayer de se relever, elle n'eut pas de réponse. La panique s'immisca dans son coeur, car maintenant que ce dernier semblait battre - vite, trop vite pour juste être en vie - il faudrait bien qu'un jour, elle retrouve ses capacités physiques et mentales. Peut-être même avait-elle perdu la voix ? Sa machoire ne répondait plus et sa gorge irritée lui faisait toujours aussi mal. Le temps ferait les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 22
— Feat. : Ichinose Guren
— Réveillé(e) le : 22/05/2016
— Couleur : #004D99

MessageSujet: Re: J+215 - Réveil de Dakota Blake & Hugo Callahan   Mer 25 Mai - 6:23

réveil
J+215 ft. Dakota & some cunt


Il attend. Patiemment, comme il attendrait le bus (pas qu'il le prenait) ou la fin d'un cours (pas qu'il avait le temps d'attendre). Il attend que son corps fonctionne à nouveau, sans une once de panique, sans une once de peur. Il sait que ça s'arrangera, ce genre de chose lui semble logique comme réponse à un long sommeil cryogénique. Cela prendra du temps pour ses nerfs de se réveiller (autre que ceux qui lui offrent ce mal de tête lancinant), pour ses muscles de retrouver de la force et, globalement, pour son corps de se réchauffer.

Alors il attend, comme on attend que son PC s'allume, parce que son corps n'est que ça; une machine. Il observe les néons, le plafond au dessus de lui, parce que s'il ferme les yeux il a l'impression qu'il va se rendormir. Et puis de toute façon il a envie de réfléchir, de penser à ce qui s'est passé. Impossible de savoir combien de temps il a dormi. Il n'est probablement pas seul, parce qu'au moins une bonne cinquantaine de personnes étaient à ses côtés lors de leur cryogénisation respective. Côté probabilités, il y a peu de chances qu'il soit le premier éveillé, mais c'est la même chose pour tous les autres.

Son fil de pensée suspend alors qu'il détecte, à sa droite, des bruits. Une respiration, haletante et saccadée. Comme quelqu'un qui vient de courir plus longtemps que ce que son corps le lui permet. Ou quelqu'un qui vient tout juste de se réveiller d'un sommeil cryogénique, allez savoir. Il tourne la tête difficilement, pour tenter de distinguer la silhouette d'où s'échappe cette respiration. Pas directement à sa droite; elle doit être dans la rangée d'en face, qu'il aperçoit du coin de l’œil. Mais il a beau se tordre le cou, Hugo n'arrive pas à poser son regard sur l'inconnu.

Hey. Sa voix est affreusement enrouée, et peu de plus qu'un râle. Il se racle la gorge pour tenter de l'éclaircir. Toi. C'est mieux. Tu viens de te réveiller, non? Vu sa respiration, l'autre éveillé a l'air de le prendre beaucoup moins bien que lui. Ça va aller, tu t'en sors? Il n'est pas trop en état de l'aider, alors si elle arrive à s'en sortir toute seule cela lui évitera de pousser son corps plus loin que ces limites qu'il connaît bien. Limites qui lui exigent de rester là et d'attendre que ça aille mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+215 - Réveil de Dakota Blake & Hugo Callahan   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+215 - Réveil de Dakota Blake & Hugo Callahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Présentation Mike Blake
» Demeure d'Anita Blake
» Honor's Veil : les phoenix !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « La Voûte 5 :: 1D - 4D-