Partagez | .
 

 J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
— Messages : 63
— Réveillé(e) le : 25/02/2016

MessageSujet: J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld   Mer 15 Juin - 23:58

Cryopod n°11 || segment n°3D



Même après un cauchemar terrifiant, vous n'avez jamais vécu de réveil aussi brutal que celui-ci. Vous vous sentez engourdi, comme coincé dans un carcan de coton, avec la bouche pâteuse et vous devez déployer une énergie phénoménale pour ne serait-ce qu'ouvrir les paupières. Une voix féminine délivre un message, sur un ton calme et posée mais artificiel.

❝ Invité, vous arrivez au terme de votre séjour dans un cryopod de la société Cryolab. Il se peut que vous ressentiez un léger malaise et/ou des étourdissement en ré-intégrant l'atmosphère extérieure. Vos effets personnels vous seront rendus à l'aide des compartiments usités à votre arrivée ici, se trouvant sur la droite de votre pod. La société CryoLab vous souhaite un agréable réveil. ❞

Le message se termine par un bruit de carillons et vous entendez un bruit de succion. La porte vient juste de s'ouvrir.

Citation :
Vous venez de passer un temps indéterminé à l'intérieur d'un cryopod, dans un état de sommeil cryogénique - et ça laisse des traces. Lorsque la porte s'ouvre, vous êtes toujours maintenu à un température très basse, ce qui cause une légère hypothermie. Vous allez passer un sale moment à la sortie, votre cerveau - affolé - n'a pas encore retrouvé les pleins pouvoir sur votre corps.

Vous allez être déboussolé, vous pouvez paniquer, vomir, vous évanouir, trembler etc... Les effets du sommeil cryogéniques peuvent mettre un quart d'heure comme deux, trois jours pour s'estomper. Et je ne vous parles pas des picotements dû au réchauffement.

Une fois sortis du cryopod, et un tant soit peu remis de votre réveil, vous pourrez voir qu'il y a un couloir d'ouvert, un couloir qui mène à une pièce centrale.
Mais.... Où peut bien se trouver la sortie ?

hrp : Une fois votre réponse écrite, vous êtes libres de commencer le RP dans les autres zones. Vous pouvez aussi poursuivre ce sujet-ci pour davantage d'immersion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 14
— Feat. : Shigure - Fire Emblem Fates
— Réveillé(e) le : 12/06/2016

MessageSujet: Re: J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld   Jeu 16 Juin - 21:13

Il commençait à ressentir son corps. Lentement. Sa conscience s’éveillait et avec elle un vague et lourd inconfort. Ses épaules, ses bras, son torse, ses jambes, Haïm se rappela de leur existence. Il était incapable de les bouger mais tout ça était là. En place. Enfin, je crois ?

Haïm crut entendre une voix, son nom prononcé par une femme… Hein ? Sans doute une hallucination sonore. Il reconnut des mots. « Cryolab », « malaise », « personnel », « arrivée ». Le sens n’était pas immédiat mais ça lui disait quelque chose. Arrivée… Arrivée… Arrivée où ? Haïm faillit rétorquer quelque chose, demander à la femme imaginaire ce qu’il se passait mais ses lèvres semblaient engluées l’une contre l’autre. « Un agréable réveil ». Haïm s’était donc endormi ? Hein ? Une soudaine vague de douleur se fit ressentir dans son crâne. Peut-être qu’il réfléchissait trop. Un souvenir de réveil de soirée étudiante fit coucou dans son cerveau. Enfin, d’habitude, il ne se réveillait pas immobilisé dans le froid…

Il vit le noir de ses paupières closes s’éclairer. Un bruit étrange. Son cocon s’était-il donc ouvert ? Où était-il ? Cryolab, Cryolab… Ce nom lui disait quelque chose mais quoi ? Haïm essaya d’ouvrir les yeux, une fois, deux fois, c’était si difficile. Il commençait à sentir des picotements sur la totalité de son corps, des tremblements. Trois fois, quatre fois. Haïm réussit à ouvrir les yeux avec difficulté. Ce qui ne lui servit strictement à rien puisque tout était flou.

« Hmmm. »


Cryolab… Un rapport avec la fin du monde… Peut-être ? Haïm ne se sentait pas vraiment en état de réfléchir de toute façon, son corps frissonnait de plus en plus violemment et sa gorge se resserra sous l’emprise de la nausée, fraîchement débarquée. Il commençait néanmoins à voir un peu plus clair. Un… couloir ? Le jeune homme tenta de sortir de son cocon. Toute sa force se concentra sur sa jambe qu’il sortir maladroitement du pod. On soulèèèève et…

Haïm s’effondra par terre. Success.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 18
— Feat. : Jigen Daisuke.
— Réveillé(e) le : 11/05/2016
— Couleur : firebrick

MessageSujet: Re: J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld   Ven 17 Juin - 0:51

Du bout de l'ongle, Lynch gratte le petit morceau de boue resté collé sur sa serviette tandis qu'il s'engouffre un peu au hasard dans les couloirs de la Voûte.

Depuis l'arrivée du temps absolument DÉGUEULASSE finalement identifié comme une saison des pluies typiquement non-américaine, l'ex-marshal a vite pris l'habitude de garder l'une d'elles à disposition dans la bicoque qui lui sert d'abri, histoire de se sécher une fois rentré. Cependant, cette fois, il la trimbale sur lui, sous un pan de sa veste. On lui a demandé d'aller faire un petit tour des cryopods, et il n'a pas oublié à quel point la technique de la serviette lui avait été salutaire lorsqu'il avait lui-même dû s'infliger un réveil des plus pénibles.

Première salle, déjà vide. Seconde... rien. Troisième, rien.

Blof.

Entre deux des grattements causés par son ongle contre sa serviette, Lynch perçoit un bruit étouffé - un bruit qui lui rappelle des souvenirs. On dirait qu'il se trouve au bon endroit, au bon moment. Chouette ! Sa première marmotte, peut-être !

Avant d'aller lui porter secours, il tire un vieux quarter de sa poche et l'envoie voler. Pile, un mec. Face, une nana.

La pièce retombe sur sa paume ouverte.

Face.

On va vérifier ce que tu racontes, si tu veux bien, George.

Lynch pénètre dans la salle la plus proche, qu'il reconnaît d'ailleurs comme étant celle dans laquelle il s'était lui-même réveillé. Pas besoin de chercher la marmotte bien loin: étalée par terre après l'erreur typique du je-suis-réveillé-depuis-trente-secondes-et-je-veux-cavaler-comme-un-cabri, elle gît misérablement dans une position des plus inconfortables.

Le type au chapeau s'en approche et l'empoigne solidement par les aisselles pour la redresser. Il s'agit d'un homme affublé d'une tignasse pour le moins, euh... originale, et qui essaie péniblement de le fixer avec l'oeil vif et alerte du boeuf mort. Bon, autant le mettre un peu en confiance.


- Salut. Tu m'excuseras si je t'ai bougé un peu, mais j'ai bavé à peu près là où t'avais ta tête, le mois dernier. J'me suis dit que t'aurais trouvé ça dégueulasse. Parle pas tant que tu te sens pas en état de le faire. Je vais te frictionner avec une serviette pour te réchauffer, pendant ce temps. D'ailleurs, Washington m'a dit que j'aurais le droit de frotter une nana, mais visiblement, ce con s'est bien gouré...


Il tire le quarter de sa poche le temps de jeter un regard lourd de reproches au portrait de ce brave George. George, lui, reste impassible. George s'en fout. Après tout, George n'est qu'un bête portrait gravé sur une putain de pièce. Les cryopods n'existaient même pas quand le bon vieux président a claqué dans les pattes de l'Amérique.

Lynch retire sa veste, la dépose soigneusement sur le siège de son cryopod, se munit de la serviette et se met à frotter le nouvel éveillé. L'opération risque de prendre un bout de temps; pourvu que le type ne soit pas trop empoté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 14
— Feat. : Shigure - Fire Emblem Fates
— Réveillé(e) le : 12/06/2016

MessageSujet: Re: J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld   Ven 17 Juin - 17:04

Une fois à terre, Haïm n’avait aucunement la foi de se lever. Son corps semblait peser une tonne et les convulsions n’aidaient nullement niveau motivation. La nausée, elle, semblait déjà se calmer. C’était sûrement l’air frais. Enfin. Frais. Haïm ne semblait pas être en pleine nature, mais c’était déjà mieux que ce bloc où il était enfermé…combien de temps ? Franchement, Haïm n’avait pas envie d’être le nouveau Captain America. Était-ce l’an 3 000 ? Cryolab étaient-ils des aliens ? Était-il dans un vaisseau spatial ? Hein ? Quoi ? Hein ? On se calme, mon garçon.

Le jeune tas au sol sentit des vibrations contre sa joue. Et puis, une fois ses pensées calmées, un bruit de pas. Haïm ne s’était jamais dit que peut-être les aliens portaient des chaussures comme nous. Bon à savoir. Hein ? Stop, le cerveau.

Haïm sentit deux mains se glisser sous ses aisselles et le redresser un poil jusqu’à ce qu’il soit dans une position assise. La bonne bête semblait être un être humain. C’était un bon signe. Enfin quelque chose qu’il était sûr de connaître. L’être humain commença à parler. Son discours était aussi clair que celui de la femme invisible : un tas de mots à peine reconnaissables par le cerveau peu alerte de notre zombie bleu. « Bavé »… « serviette »… « Washington »… « con »?

Haïm tenta de réagir, il aurait bien voulu que l’être humain répète ce qu’il venait de dire mais à peine eût-il le temps de décoller ses lèvres (c’est-à-dire deux longues minutes) qu’il fut attaqué par une serviette vigoureusement frottée contre lui. Oulà, oulà, Haïm ne s’attendait pas à ça. Dans un mouvement indigné, il réussit enfin à ouvrir la bouche.

« Haaaaaaaaaaaaaa »

Haïm recula lentement son bras et tenta de repousser la serviette avec toute la gaucherie dont son état le laissait capable. Pourquoi cette serviette ? Il n’avait pas l’impression d’être mouillé.

Il regarda l’être humain pour la première fois en état de conscience. Des yeux noirs, la peau mate, plein de poils de cheveux de barbe de torse. Pas l’air méchant. Puis… il sentait bon ?

« On… est où ? T’es qui ? T’as…de l’eau ? »

En vrai, Haïm avait plus besoin d’un bon gros câlin revigorant que d’un verre d’eau mais chaque chose en son temps.

« Il s’est passé…quoi »

Le coup du bras et tous ces mots lui avaient demandé un tel effort que le jeune homme était déjà prêt à retourner se coucher. Les paupières commençaient à tomber, un peu. Mais non. Il fallait pas. Il était temps de se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
avatar
— Messages : 18
— Feat. : Jigen Daisuke.
— Réveillé(e) le : 11/05/2016
— Couleur : firebrick

MessageSujet: Re: J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld   Ven 17 Juin - 23:58

- Ah, tu veux boire? Ouais, j'avais oublié que ça fait ça, tiens. Bouge pas.


Bouge pas. Conseil idiot. Pas comme si le nouvel éveillé était déjà en état de se barrer en Australie pour y danser la gigue alors qu'il n'était visiblement même pas foutu d'aligner trois mots sans s'étouffer tout seul avec sa langue. Tant de sagesse de ta part, Lynch. Brillant.

Il se lève et se dirige vers l'endroit où Alan avait lui-même couru, un mois plus tôt. Curieuse impression de déjà-vu - de l'autre côté du miroir, cette fois-ci. Histoire de compléter le tableau, il entreprend de fureter çà et là et ne tarde pas à dénicher, trônant sur une étagère, l'immonde bol à canards (oies? dindes? non, les dindes ont une paire de couilles sur le bec, c'est vrai) qu'Alan lui avait lui-même ramené pour l'abreuver, le mois précédent. Il aurait douté du bon état de marche des robinets si le rouquin-blondinet ne s'en était pas lui-même servi la dernière fois, mais l'eau s'écoule normalement et le récipient est rempli en un clin d'oeil.

Lynch fait demi-tour, pour trouver sa marmotte occupée à piquer du nez. The Force is strong with this one. Enfin, à chacun sa façon de gérer le réveil post-cryogénie.

Et à chacun sa façon de gérer les éveillés post-cryogénie.

Il dépose tranquillement le bol au sol, non loin du type sans défense, et lui attrape le visage des deux mains.

Un double clac sonore retentit alors qu'il lui colle une gifle magistrale de la paume droite, puis un retour non moins douloureux du dos de la main. Là, plus question de somnoler pour touffe-bleue - en même temps, c'était un peu le but, hein? Ignorant la fugace sensation de satisfaction sadique qui le traverse l'ombre d'un instant, Lynch attrape la serviette restée sur le torse de sa marmotte et le frictionne énergiquement pour le secouer un peu. Puis il s'arrête et l'observe. Les joues empourprées (et sûrement endolories, mais c'est un détail) du rescapé lui confirment que le sang recommence lentement à circuler normalement. Parfait.


- Je te dirais bien que je suis désolé, mais... non, je vais être honnête, c'était quand même super marrant à faire - t'aurais vu ta tronche... Mais j'avais une bonne raison ! T'es en hypothermie, mon pote, et en hypothermie, quand on s'endort, ensuite on est mort, des fois ça surprend. Si t'as senti la douleur... bon, vu la couleur de tes joues, on va partir du principe que oui..., c'est la circulation qui revient. Ca va picoter, genre, méchant. Faut que tu supportes. Quand tu te sentiras mieux, je répondrai à tout ce que tu veux.


Passant un bras derrière la nuque du nouvel éveillé pour le redresser un peu, il attrape le bol moche de sa main libre et le porte aux lèvres du type visiblement en proie au questionnement suivant : "est-ce que je sais encore boire?"

La réponse viendra bien assez tôt. Avec une douceur et une minutie contrastant complètement avec la rudesse que la paire de claques laissait transparaître, Lynch entreprend de basculer lentement le bol vers son visage, permettant au précieux liquide de faire son office. Au pire des cas, s'il en met partout, l'ex-marshal en profitera pour se foutre de sa gueule avant d'aller en chercher une deuxième tournée: vu le temps qu'il fait dehors, il a littéralement toute la journée devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamma
avatar
— Messages : 14
— Feat. : Shigure - Fire Emblem Fates
— Réveillé(e) le : 12/06/2016

MessageSujet: Re: J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld   Mer 6 Juil - 3:08

L’inconnu se baladait telle une tache floue dans le champ de vision de Haïm. Une tache floue de plus en plus petite. Puis de plus en plus grande. Puis de plus en plus floue ? Et de plus en plus sombre aussi. Tout devenait de plus en plus sombre. Enfin, s’assombrissait. C’était ça le mot, hein ? Hein… ?

Honnêtement, le son parvint aux oreilles de Haïm plus rapidement que la douleur n’avait parvenu à ses nerfs. C’était sans doute dû à son état de sortie de frigo ou… son état de gros tas, tout simplement. Ou les deux étaient liés.

Aïe.

Ouais, ok, la deuxième claque, il l’avait sentie.

Eeeeet le retour de la serviette.

Haïm aimait la vie.

Tout ce fun.

Alors qu’un soupir d’exaspération était sur le point de s’échapper de ses lèvres frictionnées, l’humain lui adressa enfin des mots qui sonnaient plus ou moins clairs dans son esprit. Enfin, il retint surtout le mot-clef : hypothermie. Hypothermie, hypos, froid, thermos, température. Ouais, il sortait d’un frigo, rien de neuf. Mais au fait… Comment Haïm s’était RETROUVÉ dans le frigo ? Cherchait-il du camembert ? Il devrait être sacrément loin pour qu’il finisse piégé dans son frigo.


Les lèvres du garçon étaient encore toutes engourdies quand l’humain tenta de lui verser de l’eau (je crois ?) dessus. Haïm émis un grognement quand il sentit le liquide s’étaler partout sur ses fringues mais il prit son courage à deux main et entreprit doucement de réussir à ouvrir sa bouche à nouveau. Même s’il avait déjà parlé depuis sa rencontre avec l’Homme, dès qu’elles se refermaient, ses lèvres semblaient s’engluer l’une à l’autre.

Dès qu’il réussit à entrouvrir ses lèvres, l’eau s'engouffra dans sa trachée artère. Ambiance. Une quinte de toux étouffa Haïm qui se retourna vers l’humain. En toussant. Il fit peut-être exprès de tousser bien fort pour couvrir Monsieur Serviette de ses germes cryogénisés et d’un peu de cette boisson au goût un peu chelou.

« Haha… »

Allez hop, encore une quinte de toux surjouée.

« Je te dirais bien que je suis désolé, mais… »

Bon, cette fois une vraie séance de toux dûe à la gorge joyeusement irritée. Ergh. Ça commençait à bien faire.

« Je suis prêt je pense, si tu veux bien me parler de la situation ici… »

Alors que Haïm se préparait à avaler toute vérité qu’allait cracher l’humain, les fameux picotements commencèrent à envahir son corps.

Nice.

Le garçon feignit la neutralité autant que possible pour pouvoir enfin écouter ce qui lui était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld   

Revenir en haut Aller en bas
 

J+239 - Réveil de Haïm Rosenfeld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wooden Cove  :: Wooden Cove :: « La Voûte 5 :: 1D - 4D-