Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 J+216 - Réveil de Skyler Moore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
— Messages : 63
— Réveillé(e) le : 25/02/2016

MessageSujet: J+216 - Réveil de Skyler Moore   Lun 23 Mai - 1:07

Cryopod n°15 || segment n°4D



Même après un cauchemar terrifiant, vous n'avez jamais vécu de réveil aussi brutal que celui-ci. Vous vous sentez engourdi, comme coincé dans un carcan de coton, avec la bouche pâteuse et vous devez déployer une énergie phénoménale pour ne serait-ce qu'ouvrir les paupières. Une voix féminine délivre un message, sur un ton calme et posée mais artificiel.

❝ Invité, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil. ❞

Le message se termine par un bruit de carillons et vous entendez un bruit de succion. La porte vient juste de s'ouvrir.

Citation :
Vous venez de passer un temps indéterminé à l'intérieur d'un cryopod, dans un état de sommeil cryogénique - et ça laisse des traces. Lorsque la porte s'ouvre, vous êtes toujours maintenu à un température très basse, ce qui cause une légère hypothermie. Vous allez passer un sale moment à la sortie, votre cerveau - affolé - n'a pas encore retrouvé les pleins pouvoir sur votre corps.

Vous allez être déboussolé, vous pouvez paniquer, vomir, vous évanouir, trembler etc... Les effets du sommeil cryogéniques peuvent mettre un quart d'heure comme deux, trois jours pour s'estomper. Et je ne vous parles pas des picotements dû au réchauffement.

Une fois sortis du cryopod, et un tant soit peu remis de votre réveil, vous pourrez voir qu'il y a un couloir d'ouvert, un couloir qui mène à une pièce centrale.
Mais.... Où peut bien se trouver la sortie ?

hrp : Une fois votre réponse écrite, vous êtes libres de commencer le RP dans les autres zones. Vous pouvez aussi poursuivre ce sujet-ci pour davantage d'immersion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 10
— Feat. : Chara08 by Kasai, modifié
— Réveillé(e) le : 22/05/2016
— Couleur : #58c8cf

MessageSujet: Re: J+216 - Réveil de Skyler Moore   Lun 23 Mai - 17:22

Ding.

Mh...

Cette voix, je la connaissais pas, m'disait rien. Pis le métal dans ses mots m'indiquait que c'était pas forcément ma faute si je me souvenais pas d'elle. Mais merci de m'avertir que je suis réveillée Jeannine, j'en prends note dès que je peux bouger.

C'est pas que j'avais pas envie de me réveiller, mais je sentais plus vraiment mon corps en fait. Comme engourdie, fatiguée, non, épuisée, et pas comme d'habitude, non, c'était pas un état normal. Mon ventre était vide, mais ça au moins... C'était un état normal. Faute de pouvoir bouger, peut-être qu'ouvrir les yeux serait un bon début ? J'ai tout de suite regretté quand j'en ai même pas entrouvert un. Alors j'ai voulu gueuler ETEINT LA LUMIERE BORDEL mais ma voix s'était barrée en vacances.

Plus les secondes passaient, plus je sentais le poids de mon corps à nouveau, de plus en plus lourd. Plus je reprenais le contrôle, plus je sentais la douleur. Ca m'arrachait les membres, j'avais beau appuyer là où ça f'sait mal, rien n'y faisait. Mon visage grimaçait, faute de pouvoir gueuler comme une poissonnière, j'prenais sur moi.

Les yeux à moitié ouverts, embués et brûlés par les néons, la mission "faire un pas en dehors de ce machin" débuta. Et échoua lamentablement environ une demie seconde plus tard. Ma jambe me lâcha, mordue par le froid, comme un membre étranger, je la sentais pas... Tu m'diras, au moins, j'avais le plaisir de voir que j'avais encore mes jambes physiquement là. Ca allait s'arranger, y'avait pas d'raison, non ?

Ecroulée par terre, complètement hagard, tout se passait au ralenti. J'avais bu combien de pintes hier soir ? Combien pouvait provoquer ça ? Tout était enveloppé dans du coton, tout était devenu coton, rien ne répondait comme il fallait et, même si c'était pas mon style, je pouvais pas appeler à l'aide. Bah alors j'suis restée par terre. Le temps que le sifflement dans mes oreilles se tire, je regardais le plafond. Joli. NAN SANS DEC ENVOYEZ QUELQU'UN ME RAMASSER LES MECS. Qui que vous soyez... La pensée de m'être faite enlevée par les aliens et qu'ils aient faits des expériences sur moi me traversa l'esprit. Pis fallait avouer que là, bizarrement, ça me faisait moins marrer que quand je regardais des conneries là-dessus dans ma jeunesse.

C'est donc en toute paranoïa que je me leva. Enfin "leva". Me tenant le ventre en espérant contenir la bille, debout sur mes jambes toujours à moitié endormies, m’agrippant à l'engin d'où je sortais en priant que, finalement, il n'y ait pas d'alarme chez les aliens, que je puisse me barrer tranquille. La madame robot... Elle avait parlé d'un tiroir ou j'sais pas quoi. Fallait pas 10 jours pour comprendre que c'était ce truc en face de moi, ouvert. J'aurais voulu courir vers ce truc, mais à la place j'ai trébuché et j'me suis pété la gueule juste à côté. C'est pas bien de se moquer des gens, mais j'vous donne l'autorisation, bonne âme que j'suis.

Enfin, près du compartiment, je cherchais désespérément son contenu. Y'avait... Des trucs à moi. Enfin, c'était bien à moi ? C'était pas une ruse ? Le toucher de l'étui de ma guitare était quelque peu rassurant, même si j'avais aucune idée de son état à l'intérieur à ce moment là. Long soupire presque soulagé, va savoir pourquoi, j'sais que je tiens à ma gratte mais merde, c'est pas comme si c'était ma mère qui me disait "tout va bien mon ange". Nan en vrai même là, ça me foutrait juste les boules.

De nouveau debout, les jambes pliées par la douleur, je récupérais mes fringues. Si mes fringues étaient dans mes mains... Ah oui tiens, je portais pas mes fringues. Pensée des plus intelligentes n'est-il point ? Rester dans cette étrange tenue d'un goût douteux et qui EN PLUS m'aidait franchement pas à retirer la théorie de l'enlèvement extraterrestre de mon crâne, était peut-être la meilleure solution pour l'instant ? Je pourrais peut-être passer inaperçue parmi eux ? Pas eu le temps de réfléchir que j'entendais des pas résonnant au loin.

PIC NIC

Ok j'allais sûrement le regretter mais... Après un effort monumental, qui me fit limite transpirer de l'eau glacée, j'étais remontée dans le cryopod, mais y'avait pas de poignée pour le fermer. Y'avait rien pour le fermer, y'avait rien pour le fermer putain ! Mon coeur battait comme si j'allais m'effondrer, tout mon corps me suppliait d'arrêter, le sifflement dans mes oreilles était revenu, j'allais m'évanouir... Ayant apparemment trop demandé à mon seul moyen de locomotion, je m'assis là où j'étais, comme je pouvais, la tête posée contre la parois glacée, essoufflée, les oreilles dans des coussins de merde. Oh, moi qui croyais pouvoir retenir la bille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bêta
avatar
— Messages : 4
— Feat. : Korra - La Légende de Korra
— Réveillé(e) le : 20/05/2016
— Couleur : #4F7865

MessageSujet: Re: J+216 - Réveil de Skyler Moore   Mer 25 Mai - 1:37

Un jour s'était écoulé depuis que Dakota s'était réveillée. Elle avait fait la connaissance de quelques survivants et on lui avait plus ou moins expliqué la situation - plus ou moins oui. Dakota détestait déjà cette nouvelle vie, son côté terre-à-terre ne pouvant s'empêcher de lui rappeler qu'elle ne survivrait pas bien longtemps au sein de cette communauté et ce, même si elle y mettait du sien. Elle ne pouvait pas s'empêcher d'être sans arrêt sur ses gardes et presque sur la défensive.

La nuit passée, elle avait retrouvé des membres fonctionnels - et un cerveau en bon état surtout. La veille, on lui avait demandé si elle avait récupéré ses affaires dans les tiroir du Cryopod ce à quoi elle avait répondu « Il y avait un tiroir ? »

C'était donc de mauvaise humeur - matin oblige - et sans grande conviction que la brune se dirigea vers l'endroit où elle s'était réveillée. Le simple fait d'être à l'intérieur de La Voûte 5 lui donnait l'impression d'étouffer. Probablement une réaction chimique dans sa tête qui associait ce lieu à l'asphyxie - son réveil n'avait pas été des plus amusants à vrai dire.

Quand ses pieds foulèrent le sol - non sans résonner - de La Voûte 5, Dakota n'eut qu'une envie : Courrir jusqu'à son tiroir, tout prendre telle une voleuse et repartir aussitôt. En courrant également. Mais comme les choses ne vont et n'iront jamais dans son sens, quelque chose d'impossible à louper l'arrêta sur son chemin.

Un Cryopod ouvert. Avec quelqu'un à l'intérieur. Ça puait.

On lui avait fait le topo, un Cryopod ne peut pas être refermé. Si elle venait à croiser une Marmotte qui se libérait des lourds - très lourds - bras de Morphée, il fallait l'assister. Enfin, au moins l'aider à sortir d'ici. Fidèle à elle-même, l'ancienne militaire ne paniqua pas, garda son calme s'avança vers le nouveau-né.

Une femme - quelle femme n'est-ce pas - aux cheveux bleus - verts - bleus - turquoises et rasés du côté gauche semblait sortir péniblement de son sommeil. Dakota pinça ses lèvres, réunissant son courage pour aider cette dernière. Par réflexe, elle passa deux doigts dans son cou, pour écouter son poul - et en espèrant ne pas se faire mordre ou attaquer au passage, peut-être que la demoiselle n'était, elle aussi, pas du matin.

Le rythme régulier rassura Dakota sur sa santé. Établir un dialogue, éventuellement, peut-être, « Essayons ».

« Tu m'entends... » Elle s'arrêta un instant, jetant un oeil au casier dans lequel se trouvait les effets personnels et sur lequel son nom était indiqué. « Skyler ? » La brune positionna sa main au dessus des yeux de la-dîte Skyler de façon à ce que les néons n'agressent pas sa rétine lorsqu'elle soulèverait ses paupières. « Est-ce que tu peux ouvrir les yeux ? Essaye de me faire un signe ou de hocher la tête si tu ne peux pas parler. » Dakota n'arrivait pas à se détacher de cette enveloppe de médecin professionnel collée à sa peau. Si elle ne posait pas ces questions, elle aurait eu l'impression de ne pas bien faire son boulot. Et pourtant, ce n'était même pas son boulot. Paradoxal, mais humain dans un certain sens.

Elle ignorait si le réveil de Skyler avait été aussi... brutal et désagréable que le sien - probablement que oui, mais d'une façon bien différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 10
— Feat. : Chara08 by Kasai, modifié
— Réveillé(e) le : 22/05/2016
— Couleur : #58c8cf

MessageSujet: Re: J+216 - Réveil de Skyler Moore   Sam 28 Mai - 10:09

Je pouvais pas me vanter de ma situation, franchement. A peine consciente, couverte de bille, mes membres ne répondant pas à mes commandes... Ca m'était pas arrivé depuis un bail. Parce que ouais, ça m'était arrivé ahah, pas de quoi être fière, je sais. La drogue c'est mal les enfants. Enfin, tout ça c'était derrière moi... De mes addictions ne restaient plus que l'alcool. Déjà ça, non ? Bref.

Il me semblait bien qu'on me parlait, qu'on m'appelait par mon prénom. Pas de quoi être surprise, si les aliens m'avaient enlevée et droguée, ils pouvaient au moins m'appeler par mon prénom, moindre des choses m'voyez. J'étais calmée, même si je l'avais pas choisi, alors j'ouvre très lentement les yeux lorsqu'on me demande si je pouvais le faire. J'avais même pas trop réfléchi, même à moitié crevée, ça ressemblait à un défi de me demander si je pouvais faire un truc... Bon ok dans mon état, à ce moment là, je l'aurais peut-être pas pris comme ça si on m'avait demandé si je pouvais faire un 100 mètre haie...

Grâce à la protection qu'elle m'offrait avec sa main, je pouvais voir, enfin, deviner quelques traits qui la caractérisaient. C'était une femme, sans déc, brune et métisse, le reste... C'était dur à dire. Je refermais les yeux doucement. Une question me brûlait les lèvres. Si j'avais su à quel point elle était ridicule à ce moment...

T'es... un alien ?

Ouais le tact, la discrétion, c'était pas mon truc. Pis faut dire qu'être à moitié dans les vapes aidait pas à calmer le délire... Ma voix cassée d'origine était toujours là mais c'était difficile de sortir les mots. Ma bouche était sèche et ma gorge brûlait d'avoir laissé sortir la bille. Alors... Peut-être que l'alien était sympa ?

De l'eau..

Une légère toux s'empara de moi pour bien démontrer le besoin, au cas où la personne ou le truc en face de moi n'avait pas déjà compris. Mes yeux un peu plus habitués aux néons, je les ouvris à nouveau pour suivre du regard mon... sauveur ? Geôlier ? Je savais pas trop encore. J'avais... Des milliers de questions. Me sentir un peu mieux devait être la priorité mais bon... Je pouvais pas m'empêcher.

Qu.. Où je suis ? Pour..quoi moi ? Qu...'est-ce qui s'...

Ayant récupéré l'usage partiel de mes membres maintenant que le sifflement de "attention, tu vas tomber dans les pommes ma grande" avait tiré sa révérence, je luttais, mais arrivais à me remettre droite. Toujours assise dans la capsule bizarre d'où j'étais sortie mais eh, c'était un début. J'avais déjà oublié que j'avais commencé une énième question par contre, trop concentrée sur l'alien. Franchement, j'avais du mal à croire qu'elle pouvait être autre chose... Je ne me souvenais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+216 - Réveil de Skyler Moore   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+216 - Réveil de Skyler Moore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « La Voûte 5 :: 1D - 4D-